Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Activités-projets de l'association Lien en Pays d'OC

Compte rendu de la journée « Vivre d’une agriculture de qualité est possible aujourd’hui! »

Quels sont les points à aborder et à mettre en œuvre pour réformer efficacement les erreurs du modèle agricole dominant? du 3 décembre 2017 à Caylus.

16 personnes étaient au rendez vous de cette nouvelle journée animée par Jean- Claude Poëncet . Des agriculteurs paysans avaient été invités par l'intervenant dont deux venaient du Cantal . Cette journée a été très instructive sur la suite à donner lors de la prochaine journée qui sera enrichie par la réflexion concernant une tri-articulation équitable dans la filière alimentaire de proximité entre producteurs, distributeurs et consommateurs.

( le compte-rendu détaillé de la journée du 3 Décembre après le résumé du compte-rendu suite aux deux premières interventions et les propositions faites par Lien en Pays d'OC et ses partenaires pour continuer le développement durable en Pays Midi Quercy en relation avec d'autres territoires). 

 

Résumé  du compte-rendu après les deux premières interventions.

" construire collectivement des stratégies de développement " et " Et si une autre agriculture était possible " 

Sans prendre en compte le travail du développeur de réseau, en ne tenant compte ni de l'économie globale et de la consommation en général, en ne participant pas aux projets de territoire « Dans l'orientation du bien vivre ensemble » avec les élus et les acteurs de la société civile dans le cadre du Plan d'Equilibre de Territoire Rural Pays Midi Quercy ; des stratégies de développement collective même en s'appuyant sur une vision scientifique d'une alimentation de haute qualité biologique resteront figées et repliées sur elles mêmes et ne pourront jamais devenir un concept innovateur basé sur les principes ouverts de la vie sociale et de la démultiplication de solutions à partir d'une réflexion avec les élus , les acteurs de la société civile et les institutions publiques en place.

Deux principes tripartites : 1) de l'économie réelle basée sur la négociation du juste prix entre producteurs, distributeurs et consommateurs se connaissant entre eux

2) du développement durable : social-écologie et économie innovant une dynamique nouvelle basée sur la complémentarité, l'ouverture et l'avenir permettront de transformer le monde économique qui nous échappe face au  pouvoir de la spéculation artificielle. 

D'autres principes tripartites existent et plus ces principes seront pris en compte et plus nous éviterons d'ajouter de nouveaux problèmes à ceux déjà existants, mais en partant de la connaissance de l'individu et de sa relation avec la vie sociale d'un organisme basé sur la tri-articulation nous trouverons ensemble des solutions.

Suite à cette conclusion plusieurs propositions sont faites par Lien en Pays d'OC et son réseau de partenaires avec l'organisation de groupes de réflexion et de mise en application concrète:

  • pour fixer le juste prix entre les trois acteurs de la vie économique locale ( producteurs-distributeurs-consommateurs ) et se libérer des cours mondiaux

  • pour construire un financement coopératif durable entre associations de consommateurs , entreprises de producteurs et entreprises de distributeurs autour du concept « E-commerce Aequitas »

  • pour approfondir les exemples de tri-articulations sous divers angles d'approche avec la mise en place d'une troisième voie celle de l'organisme tri-articulé ( Economie-spirituel-juridique) . Les groupes de réflexion pourront se baser sur la série de Bernard Bonnamour, des projections pourront être programmées.

  • Après l'expérience 2016 continuer la journée de transition en septembre pour favoriser les échanges innovateurs autant conceptuels que pratiques.

    Nos ruralités, nos villages sont menacés par une désertification face à la compétition des hyper-mégapoles urbaines programmée par un système prétendant résoudre les problèmes existants avec de nouveaux problèmes. Créer du lien entre villes et campagnes, on en parle depuis des décennies sans toutefois agir concrètement dans des projets pensés pour réunir durablement l'avenir social, écologique et économique des unes et des autres.

    L'approvisionnement futur des villages en mal de désertification face à la compétition des hyper-mégapoles urbaines  reste à coconstruire.

  • Travailler avec le Plan d'Equilibre Territorial Rural Pays Midi Quercy en s'appuyant sur le projet de développement durable et alimentaire 2015 -2020 et la tripartition fondamentale ( social-écologie-économie).Sur le territoire le Plan d'Equilibre Territorial Rural du Pays Midi Quercy a lancé un projet de fonctions d'un observatoire territorial qui permettra entre élus et membres de la société civile d'engager une prospective de la vie économique durable à partir des connaissances du territoire et des partenaires extra-territroires potentiels et sa diffusion publique. 

  • participer avec le Plan Local d'Insertion par l'Emploi et la maison de l'Emploi de Caussade à un projet coopératif de plateforme de redistribution de produits alimentaires de qualité en milieu rural ( voire au-delà ) pour assurer le  commerce local par le ravitaillement de points de ventes durables.     

René Chaboy pdt de l'association Lien en Pays d'OC

membre du Conseil de Développement du Territoire Pays Midi Quercy  

Le compte-rendu détaillé de la journée du 3 Décembre 

Après une première intervention " Une agriculture conforme aux lois du vivant est un facteur de santé durable "  lors de la première journée de transition citoyenne organisée à Caylus 82 le Samedi 24 Septembre 2016

Et après l'intervention de Jean-Luc Becquaert : ”construire collectivement des stratégies de développement” ; Jean Claude Poëncet a proposé d'intervenir une seconde fois au sein de l'association Lien en pays d'OC avec « Et si une autre agriculture était possible ? » afin de présenter sa stratégie et son expérience personnelle. Face au désarroi des agriculteurs il propose un modèle qui permet de respecter la biodiversité et d'impliquer le consommateur et de le fidéliser par le lien social avec le producteur et sa participation à la vie de la ferme : un organisme agricole produisant une alimentation de haute qualité biologique.

L'association Lien en Pays d'OC propose une organisation sociale et économique complémentaire à cette ferme modèle dans la vie du village et du territoire. Nous nous appuyons d'une  part sur les ateliers que nous avons eu avec le Plan d'Equilibre Territorial Rural Pays Midi Quercy et d'autre part avec le PLIE ( Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi) et la maison de l'emploi de Caussade qui ont révélé la volonté et le besoin de consommer des produits alimentaires locaux de qualité et biologiques  .

Le besoin d'une coopérative de microentreprises dans le territoire rural : une plate forme de redistribution de produits alimentaires locaux de qualité et biologiques pour les consommateurs, a émergé en milieu rural, Lien en Pays d'OC propose d'y participer et de l'accompagner . Différents labels seront sélectionnés par cette plateforme, elle sera à l'écoute de faire remonter des besoins alimentaires non pris en compte par la production intensive et les géants de la distribution mais de s'appuyer sur le besoin réel du consommateur ( chaque consommateur a un régime personnel ) .  Ainsi cette coopérative s'impliquera dans le respect du consommateur à servir son besoin alimentaire non satisfait .

Nous proposerons aux commerçants de Caylus et des environs d'être partenaires d'une tri-articulation entre producteurs-distributeurs et consommateurs afin de partir de ce qui existe et d'éviter une concurrence inutile qui malheureusement se reproduit trop souvent dans l'économie de nos villages ; ce qui a pour effet d' autres désastres ( que celui du désarroi des agriculteurs) comme celles de la disparition des petits commerces . Par conséquent le désespoir des commerçants vient s'ajouter à celui des agriculteurs dans l'endettement et la ruine : conséquences d'une mauvaise organisation sociale actuelle de l'économie locale rurale.

Le commerce est un métier , il s'apprend en faisant . Il est étonnant que des organismes puissent accompagner des installations de commerce sans qu'eux-mêmes aient eu la démarche de cette pratique.

Vivre du commerce dans le milieu rural sera-t-il possible dans l'avenir sans utiliser les nouvelles technologies pour gérer des plate-formes et le développement de réseau de consommateurs ?

Ne devra-t-on pas utiliser les nouvelles technologies pour que les entreprises dans le rural et notamment pour que les commerces puissent bénéficier des services de communication mis en ligne par les associations ( telles que Lien en Pays d'OC ) ?

Pour une économie alimentaire démocratique, voici le modèle ouvert porté par les Paysans des Baronnies que veut adopter l'association Lien en pays d'OC puisqu'elle propose dans un rapport équitable de créer des liens entre producteurs, distributeurs et consommateurs .

Ce modèle pourra apporter sa contribution à la charte juridique mise en place pour garantir la vie démocratique dans le fonctionnement de l'association entre les producteurs, distributeurs et consommateurs.

Paysans des Baronnies

Paysans des Baronnies est une association qui rassemble depuis une dizaine d'années des agriculteurs, distributeurs et consommateurs afin de promouvoir la production, la distribution et la consommation d'aliments de qualité dans les Baronnies, un très beau pays situé au nord des premiers contreforts des Pyrénées. Son but est de mettre à la disposition du plus grand nombre de consommateurs la meilleure nourriture possible, provenant de fermes recherchant la biodiversité, dans une nouvelle économie permettant les prix les plus justes pour tous.

Au cours de rencontres ouvertes à tous (selon la démarche de l'économie associative), se déroulant sur le territoire, différents contrats sont élaborés :

  • Par ceux qui produisent;

  • Par ceux qui distribuent;

  • Par ceux qui consomment la production.

On introduit ainsi les bienfaits du commerce équitable, car les besoins des 3 types de partenaires sont satisfaits ; les intérêts s'équilibrent. Les biens circulent alors à leur juste et vrai prix. L'argent reste dans le pays.
 

Dans la vidéo , Bernard Prieur, un des pincipaux initiateurs de l'association, présente dans les grandes lignes son fonctionnement ( voir la vidéo

Le Tour des Baronnies ( voir la suite )  

Pour mieux répondre à la question posée par Gérard Carrat lors de cette journée du 3 Décembre « que fait l'association Lien en Pays d'OC ? ». Elle organise un tremplin de mise en relation et d'informations sur la question alimentaire, le site est public et mis à disposition du projet alimentaire de territoire. ( lire la suite ) . Ce tremplin permet les rencontres entre personnes ayant reconnu( a priori ) entre elles de mêmes orientations ce qui leur permet de se constituer en groupe afin qu'elles puissent entre elles construire leur méthode de fonctionnement . Ainsi par ces espaces de rencontres: des groupes émergent et organisent leur fonctionnement interne qui se feront avec la difficulté sociale liée aux contradictions des uns et des autres  afin d'élargir les intérêts individuels à ceux du collectif ( autrement au service des biens communs). Ils pourront être accompagnés par la suite, si ils en ressentent l'utilité à la méthode de communication liée à l'organisme tri-articulé et au développement de réseau que propose l'association Lien en Pays d'OC

Gérard Carrat connait le site évolutif http://www.lienenpaysdoc.com/ puisqu'il reçoit depuis plusieurs années les nouvelles par mail.

Cette triarticulation proposée par l'association des Paysans des Baronnies répond encore plus à sa question mais aussi à cette nécessité de notre époque de rester « Ferme » » mais aussi Ouvert à l'organisme tri-articulé entre agriculteurs, distributeurs et consommateurs.

Rappelons l'Organisation de la conférence à Caylus le 23 Novembre 2015 Démocratie&Economie que peut faire la société civile ? dans le cadre du mois de l'Economie Sociale et Solidaire qui reste dans la démarche évolutive de l'association Lien en pays d'OC le fondement de base de la réflexion nécessaire à une bonne pratique du développement durable dans le territoire ouvert aux échanges.

écouter l'émission sur CFM Caylus avec l'économiste Michel Laloux et le Pdt de l'association André Bellon ( voir la suite

Pour passer des stratégies de développement collectif vers un mouvement de tri-articulation sociale et un développement de réseau

En présentant les 5 facettes d'un organisme social tri-articulé lors de la journée qui sera enfin destinée à la présentation de la démarche globale de l'association Lien en Pays d'OC et des travaux réalisés lors des ateliers du Plan d'Equilibre Territorial Rural Pays Midi Quercy et avec d'autre part le PLIE et la maison de l'emploi de Caussade ; nous pourrons mieux apprendre que d'autres personnes travaillent avec nous sur le territoire cette question alimentaire. Puisque nous mangeons tous et que nous consommons tous , la mise en relation et la diffusion de l'information ne s'arrête pas qu'à la seule journée du 3 Décembre mais bien à toute l'historique de l'association Lien en Pays d'OC précédant cette journée et au projet évolutif du territoire et des moyens mis en œuvre: la gestion du site et des groupes sur le net pour réaliser l'organisation démocratique entre agriculteurs, distributeurs et consommateurs 

Cette prochaine journée s'intitulera Réflexion à un plan de financement coopératif durable pour un organisme économique alimentaire démocratique durable sans frontières avec les autres besoins essentiels du territoire rural Pays midi Quercy et ceux de proximité ( voire au-delà) .

Les 5 facettes d'un organisme social tri-articulé . Comment les rendre inter-actives entre elles par la pensée vivante plutôt que par des stratégies de développement collectif qui seraient figées sur les seuls principes : attaque et défense.

La recherche de subventions, de primes et de bénévoles connaît aujourd'hui ses limites dans une société en pleine mutation voulant des emplois ( c'est à dire des travaux rémunérés ) dans le secteur des biens communs.

Cette journée de réflexion s'adressera aux associations, aux entreprises, aux collectivités, aux élus et bien sûr à cette triarticulation entre agriculteurs, distributeurs et consommateurs pour une alimentation de qualité. La date est prévue le Samedi 4 Mars 2017

L'association Lien en Pays d'OC organise des espaces de rencontres pour favoriser les réflexions nécessaires à la mise en place d'un organisme tri-articulé dans la filière alimentaire d'un territoire.

Il serait illusoire de penser qu'avec des stratégies collectives on puisse développer durablement des actions économiques sans tenir compte de l'individu qui a pensé à construire au préalable l'espace des rencontres qui permet aux être humains de réfléchir ensemble aux problèmes et injustices engendrés par le système dominant . Il serait tout autant illusoire de penser qu'un groupe d'agriculteurs conseillé par un biologiste ou de tout autre scientifique en s'ajoutant à ces stratégies collectives puisse prétendre à un développement durable social et économique de territoire.

La seule façon de régler problèmes et injustices ne peut se faire qu'en réfléchissant aux prix fixés par le système gouvernant l'alimentation  indépendamment des agriculteurs, des distributeurs et des consommateurs réunis. Ces prix séparant les trois acteurs de l'économie doivent être discutés par les personnes concernées.

Une réflexion a été mise en pratique depuis douze années aux Baronnies par une association qui permet aux producteurs, aux distributeurs et aux consommateurs de se rencontrer pour ne plus subir les prix qui les séparent mais au contraire de discuter le prix qui les rapproche sachant que les intérêts des producteurs et des consommateurs sont opposés . Ces rencontres permettent de libérer du temps de travail aux producteurs avec les distributeurs, les consommateurs pourront voir leurs besoins non satisfaits par le système dominant être pris en compte par de nouveaux réseaux construits avec les nouvelles technologies de l'économie.

L' organisme tri-articulé est la seule façon de faire face aux désespoirs et aux problèmes de notre temps découlant des échecs répétés que nous subissons autant dans la lutte contre le chômage de longue durée que dans les créations d'entreprises ayant une vie raccourcie.

S'intéresser au développement de la misère humaine avant le profit personnel est le défi de l'esprit humain pour transformer le système capable de créer en permanence de l'injustice en une économie au service des besoins essentiels de l'être humain.

Déconstruction du grand mythe de “l’assistanat”

2017 sera sans doute un grand cru dans le traditionnel bashing électoral des “assistés”. DataGueule répond par avance aux contempteurs du système social français, qui maintiendrait injustement sous perfusion de l’Etat des “assistés” naturellement fainéants.

A grand renfort de données, l’émission pose cette question corrosive : “Les profiteurs ne seraient-ils pas ceux qu’on croit ?” ( voir la suite

L'Économique, le Juridique, le Spirituel - 6 (91 mn)

Pour un organisme social tri-articulé99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film exhaustif consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie” ?
Sixième Partie : “L’Etat, les Peuples et l’Individu”  ( voir la suite

Face aux problèmes sociaux et individuels qui se multiplient et se conjuguent devant nous, il serait dangereux de penser que des solutions liées aux ambitions personnelles, aux illusions, aux jalousies mesquines pourraient nous éviter de sombrer dans notre civilisation matérialisée . Gagner son temps à l'évolution vivante de l'esprit humain peut nous permettre de vivre ensemble une réflexion capable de faire évoluer les intelligences mécanistes qui gouvernent notre civilisation dans sa chute permanente. L'argent ne peut faire partie de l'économie sinon il devient marchandise.

Comment dépolluer l'économie ? - Conférence de Michel Laloux - Genève - 24.05.2013

De même que la nature est polluée par une industrie et des modes de consommations qui ne la respectent pas, l'économie est polluée par la financiarisation et la spéculation qui lui sont étrangères par nature.

Ces deux types de pollutions ont des causes communes. Y remédier nécessite de développer des outils concrets et une mobilisation citoyenne ciblée.

Michel Laloux est économiste, formateur et philosophe de l'éducation.

Il nous emmène à la découverte d'une Économie à Valeurs Ajoutées Humaines et d'une Démocratie Évolutive, fondements d'une écologie de la nature et de la société. Comment dépolluer l'économie ? ( voir la vidéo

La 2ème journée de transition citoyenne à Caylus ( version 2017 )

Des contacts on déjà été pris pour favoriser la suite de nos échanges et l'organisation du projet qui a une vocation d'essaimer ces germes de réflexions échanges indispensables pour un autre monde possible et indispensable .

Nous pourrons choisir une date autre que la date nationale afin de permettre la participation de Michel Laloux prévu et attendu pour participer à ces échanges. Professeur d'économie, formateur et philosophe de l'éducation , Michel Laloux effectue des recherches sur les formes d'organisations légères et évolutives de la société , il propose les Principes de la Démocratie Évolutive

Michel Laloux lors de sa conférence à la salle des associations de  Caylus le 15 Novembre 2015 

1. Une gestion des affaires publiques par la société civile

La Démocratie Évolutive permet à chacun de développer une citoyenneté créative, favorisant l'émergence de nouvelles formes sociales lesquelles deviennent le reflet des aspirations individuelles et collectives, à un moment donné. Ces formes sociales sont évolutives, à la mesure de la mobilité et de la créativité des citoyens.

2. La fin des réformes par le haut  ( suite)

Nous proposons de préparer la version 2017 avec une nouvelle venue de Michel Laloux, la participation de ADEPES , Socio Eco, Mouvement pour l'économie solidaire et du Ripess

Voici le message

De Berenice Dondeyne Co-Présidente de ADEPES

Bonjour, René

En 2017, ​la Journée de la transition avec Michel Laloux, sur des sujets tels que la souveraineté alimentaire, l'économie solidaire, les monnaies complémentaires....

Voilà je pense que​ nous pouvons imaginer que Judith Hitchmann, Pour URGENCI, membre du RIPESS Europe puisse intervenir sur la souv

eraineté alimentaire, Socio Eco avec Françoise Wauthier, Josette Combes, MOUVEMENT POUR L'ECONOMIE SOLIDAIRE pourrait intervenir

ADEPES participera avec plaisir aussi.

Nous reviendrons vers toi pour Terres solidaires 2016.

Belle journée

Berenice Dondeyne

Co-Présidente

Tél : 05 61 73 04 86  ou 06 58 38 89 12

De judith Judith Hitchman, Presidente de URGENCI

Le 28/06/2016 à 21:20, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. a écrit :

Bonjour Bérénice et René

Avec plaisir, et merci, Bérénice.

Amitiés

Judith

 

Une Assemblée Générale s'est réunie le Dimanche 25 Septembre à la salle des fêtes .

Le rapport moral a été adopté à la majorité.

De nouvelles élections ont eu lieu

Sont élus à la majorité: Trésorière Madame Christiane Roques 2 rue Edmond Antoine De Lacontrie 82160 Caylus retraitée de nationalité française

Président Monsieur René Chaboy 3 rue Edmond Antoine De Lacontrie 82160 Caylus retraité de nationalité française

Il est décidé à l' issue de cette Assemblée Générale par le Conseil d'Administration de charger le Président d'en faire la déclaration à la Préfecture. Le président proposera un plan d'organisation de financement participatif et coopératif de l'association Lien en Pays d'OC pour la vie sociale, écologique et économique de territoire.

La journée de transition citoyenne à Caylus, l'association Lien en Pays d'OC doit trouver un financement participatif pour pérenniser son action.

Organiser un plan de financement citoyen coopératif pour une vie sociale, écologique et économique de territoire.

S'intéresser à la vie vie sociale, écologique et économique de territoire avant que la faillite s'intéresse à nous !

C'est l'inovation sociale, écologique et économique de territoire portée par la vie citoyenne capable de répondre aux exigences d'une consommation responsable développant de plus en plus une demande saine, consciente et variée avec des structures légères aux coûts réduits qui réglera le problème de la misère et du chômage dans nos territoires.

L'association Lien en Pays d'OC a continué à exister en limitant les dépenses, notamment en développant avec le net des correspondances de la gestion de l'information qui sont diffusées sur le site ttp://www.lienenpaysdoc.com/ dans fil des actualités ; mais son fonctionnement a besoin de passer à un financement participatif et coopératif pour développer ses projets locaux.

Comment financer ?

  • D'une part la journée de transition citoyenne à Caylus en 2017 permettant d'ouvrir des voies nouvelles entre rencontres divers variées et complémentaires enrichissant l'esprit collectif

  • D'autre part le cycle de formation-informations de fin Novembre 2016 à Février 2017

  • 1) proposition d'un soutien et d'une subvention de la Mairie de Caylus

  • 2) crowfooding au printemps avec la Nef

  • 3) travailler avec la monnaie COOPEK et ses avantages

  • La monnaie COOPEK est une opportunité pour tous, Particuliers, Associations, Entreprises et Collectivités,

  • d’avoir un impact positif sur la société et des avantages en COOPEK

  • Pour une association : Gagner en visibilité et trouver des possibilités de financement !

  • - Un abonnement annuel de 50€HT sans aucun frais de transaction supplémentaire ;

  • - Possibilité d’être destinataire de subventions allouées par un Fonds de dotation partenaire

  • de la monnaie COOPEK ;

  • - Possibilité d’avoir accès aux prêts à 0% (Crédits-COOPEK) pour financer des projets;

  • - Géolocalisation et fiche de présentation sur le site de la monnaie COOPEK ;

  • - Potentiel de nouveaux adhérents usagers de la monnaie COOPEK.

    Rejoignez-nous sur www.coopek.fr

L'association Lien en Pays d'OC actuellement ne reçoit aucune subvention publique,des contacts ont été pris avec la NEF ( favorable pour préparer avec elle ) un crowfooding pour financer la version 2017 et l'indemnisation des intervenants .

Les besoins financiers ont été comblés par la trésorière et le président

dépenses  2016
   
frais de deplacements 200
   
entretien ordinateur 300
Assurance 150
hébergement de site 130
Tracts flyers 200
Papeterie 150
total 1130
BUdget prévisionnel 2017 : pour l' EVENEMENT «Que mangerons nous demain »      
       
Recettes Dépenses
       
       
    Evènement 2017  
Caisse de solidarité   Intervenant 1 400
(dons, subventions..) 2200 Intervenant 2 400
    Intervenant 3 400
       
       
    animations bal, 400
       
       
       
    TRACT FLYERS 600
       
Total 2200 Total 2200

Participation et organisation de Lien en Pays d'OC à terres solidaires en novembre 2016 dans le mois de l'ESS

Proposition de la projection du film de Cyril Andrès et Damien Lagrange .

«  A partir d'expériences pilotes, ce documentaire présente 5 dispositifs innovants autour de l'alimentation pouvant servir de levier pour un changement social durable et solidaire : espace test agricole / Jardin partagé / Restauration collective biologique et locale/ Compostage collectif de proximité/ Atelier cuisine »

Objectif : faire connaître d'une part aux habitants de Caylus et des environs , des activités innovantes et des moyens de coopérer avec les réseaux du web autour des besoins essentiels : se nourrir, se loger, se vêtir, se cultiver à l'ère du numérique, préserver les biens communs dans nos territoires .

D'autre part dynamiser des financements participatifs mixant le privé et collectivités locales pour permettre des fonds de roulement aux petites et moyennes entreprises locales favoriser la coopération des micro-entreprises.

L'engagement de Lien en pays d'OC dans la vie du territoire et de l'information responsable

Lien en Pays d'OC est engagée dans le Conseil de Développement du Territoire avec le Pôle d'Equilibre Territorial Rural en Pays Midi Quercy rassemblant : élus, collectivités locales, entreprises et associations pour le projet de développement durable 2015- 2020 ( partie communication et mise en relation ) et dans le projet alimentaire du PETR ( lire la suite

Favoriser les différents circuits courts possibles pour redynamiser l'économie locale et inter-territoires réelle ( A Valeurs Ajoutées Humaines) basée sur la qualité alimentaire

Lien en Pays d'OC appuie son engagement depuis plus de 20 années sur la question alimentaire entre producteurs, consommateurs, intermédiaires et depuis plus de cinq ans avec les réseaux sociaux comme base fondamentale de l'information des biens communs .

Les points essentiels que nous activons :

  • relation complémentaires entre campagnes et villes avec l'économie alimentaire coopérative comme point d'appui pour nourrir correctement les zones urbaines

  • défendre la démocratie&économie alimentaire ( autrement dit la souveraineté alimentaire des populations) par le droit des semences fertiles avec comme objectif de travailler avec semences paysannes en participant à l'émergence d'un groupe local

Rapport d'activités 2015-2016

Organisation de l'émission « mange sain&local » sur CFM radio

Administration de nombreux forums sur les réseaux facebook

Gestion du site lienenpaysdoc.com

Présence régulière aux réunions du Pôle d'Equilibre Territorial Rural Pays Midi Quercy( Conseil de Développement du Territoire Pays Midi-Quercy)

Organisation de la conférence à Caylus le 23 Novembre 2015 Démocratie&Economie dans le cadre du mois de l'Economie Sociale et Solidaire écouter l'émission sur CFM Caylus avec l'économiste Michel Laloux et le Pdt de l'association André Bellon ( voir la suite

Rapport moral 2015 -2016

Une année bien remplie avec la gestion du numérique : développement des réseaux sociaux et administration de nombreux forums sur le net . Parmi les plus importants sur facebook

  • Projets Ecovillages plus près de 14 000 membres

  • ce groupe échange des informations sur les hameaux abandonnés, les terrains privés et publics permettant d'accueillir de nouveaux arrivants dans nos territoires portant des projets liés à l'alimentation santé et à l'innovation entrepreneuriale participative et coopérative

  • Un autre monde est possible et indispensable plus de 10000 membres

  • Consommer, semer et entreprendre Librement sur nos territoires plus de 3700 membres

  • ces groupes échangent des informations sur l'actualité sociale, écologique et économique ainsi que sur les questions alimentation santé et à l'innovation entrepreneuriale participative et coopérative

  • Association Lien en pays d'OC plus de 2700 et de nombreux autres groupes etc.....

  • Présent sur LinkedIn, Viadéo, Spendlay, Twitter, Google, Horyou

Bien cordialement

René Chaboy Pdt de l'association Lien en Pays d'OC

Membre du Conseil Pays Midi Quercy

Activateur de la monnaie COOPEK

Membre de IéS 82 

Le programme de la journée de transition citoyenne le Samedi 24 Septembre 2016 à Caylus ( salle des fêtes) 

Voici le lien concernant la Mobilisation citoyenne pour la journée de la transition le Samedi 24 Septembre 2016 à Caylus 82160.  lire la suite 

 

Programme à partir de 9 heures 

Démocratie&économie : culture d'aujourd'hui pour préparer les temps à venir. 

« Construire l'avenir rural territorial à partir d'un réseau économique alimentaire : c'est possible et indispensable avec la société civile».

Développement de territoire rural- Économie collaborative, sociale et solidaire-Echanges- Dons- Economie à Valeurs Ajoutées Humaines- Interventions- Expositions-Exposants

Alliance entre pratiques maraîchères, agricoles organiques innovantes, économie alimentaire coopérative évolutive avec les consommateurs-citoyens et le numérique pour construire la communication de territoire ( voire de territoires )

.Devant les défaillances des politiques agricoles concernant le lien avec la santé des consommateurs, la société civile organise le droit à ne pas s'empoisonner avec des acteurs pratiquant une agriculture de confiance innovante et saine sans pesticides et OGMs . 

*Pratiques organiques innovantes ( agriculture biologique, biodynamique,permaculture...)

9h00 Accueil des exposants

10h00 : Semences paysannes, semences reproductibles : le germe d'une économie durable.

projection du film " La fin des haricots ? " . Ce film d'une durée d'une heure . Ce film met en observation deux façons de concevoir le travail sur la semence :

-celui qui se fait depuis des millénaires par le monde paysan voir semences paysannes 

 - celui proposé par une pratique de laboratoire qui sélectionne des gènes en les manipulant

Voir La fin des haricots ? “Que mettrons-nous demain dans nos assiettes ?
Et savons-nous vraiment ce que nous y mettons aujourd’hui ?”

Durant une année, Anne Butcher et son équipe ont suivi le travail des maraîchers, des sélectionneurs et des chercheurs.

Quels liens scientifiques et économiques entretiennent- ils ? Jusqu’où les manipulations et la mainmise sur le vivant nous entraînent-ils ?  
la vidéo 

 

Face aux problèmes liés au changement climatique, voulez-vous former un groupe de réflexion et recensement de la biodiversité végétale à cultiver dans le cadre d'un projet agro-alimentaire-santé de territoire ?

 Contacts : Christiane ROQUES 0563673281 82160 Caylus Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

René CHABOY 05 63 67 02 36 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

12 h 30  Les repas midi et soir ( 19 H30 )  Repas partagé : un repas tiré du panier , sans oublier assiettes , couverts .... 

14h 00 : Avec les ateliers animés par Sylvie Sanchiz nous imaginons ensemble une autre manière de concevoir les banques. Après ces ateliers , Sylvie Sanchiz présente IéS 82 http://www.ies.coop/ un placement dans une économie éthique et locale proposant un complément aux banques traditionnelles : des prêts de fonds de roulement.  

« Avec IéS, j’ai la garantie que mon soutien financier servira à 100% à des entreprises locales, qui font du respect de l’autre et de l’environnement leurs priorités »

16h 00 : Agriculture- Alimentation-Santé

Une agriculture conforme aux lois du vivant est un facteur de santé durable  

intervention de Jean-Claude Poëncet Consultant en écologie agricole et souveraineté alimentaire

Avec l'approche proposée par Jean-Claude Poëncet nous abordons le bilan catastrophique d'une agriculture industrielle qui ne nourrit plus ; préoccupée à exploiter « comme un rouleau compresseur » la vie des tous les êtres vivants pour enrichir une minorité.

Cette intervention a été déterminante dans la journée de transition à Caylus le 24 Septembre (Démocratie&économie : culture d'aujourd'hui pour préparer les temps à venir. 

« Construire l'avenir rural territorial à partir d'un réseau économique alimentaire : c'est possible et indispensable avec la société civile».)

car elle a sû respecter les objectifs de l'association Lien en Pays d'OC fondée en 1994 ayant pour but:

  • de créer des ponts entre le monde rural et le monde citadin dans un contexte régional, national, européen, voire mondial d'une part, et de créer des liens entre les générations d'autre part, dans une prospective de nouveaux échanges culturels, juridiques et économiques basés sur des rapports libres, moraux et de confiance réciproques.

  • de promouvoir l'esprit occitan dans un contexte bilingue Français- Occitan pour favoriser la relation entre l'environnement naturel et l'environnement social.

  • de promouvoir une Economie d'Existence.

  • de promouvoir un travail coopératif permettant de valoriser une qualité de production et de services basés sur la responsabilité humaine dans un souci permanent du respect de l'Homme et de la Terre.

18h 00 : Coopek, une monnaie complémentaire à l'Euro pour développer une activité économique sans spéculation. Intervention de Gérard Poujade Directeur Général SCIC-SA COOPEK site http://www.coopek.fr/

Gérard Poujade est maire d'un petit village le Séquestre ( près d'Albi ), il témoigne aux motivés qui sont restés ou venus s'associer à cette intervention, comment il a pû avec la participation des habitants de son village,réaliser des co-constructions conformes aux intérêts des biens communs.   

Le COOPEK est un outil monétaire complémentaire à l'Euro favorisant le lien indispensable entre les producteurs , les consommateurs et les nouveaux distributeurs-commerçants qui développeront des projets de territoire dans un esprit de complémentarité .

Voici pourquoi je suis devenu un activateur de cette monnaie.  

19h30   Repas 

 La projection du film de Cyril Andrès et Damien Lagrange initialement prévue sera proposée en Novembre à Caylus lors de  Terres solidaires 2016.

Horizons alimentaires : initiatives pour des territoires durables et solidaires

«  A partir d'expériences pilotes, ce documentaire présente 5 dispositifs innovants autour de l'alimentation pouvant servir de levier pour un changement social durable et solidaire : espace test agricole / Jardin partagé / Restauration collective biologique et locale/ Compostage collectif de proximité/ Atelier cuisine »

La journée de la transition à Caylus est appelée à se pérenniser, voici les grands axes pour mettre en application le projet de territoire Pays Midi Quercy s'appuyant sur les 3 piliers du Développement Durable :(économie/écologie/social).

- Une économie politique de la monnaie. Les monnaies modernes pour sortir du piège de la spéculation bancaire .

- Projet de Tourisme durable en Pays Midi Quercy

- Le chanvre culture d'avenir en Pays Midi-Quercy, en Pays d'OC ? Quoi de neuf dans le chanvre ?

- Face aux problèmes liés au changement climatique, former un groupe de réflexion et recensement de la biodiversité végétale à cultiver dans le cadre d'un projet agro-alimentaire-santé de territoire 

Ces axes s'élargiront aux actions portées par les associations partenaires concernant recyclage, énergie renouvelable et autres coopérations pour une transition économique coopérative.

Mettre en application le projet de territoire Pays Midi Quercy: les 3 piliers du Développement Durable :(économie/écologie/social).

Voir développement durable en Pays Midi Quercy   lire ici 

« Il serait illusoire de parler de social, d'économie et d'écologie : les 3 piliers du Développement Durable projet du territoire Pays Midi Quercy sans prendre en compte l'incapacité à relever les défis sociaux démocratiques que traversent la France voire l'Europe »

Rappel du bon sens du développement durable.

Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien (1987).

En 1992, le Sommet de la Terre à Rio, tenu sous l'égide des Nations unies, officialise la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. 

Il sera judicieux de compenser les baisses de dotation pour les municipalités par un travail de la réelle capacité innovante d'économiser avec l'esprit  écologique : fondement d'une  construction de société  durable. 

  • Favoriser l'esprit coopératif d'entreprise dans l'association loi de 1901 afin de prolonger l'accompagnement et le parrainage des micro-entreprises de l'installation à la communication en favorisant la transition économique pour sortir de l'esprit spéculatif  dominant vers l'économie reproductible autrement dit Economie à Valeurs Ajoutées Humaines.

  • Communication : traitement des informations publiques, mise en relation, coordination et développement de l'inter-activité entre les entreprises et les collectivités locales, création d'événements afin de favoriser l'engagement des habitants, le croisement des activités de biens communs , les services dans l'esprit d'entreprendre en coopération.

  • Collecte d'épargne citoyenne

  • financement et accompagnement aux créateurs d'entreprises

Communication numérique démocratique -participative transversale entre :

  • la société civile ( avec les réseaux sociaux )

  • le financement éthique et coopératif

  • les collectivités locales

«  C'est en citoyennant que l'on apprend à devenir citoyen » Michel Laloux

La citoyenneté s'acquiert-elle par l'art d'obtenir des subventions publiques sans contre-parties ? Se plier à  la conformité des pouvoirs d'Etat sans relayer une innovation liée à l'engagement personnel dans la culture de la pensée collective au service des biens communs est une voie dangereuse pour la dette publique. L'économie doit-être capable d'innover des voies durables aux  services de la demande des consommateurs responsables. 

Après les effondrements des grandes idéologies du pouvoir : nazisme, stalinisme....la dictature de la finance partout dans le monde a pris le relais. En période d'un système au service des égos et du chacun pour soi,  la finance devient rare pour tous. De multiples conflits d'intérêts apparaissent alimentant le développement des haines,  violences dans notre société perdant ses points de repère.  Compenser  le manque de nourriture et des besoins essentiels de la dernière guerre 1939-45 a permis aux  habitudes de la sur-consommation de s'instaurer au profit du développement des grandes exploitations et de leurs actionnaires jamais repus d'engranger des biens matériels. 

L'argent synonyme du pouvoir, du plus fort, de la lutte pour la survie, a donné une interprétation légendaire qui résume bien ce qu'il est devenu «  le nerf de la guerre ».

Les réseaux sociaux, si bien sûr nous les utilisons permettent une réelle organisation coopérative  dans la collecte des informations, dans l'échange des projets, dans la mise en relation, la coordination....Une économie transitoire pour sortir du chacun pour soi entrainé dans cette course effrénée à la consommation sans faim rendant malade les uns  et manquant pour les autres. 

L'économie doit-elle restée une guerre permanente au service des grands Egos ou s'organiser au service d'une intelligence collective recherchant l'équilibre en instaurant  les multiples échanges des biens communs pour chaque citoyen ?

Un modèle en marche pour une nouvelle organisation de la société devient indispensable.

Il faudra apprendre à gérer le peu de moyens financiers avec le maximum d'idées coopératives et solidaires. Pour construire une nouvelle gouvernance, l'intelligence collective est supérieure à une minorité qui propose un programme pour gagner les élections et ensuite faire le contraire;  piégée par un système qui  ne leur donne ni le temps , ni l'espace de s'ouvrir à la réalité sociale écologique et économique de la Planète en mouvement. 

Les réseaux sociaux permettent d'ouvrir de nouvelles rencontres pour construire une réelle économie non plus basée sur l'art de la guerre et l'illusion d'être supérieur à d'autres , mais sur l'économie reproductible , l'Economie à Valeurs Ajoutées Humaines autant de termes qui correspondent à la mise en place d'une autre monnaie circulant à partir des reconnaissances des acquis nécessaires à une société Fraternelle. 

Les monnaies modernes pour sortir du piège de la spéculation bancaire . Contestations monétaires. Une économie politique de la monnaie.

Economie à Valeurs Ajoutées Humaines ( Monnaie-Capital-Travail-L'immobiler et le Foncier-

Intérêts de la dette ) site Démocratie évolutive 

La Monnaie

En premier lieu, nous devons jeter les bases d'un système monétaire entièrement au service de l'économie réelle. Pour être saine, la monnaie doit perdre son caractère de marchandise et devenir seulement instrument de mesure de l'échange. Nous faisons alors la distinction entre la monnaie de consommation et la monnaie de financement. Chacune d'elle devrait circuler dans des circuits séparés. Concrètement, deux types d'établissements gèreraient ces circuits. Les banques s'occuperaient de la seule monnaie de consommation. Les instituts de financement traiteraient tout ce qui a affaire avec la monnaie de financement.

Le passage entre ces deux circuits serait strictement réglementé. L'argent d'épargne perdrait de sa valeur chaque année. Et il serait prélevé un droit de passage lorsque de la monnaie d'épargne reviendrait sur un compte de consommation. L'argent provenant de la perte de valeur et de ce droit de passage irait alimenter un troisième circuit monétaire: la monnaie de don décrite à la rubrique Capital.

Lire la suite

De Jean Jégu

Sans être un spécialiste des monnaies dites "complémentaires" et "locales", après des années de réflexion sur le sujet monétaire, je pense pouvoir vous dire que le WIR est un excellent exemple, ancien et bien connu, de ce que peuvent apporter ce type de monnaies. Cependant la valeur pratique de ces monnaies ne tient que dans la mesure où elles sont effectivement "adossées" c'est à dire convertibles en une monnaie légale. C'est d'ailleurs pour cela qu'elles ne sont tout au plus que tolérées par les autorités.

Les vrais problèmes monétaires débordent énormément ce cadre restreint et se posent en réalité dans le monde entier. Les sommes monétaires circulants dans le monde sont de plus en plus énormes et l'analyse de ce phénomène montre que ces sommes énormes ne naissent en réalité que des,emprunts que la plus grande partie de l'humanité est obligée de souscrire auprès d'une petite minorité propriétaire notamment du système bancaire privé. Ceci est non seulement rendu possible mais encore bien camouflé dans le fonctionnement d'un système bancaire dit à "réserves fractionnaires". Ce système dont on peut penser qu'il a eu une certaine utilité au moment ou les monnaies étaient définies par une quantité de métal précieux - et donc contraintes par des quantités limitées - n'a pas toujours existé et il n'y a aucune raison qu'il dure. Des économistes connus et reconnus ont depuis longtemps ( surtout après 1929 ! ) étudié le problème et il en est résulté des propositions plus ou moins similaires de modification ; on en parle sous les termes suivants : " le 100 % monnaie " ; "la monnaie pleine" ; " la monnaie souveraine" . Il est fort regrettable que tout ceci soit encore ignoré de la plupart des gens et, surtout, de pratiquement tous les partis politiques .... Ce serait en effet une véritable " révolution monétaire " puisque c'est la seule vraie solution pour échapper à l'asservissement actuel par l'argent qui est aux mains des banques.privées.

Cordialement.Jean Jégu  

Voir Argent et société

On dit qu'il faudrait beaucoup d'argent pour faire face ... Et la dette publique est déjà si lourde ...Oui, mais ...

« Monnaie pleine » : un référendum en Suisse pour brider la finance
Par Christian Gomez (Economiste et ancien banquier, membre du Comité suisse pour la modernisation monétaire)
En 1891, après beaucoup d’autres pays, les citoyens suisses votaient pour donner à une banque centrale unique le monopole de l’émission de moyens de paiement, et mettre ainsi fin à l’émission anarchique de billets par les banques commerciales, cause de faillites bancaires, de désastres économiques et de misère sociale et individuelle
. Lire la suite

La banque WIR

Le WIR en Suisse : la révolte du puissant ?

La monnaie WIR existe en Suisse depuis 1934. Née dans un contexte de crise économique et monétaire, elle est parvenue à résister aux changements économiques et sociaux et à se développer. Utilisée aujourd’hui par plus de 60 000 entreprises en Suisse, son succès renvoie à un modèle économique et social cohérent que véhicule cette monnaie particulière. Lire la suite

La Nef, en chemin vers la banque éthique

Unique en France, la Nef est une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale ...lire la suite 

« Avec IéS, j’ai la garantie que mon soutien financier servira à 100% à des entreprises locales, qui font du respect de l’autre et de l’environnement leurs priorités » lire la suite 

Avec la communication coopérative du numérique la société civile s'exprime...Mise en place d'un transfert de pratique méthodologique

  • traitement de l'information coopérative  ,

  • de mise en lien, de coordination avec le numérique

  • en gérant un site de développement durable et des groupes de réflexion sur les réseaux sociaux .

La mise en lien ne s'improvise pas, elle se pratique quotidiennement. La gestion des contacts des personnes et groupes de personnes demande du temps et de la pratique.

Dès 1994 , Lien en Pays d'OC s'est donné ces objectifs , l'engagement et l'investissement sont d'abord personnels et ne reposent pas sur la recherche des subventions publiques.

Les 3 piliers économie/écologie/social du développement durable sont respectés

Les 3 piliers de l'économie : producteurs-intermédiaires- consommateurs sont pris globalement en compte sans court-circuit, l'économie à Valeurs Ajoutées Humaines permettant la reconnaissance du travail de chacun.

L'engagement et l'investissement sont d'abord personnels dans la commucation coopérative, ils évitent de ce fait des projets «  sans réel porteur  » tombant en panne malgré les subventions mises à disposition. Les subventions doivent évoluées vers des participations pour des biens communs de l'information .

Les projets tombant en panne, contribuent au développement de la frature sociale : revenus cumulables pour des élites tandis que le travail bénévole à vie pour les autres se développe, auquel s'ajoute le nouveau travail de biens communs non rémunéré : signataire de pétitions.

Projet de Tourisme durable en Pays Midi Quercy

Construire des infrastructures répondant à la volonté de nombreux consommateurs responsables : devenir coopératifs dans l'autonomie alimentaire.

Vu que nous sommes de plus en plus nombreux de consommateurs responsables citoyens à ne plus faire confiance à l'agroalimentaire d'exploitation industrielle , un Tourisme durable s'appuyant sur des projets alimentaires de territoire à organiser entre les acteurs locaux et les nouveaux habitants est un enjeu pour l'avenir rural et les échanges avec les villes.

Le rural est appelé à se repeupler à condition que les structures coopératives économiques se forment avec la société civile et ses associations de biens communs, sinon les nouveaux habitants repartiront vers « d'autres cieux » .

Le tourisme durable aura besoin de s'appuyer sur ces structures coopératives ayant pour objectif, à partir de l'alimentation et des besoins essentiels : se loger, avoir des lieux de culture et de communication communs de trouver des exemples et des propositions de projet pour les mener à bien.

Voir: Quel tourisme pour la vie économique, sociale et écologique de nos territoires ? Lire la page 

Le rural offre de nombreuses possibilités pour la transition économique (organisation d'écoles jardinage, maraîchage, ferme à taille humaine pour enfants/ adultes) de la ville à la campagne. Les voyages collectifs s'organiseront plus facilement en ville, les distances séparant les habitants étant moins espacées) pour ensuite dans l'esprit d'une consommation et production collaborative se transmettre dans l'organisation des transports coopératifs en campagne.  

Jadis la culture du pastel a permis le développement de toute une économie en Midi Toulousain voir la suite 

Aujourd'hui, les exemples sont nombreux comme celui-ci

Le bio sauve un village agricole marocain 

Souhad Azennoud avec son projet « petit épeautre » veut relancer l’activité économique de sa commune rurale de Kissane au Maroc. Cette plante oubliée est maintenant recherchée sur les marchés des céréales car elle est sans gluten. voir la suite 

Reprécisons que ces deux exemples ne sont pas donnés comme des modèles uniques à duppliquer en copié-collé, le pastel ne reconnaîtra sans doute jamais plus le développement économique qui a fait l'histoire du Pays de Cocagne, Tous les consommateurs ne mangeront pas du petit épeautre, mais de nombreuses autres cultures en cette époque de changements de comportement vis à vis de la consommation responsable alimentaire et du changement climatique sont possibles . Il suffit de faire une étude, non pas en payant chèrement des spécialistes qui penseront « pour les consommateurs et les intérêts des grands lobbies industriels »  ; mais en donnant à ces consommateurs la possibilité de s' impliquer eux-mêmes dans des associations de recherche-réflexion qui mettront en rapport leurs besoins avec les producteurs prêts à répondre à cette demande .

Lorsque la production économique est à l'écoute des besoins ( et non pas en imposant des productions subventionnées, auxquelles s'ajoute une publicité coûtant très cher à la société pour inciter à la vente) elle permet un développement durable de territoire en accord avec le projet que le Pays Midi Quercy s'est donné comme objectif pour 2015-2020 , ce qui implique de sa part le respect de la charte sur le fondement des 3 piliers ( économie-écologie- social)

Voir développement durable en Pays Midi Quercy

Rappel du bon sens du développement durable.

Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien (1987).
 

En 1992, le Sommet de la Terre à Rio, tenu sous l'égide des Nations unies, officialise la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. 

Dans cette orientation de projets coopératifs et face aux problèmes liés au changement climatique, voulez-vous former un groupe de réflexion et recensement de la biodiversité végétale à cultiver dans le cadre d'un projet agro-alimentaire-santé de territoire ?
Contacts :
Christiane ROQUES 0563673281 82160 Caylus
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


René CHABOY 05 63 67 02 36 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voir Le chanvre culture d'avenir en Pays Midi-Quercy, en Pays d'OC ? Quoi de neuf dans le chanvre ?  Lire la page 

Après une conférence réussie à Caylus le 23 Novembre 2015 « Démocratie&Economie : que peut faire la société civile » ( pour écouter l'interview des intervenants ); nous proposons une suite... 

Former des articulations entre les groupes en utilisant le forum des réseaux sociaux  et en ouvrant l'esprit de club à l'esprit réseaux démocratiques évolutifs 

    en septembre 2017 l'événement : « Le droit à la terre, à l'agriculture paysanne, aux semences, aux ressources naturelles et à l'alimentation-santé citoyenne » sera porté par un collectif de la société civile.

    Les associations locales voisines sont invitées pour faire part de leur expérience . Nous les remercions.

Ces événements-rencontres de Septembre 2016-2017 seront organisés dans le cadre des journées de la transition et de son collectif

La proposition d'un cercle de constituante local est toujours à l'ordre de nos projets pour assurer l'indépendance citoyenne dans la gouvernance locale.

Programme des activités de l'association Lien en Pays d'OC prévues pour 2016

    En mai : participation et co-organisation avec Maison du Patrimoine et Office de Tourisme de Caylus ( communication dans les réseaux) des 3 èmes floralies de Caylus avec visite de jardins et bourse d'échanges de semences et de plantes

    participation au fleurissement du village de Caylus avec offre de semences et de plantes

    Dans le prolongement du festival Lez'Art ( site http://lezart.org/le-festival/) au mois d'Août et dans un cadre permettant aux actions locales de se présenter : organisation d'un atelier sur la communication et la coopération des informations : comment se joindre à nos forums et notre réseau sur internet pour former des réseaux coopératifs alimentaires et de développment durable des biens communs.

    En novembre dans le cadre du Mois de l'Economie Sociale et Solidaire  : Intervention sur les plantes comestibles à expérimenter et à cultiver dans nos jardins .

- Lien en Pays d'OC prépare l'événement en Septembre 2017  « Le droit à la terre, à l'agriculture paysanne, aux semences, aux ressources naturelles et à l'alimentation santé citoyenne » permettant à des intervenants locaux et extérieurs engagés d'animer les sujets qui menacent perpétuellement notre Liberté Humaine dans l'économie citoyenne alimentaire portée par la société civile.

« Le droit à la terre, à l'agriculture paysanne, aux semences, aux ressources naturelles et à l'alimentation santé citoyenne » porté par la société civile

" Pour un développement durable réel il faut anticiper une organisation qui prenne en compte le passage obligé de la transition économique »

Cet événement sera organisé dans le cadre des journées nationales des transitions.

Objectif : faire connaître d'une part aux habitants de Caylus et des environs , des activités innovantes et des moyens de coopérer avec les réseaux du web autour des besoins essentiels : se nourrir, se loger, se vêtir, se cultiver à l'ère du numérique, préserver les biens communs.

D'autre part dynamiser des financements participatifs mixant le privé et collectivités locales pour permettre des fonds de roulement aux petites et moyennes entreprises locales.

Nous aborderons la mise en place d'un dispositif de financement participatif

pour que le site Lien en pays d'OC ( largement impliqué depuis plusieurs dans l'information des biens communs) au cœur d'un réseau important sur le net soit reconnu publiquement comme organe médiatique local et global. Nous proposerons aux ( particuliers-élus-micro-entreprises, institutions collectives et associations subventionnées un financement participatif pour que les frais du site et de la communication locale ( encre, papier, imprimerie pour les affiches, tracts …. soient partagés.

Nous élargirons notre communication au magazine Demain en mains et au collectif Transition citoyennes engagés dans les mêmes orientations voir

Demain en mains, le magazine de l'économie juste : un projet à soutenir !

Collectif pour une transition citoyenne

la Nef, Enercoop, Terre de liens, Energie partagée, Attac, les Amis de la terre, Jardins de Cocagne, Miramap, Bio consom’acteurs, Artisans du monde, Alternatiba, Biocoop, Villes en transition, le Labo de l’ESS, On passe à l'acte, Le Collectif Roosevelt, La Plateforme du commerce équitable et Oxalis.

Chercher l'équlibre entre l'individu et le collectif Et si les « communs » constituaient cette fameuse « troisième voie », sociale et écologique, entre le marché et l’État ?

http://www.lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=684:les-biens-communs-le-mouvement-commun-&catid=13:agenda&Itemid=59#.VsF3oEAl8_R

Offre de partenariat pour un site commun de développement durable alimentaire et réduction des dépenses d'énergies entre territoires ruraux et urbains voir la suite

Pour bien se nourrir  aujourd'hui. Que mangerons- nous demain ? voir la suite

Favoriser les différent circuits courts possibles pour redynamiser l'économie locale et inter-territoires réelle ( A Valeurs Ajoutées Humaines) basée sur la qualité alimentaire

 René Chaboy Pdt de l'association Lien en Pays d'OC membre du Conseil de Développement du Territoire dans le Pôle d'Equilibre Territorial Rural  Pays Midi Quercy " Projet de développement durable de territoire 2015-2020
http://midi-quercy.fr/Un-nouveau-projet-de-territoire.html

Business model de Lien en Pays d'OC

 Il s'appuie sur le développement d'un réseau de correspondants pour gérer en priorité les informations liées à l'économie et la démocratie alimentaire en pleine reconversion pratique.

Cette gestion de l'information en temps réel , permet d'ouvrir des partenariats à la fois locaux et inter- territoriaux concernés comme l'association Lien en Pays d'OC par les échanges économiques entre milieux ruraux et urbains, par le travail de la terre et celui de la gouvernance avec le numérique.

L'organisation de festivals, d'événements ( avec la mise en place d'ateliers ) seront les moyens d'ensemencer de nouvelles strucrures pour préparer l'avenir économique respectant la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social) officialisé au Sommet de la Terre de Rio de 1992 , tenu sous l'égide des Nations unies, officialise : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable» .

 Ces ateliers de mise en place d'une économie réelle aideront le développement durable réel à conserver ses principes de base « Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien (1987).

 L'avenir sera rural, les infrastuctures pour accueillir des jeunes et moins jeunes travailleurs venant des villes permettront de recréer des formes économiques basées sur le commerce des besoins essentiels à réorganiser et à mettre en place en milieu rural en plein essor avec l'arrivée de nouveaux habitants.

 Ces nouvelles formes seront liées à la création de centrales commerciales pour alimenter les nombreux points de vente dans les villages compensant la disparition des commerces isolés ne travaillant pas en réseaux et finissant par disparaîre .

Favoriser les différent circuits courts possibles pour redynamiser l'économie locale et inter-territoires réelle ( A Valeurs Ajoutées Humaines) basée sur la qualité alimentaire

L'association Lien en Pays d'OC est membre du Conseil de Développement du Territoire dans le Pôle d'Equilibre Territorial Rural  Pays Midi Quercy " Projet de développement durable de territoire 2015-2020
http://midi-quercy.fr/Un-nouveau-projet-de-territoire.html

 Le projet de développement durable sera présenté au programme leader 2014/2020 . GAL Pays Midi Quercy .

Pôle d'Equilibre Territorial Rural Pays Midi Quercy – Région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées.

 

site internet montauban