Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Un financement coopératif de services publics citoyens pour développer la qualité alimentaire économique et démocratique : le 7 Avril 2018

Une fondation :  la solution d'un financement coopératif pour une qualité alimentaire économique et démocratique 
FIDAL, conseil dans l’obtention du premier statut de fondation pour une association en France
FIDAL, premier cabinet d’avocats d’affaires en France et en Europe continentale, a conseillé l’EHPAD « René et Lucile Schmitt », basé à Cherbourg en Normandie, dans l’obtention du statut de fondation reconnue d’utilité publique, une première en France pour une association et un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Lire la suite 

Depuis l'après -guerre ( 1939-45) , l'alimentation issue de l'exploitation intensive n'a cessé de devenir un danger croissant pour les organismes vivants et l'environnement. 

« Etre clair  » est-ce s'obstiner de penser à poursuivre cette voie qui détruit toute vie ou faire l'effort de comprendre  les expériences qui depuis des dizaines ( voire des centaines d'années ) essaient de mieux observer cette vie afin de la respecter et de construire une autre voie ? 

Cette autre voie nous éviterait bien des catastrophes qui hélas continuent de se développer, c'est pour la raison qu'il est bon d'insister sur les arguments présentant ces expériences à petites échelles méritant d'être connues par un plus large public sur ce blog Alimentation nourrissante ici 

En insistant sur le fait que ces petites expériences respectent l'économie et la démocratie en évolution  permanente alors que les dogmes reposent sur les échecs répétés en les faisant payer aux consommateurs que nous sommes tous et aux contribuables les plus modestes : le projet d'une fondation serait une solution pour les générations futures. 

Des formations gratuites organisées par des services publics de citoyens responsables seraient offertes à celles et ceux qui ont du mal à s'investir dans une société en pleine métamorphose s'appuyant sur des expériences justes et morales . Les lois nouvelles permettront si elles sont mises en application par des innovateurs d'engendrer des nouvelles entreprises s'appuyant sur les trois piliers fondateurs du développement durable ( social-écologie-économie) réunis et en inter-activité. 

La bonne volonté sociale pourra ainsi coopérer durablement plutôt que rechercher l'éternelle compétition d'oppositions stériles et destructives que nous pouvons constater aujourd'hui si nous sommes éveillés et de bonne foi. 

«  Rien ne peut arrêter la destruction si l'irresponsabilité persiste dans le superflu , le superficiel et les manipulations, le pouvoir de prendre d'autres voies que celles qui nous conduisent aux catastrophes fatales  demande à faire l'effort de penser à comment les éviter» . 

Le Samedi 7 Avril 2018 Lien en Pays d'OC invite l'économiste-philosophe Michel Laloux et Bernard Prieur Pdt de l'association des Paysans des Baronnies pour une réflexion sur le financement coopératif de services publics citoyens et le développement de la qualité alimentaire et démocratique. 

Si vous souhaitez vous relier à cette journée de travail à Caylus 82160 merci d'envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

       

 Michel Laloux                                                                              Bernard Prieur

Présentation des deux intervenants 

Michel Laloux est Economiste et philosophe de l'éducation

Auteur de la démocratie évolutive et de dépolluer l'économie site Démocratie évolutive ici 

 Mouvement pour la tri-articulation ici 

 

Bernard Prieur est Pdt de l'association des Paysans des baronnies  et maire de son village

Bernard Prieur présente Paysans des Baronnies : une association qui rassemble depuis une dizaine d'années des agriculteurs, distributeurs et consommateurs lire la suite 

Les deux mondes Quantité Qualité  lire ici 

Son blog sur Google : l'alimentation nourrissante cliquer ici 

 

Après l'exposé de Bernard Prieur du Samedi 4 Mars à Caylus sur l'expérience des Paysans des Baronnies fondée entre producteurs, distributeurs et consommateurs pour une tri-articulation de qualité alimentaire avec l'appui des cristallisations sensibles comme moyen d'analyse ; cette intervention a été la bienvenue pour prolonger la soirée du 25 Novembre 2015.

Rappelons que la soirée du 25 Novembre 2015 sont intervenus à Caylus : Michel Laloux économiste-philosophe et André Bellon Président de l'association pour une constituante sur la question « Démocratie&économie : que peut faire la société civile ?» A entendre sur CFM radio   ici 

La réflexion d'une société civile démocratique&économique permettant de réunir producteurs, distributeurs et consommateurs avec des intérêts différents mais ayant l'intérêt commun de construire un projet de qualité alimentaire est donc bien une réponse à cette question posée par les deux conférenciers le 25 Novembre 2015.

Quoi de plus logique que cette  suite qui s'annonce : Construire et développer la réflexion d'un financement coopératif des services publics citoyens Le Samedi 7 Avril 2018 à Caylus 

Si vous souhaitez vous relier à cette journée de travail à Caylus 82160 merci d'envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.     
 

Lien en Pays d'OC est une association qui ne cherche pas de subventions mais qui travaille à proposer des solutions concrètes . Votez pour vous : une alimentation transparente quant à sa composition et son origine votez la qualité alimentaire citoyenne ici 

La création d'une fondation ne serait-elle pas la solution ? 

Formation professionnelle qualifiante intégrant le travail à élaborer une économie saine, régie par les rapports fraternels entre producteurs, consommateurs, distributeurs…

Formation professionnelle qualifiante

Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA)
Spécialité : « polyculture-élevage » adapté à l’agriculture biodynamique

Historique

Cette formation a vu le jour en 1990. Elle est née de la volonté d’agriculteurs en biodynamie de procurer à des jeunes (souvent issus de milieu non agricole) un cadre pédagogique et diplômant pour approfondir leur apprentissage du métier de paysan.

Les objectifs

  • Acquérir la capacité professionnelle agricole pour l’installation.

  • Acquérir l’aptitude et la capacité professionnelle d’être agriculteur en biodynamie.

  • Développer une méthode de connaissance du vivant.

  • Acquérir le savoir et savoir faire d’une agriculture à l’écoute de son environnement, tant terrestre que cosmique.

  • Apprendre à produire une alimentation capable de répondre à tous les besoins de l’homme.

  • Travailler à élaborer une économie saine, régie par les rapports fraternels entre producteurs, consommateurs, distributeurs ( voir la suite)

Plusieurs associations travaillent sur l'alimentation de qualité comme levier social-écologique et économique en présentant divers moyens pratiques.

Cette initiative aurait des avantages dans les crises que traversent notre société dans son besoin de se transformer.

Afin de mieux se faire connaître notre mouvement aurait besoin de financement la fondation pourrait-elle devenir la solution?

Cordialement René Chaboy pour la communication

Voici un lien par lequel nous argumentons nos actions et projets

https://www.votezpourvous2017.fr/projects/une-consommation-plus-saine/consultation/consultation-4/opinions/une-alimentation-transparente-quant-a-sa-composition-et-son-origine/la-qualite-alimentaire-citoyenne

Envoyé à

Directrice de la communication : Valérie Climent
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

01 58 97 10 52

Blog : Fidal avis d'experts en droit d'affaires   http://www.fidal-avocats-leblog.com/contact/

Lien en Pays d'OC et ses partenaires pour un projet alimentaire de qualité lire la suite 

Des informations complémentaires pour mieux participer à des projets coopératifs

Pourquoi la réflexion  d'un financement coopératif des services publics citoyens pour une alimentation de qualité ? ici 

 

Des informations pour sensibiliser la citoyenneté à cette réflexion 

Présidentielle : le mur de la dette publique se rapproche lire la suite

Baisser la dépense publique pour sauver les libertés individuelles-La dépense publique est contrôlée par l’État

Dans une démocratie, précisément parce qu’il n’est pas un centime de dépense publique qui ne soit prélevé d’autorité sur les citoyens, ceux-ci ont le droit de surveiller comment leur argent a été utilisé. C’est la raison pour laquelle, notamment, les élus doivent rendre des comptes sur l’usage qu’ils font des deniers publics – ce que, paradoxalement, François Fillon a mis du temps à comprendre.

C’est la raison pour laquelle, aussi, l’État se dote d’enquêteurs divers : celui qui profite d’allocations ou de subventions de manière indue abuse la collectivité. La dépense publique implique donc nécessairement le contrôle social. ( lire la suite

L'avenir de l'humanité ne sera pas de suivre la voie des services publics dirigés par les intérêts privés: carrières et privilèges confondus dans un système qui développe la répétition des échecs mais par les individus engagés qui financeront des services publics citoyens pour leurs frères humains avec les principes de la Démocratie Évolutive.  

Les associations et institutions ne devraient pas se désintéresser de l'augmentation de la dette publique . Plutôt que de quêter durablement des subventions elles devraient pour éviter que le drame social-écologique et économique se poursuive dans nos territoires rejoindre la réflexion  d'un financement coopératif des services publics citoyens.

La vie courante ne peut  être oubliée dans le développement durable des territoires.

Si les législateurs gouvernementaux sont confortablement payés en soutenant les décideurs locaux dans la construction de  l'autonomie énergétique dans les 20, 30 voire 50 années à venir ; les petites associations proposant des actions concrètes et immédiates afin d'économiser en urgence l'énergie des déplacements pour les achats dans les zones désertifiées économiquement doivent travailler la mise en place de projets sans revenus et sans moyens financiers. Le temps passé à imaginer des scénarios pour les risques possibles avec le changement climatique organisé par les décideurs ne doit pas oublier l'application citoyenne déjà en vie qui pourrait alimenter rapidement les économies d'énergies sans prévoir un financement coûteux d'autonomie énergétique qui sera un échec de plus à ajouter à ceux qui ne prennent jamais en compte l'engagement reponsable citoyen et son besoin urgent à sa base.

Un travail républicain : liberté-égalité-fraternité est possible avec un financement coopératif pour l'évolution des services publics vers la citoyenneté vivante dans le respect du fondement du développement durable et le lien de ses 3 piliers : social -écologie-économie .

Pourquoi les circuits «courts» sont-ils si souvent les plus longs? (et les plus chers?) Comment les raccourcir réellement? Lire la suite

Le puissant frein voire blocage au développement durable économique : l'argent .

L'argent était pensé par certains sages « comme le sang des affaires matérielles »:cet argent circule t-il mal ou bien, est-il un « bon sang ou mauvais sang dans le corps social » ?

Voir : l'Économique, le Juridique, le Spirituel Pour un organisme social tri-articulé

99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film exhaustif consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie” ?

Première partie : “L’argent et l’économie”

Qu’est-ce que vraiment l’argent ? Idées fausses sur l’argent. Argent comme instrument de mesure des valeurs économiques. L’argent n’est pas une marchandise. L’argent qui fait de l’argent, une tricherie qui engendre un mal social grave mais banal.

L'association Lien en Pays d'OC propose les projections de ces films voir ici 

Des institutions, de grosses associations subventionnées reconnues par les pouvoirs proposent de multiples services au public qu'elles font payer par une cotisation ou d'autres formules. Cette concurrence ne permet pas aux nombreuses petites associations ou entreprises sans moyens financiers d'être reconnues et de se développer pour leur travail d'innovation sociale, écologique et économique. Ces associations avec des moyens financiers pourraient créer des infrastructures pour consommateurs capables d'économiser de l'énergie en évitant les trajets pour des achats de produits manquants dans les zones en désertification économique.

De nombreuses petites structures avec cette conception de « l'argent vivant » permettraient à celui-ci de circuler sans qu'il reste figé dans des systèmes centralisateurs privilégiés qui ne peuvent répondre aux nombreux objectifs qu'ils se sont fixés prétendant servir durablement la société en oubliant dans de nombreux domaines leurs échecs répétés . Un développement durable favorable au plus grand nombre de nos concitoyens a besoin d'une réflexion pour un financement coopératif afin de faire évoluer les services dit « publics » favorisant des carrières mais pas des projets innovants. Ces services publics citoyens expérimenteront de nouvelles voies capables de respecter globalement les 3 piliers fondamentaux : social-écologie-économie d'un développement durable en abordant réellement les problèmes de chômage, d'écologie humaine autant qu'environnementale dans l'esprit de biens communs.

 Services publics citoyens et Principes de la Démocratie Évolutive

1. Une gestion des affaires publiques par la société civile

La Démocratie Évolutive permet à chacun de développer une citoyenneté créative, favorisant l'émergence de nouvelles formes sociales lesquelles deviennent le reflet des aspirations individuelles et collectives, à un moment donné. Ces formes sociales sont évolutives, à la mesure de la mobilité et de la créativité des citoyens.

2. La fin des réformes par le haut

Un mythe tenace empêche la réalisation d'une véritable démocratie. Il s'agit de la croyance que l'on peut réformer par le haut. On attend alors la femme ou l'homme providentiel qui prendra en main les destinnées du pays et apportera les solutions. Cette illusion s'intensifie lors de chaque campagne présidentielle et culmine le jour du vote populaire. Lire la suite 

Plateforme coopérative de qualité pour des producteurs de différents endroits: Tarn&Garonne, Pyrénées, Aude, Lot, Tarn...

Cette plateforme coopérative se présenterait dans un premier temps sous la forme d'un site coopératif composé de multi-boutiques de différents producteurs, puis dans un deuxième temps il pourrait s'élargir en centralisant les produits vers une plateforme coopérative pouvant accompagner un lieu de ventes et d'expéditions vers les villages et villes en demande de ces produits de qualité.

1er temps : Proposition de création d’une «multi-boutique»

2eme temps : Fusion des boutiques en ligne pour faciliter les commandes aux clients

3eme temps : Création d’une boutique physique

voir l'article complet à cette page : la qualité alimentaire économique et démocratique : un atout pour nos villages. Cliquer ici

Informations complémentaires pour les consommateurs&contribuables associés taxés  sans avoir les infrastructures permettant les économies d'énergie.

Les grands projets inutiles, signes d’une démocratie malade

Les projets inutiles et les passages en force pour les imposer questionnent fortement le fonctionnement de notre système politique. Il est temps de réorganiser les relations sociales et politiques afin de prendre au sérieux la parole des opposants face à l’oligarchie. Lire la suite

Sortie officielle du « Petit livre noir des grands projets inutiles » voir ici

Non, l’économie française ne crée pas d’emplois marchands ! Elle en perd…

Mes aventures à Pôle Emploi by philippe leroyer(CC BY-NC-ND 2.0)

Loin d'en créer comme le proclame le gouvernement, la France a perdu une quantité importante d’emplois marchands depuis 10 ans.

On a pu lire ces derniers temps  que l’économie française (re)créait des emplois marchands. C’est évidemment un fantasme. Il suffit de lire les statistiques de la DARES parues hier pour comprendre le phénomène de destruction en profondeur de l’emploi marchand en France depuis une quinzaine d’années…

La baisse des emplois marchands depuis 10 ans en France

Ce tableau extrait du document de la DARES résume parfaitement la situation voir la suite 

Des impôts très compliqués pour mieux vous voler

88% des gens pensent que les impôts sont compliqués. Cette complexité évite qu'on se rende compte du gâchis. Lire la suite

Les décideurs locaux continuent à promouvoir l’artificialisation des sols lire la suite 

  STOP Business subventions suite ici 

Anticor : Association Contre la corruption Pour l'éthique en politique voir ici 

Thème : Innovation, économie et emploi

Proposition 3 : Réduire, voire supprimer les subventions les plus dommageables à la biodiversité, en particulier dans les domaines de l’urbanisme, de l’agriculture, de la pêche et des transports et les réorienter vers des activités positives pour la biodiversité.

Ce bouleversement de l’existant se fera progressivement pour tenir des situations économiques et sociales des acteurs bénéficiaires de ces aides néfastes à la biodiversité. lire la suite 

Informations complémentaires

Les associations et institutions ne devraient pas se désintéresser de l'augmentation de la dette publique . Plutôt que de quêter durablement des subventions elles devraient pour éviter que le drame social-écologique et économique se poursuive dans nos territoires rejoindre la réflexion d'un financement coopératif des services publics citoyens.

Les deux mondes Quantité Qualité ( lire la suite)

Les projets de développement durable décidés d'en haut sont une chose , mobiliser les acteurs d'en bas pour les réaliser en est une autre ( lire la suite)

La qualité alimentaire économique et démocratique : un atout pour nos villages. ( lire la suite)

Pourquoi une qualité alimentaire économique et démocratique? ( lire la suite)

La culture du financement coopératif pour des services publics vers plus de citoyenneté ( lire la suite )