Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Le problème est systémique et dépend du dérèglement climatique ; il concerne les élus locaux qui voudront bien en prendre conscience .

Sur la photo
Il faut s’attendre à des vagues de chaleur « hors du commun » partout dans le monde
Par Lorène Lavocat (Reporterre)

L'article " Le problème est systémique et dépend du dérèglement climatique ; il concerne les élus locaux qui voudront bien en prendre conscience "  est diffusé sur le journal de Pays Midi Quercy à ce lien cliquer ici

Pour éviter qu’une hyper-structure que nous subissons déjà dans nos localités se prolonge ou ne se reforme ,  une convergence des acteurs eux-mêmes est nécessaire à partir des  localités si nous voulons établir une respiration entre les concepts civiliens et la mise en place de leur pratique dans l’aménagement des territoires.
Le meilleur moyen de ne pas être assimilés au système dominant dirigé d’en haut par la pyramide centralisée , est de faire admettre le droit à l’expérimentation dans nos secteurs qui n’arrivent pas à se mobiliser avec les acteurs qui proposent la coopération en réseaux coopératifs transversaux par le bas .

Comment inverser la tendance locale qui consiste à prolonger le projet Big Tourisme de la région Occitanie, qui favorise la  polarisation  sur les centres- bourgs pour  donner une image de "  culture ", en oubliant services commerciaux et sociaux ainsi que l’entretien des chemins communaux de la périphérie et autres désagréments pour les habitants?

Peut-on envisager de faire converger les initiatives "civiliennes" visant la souveraineté alimentaire ?
Différentes solutions pour éviter le gaspillage alimentaire, celle que nous proposons s’exprime dans une autre manière de gérer le système alimentaire : la gestion coopérative de filières alimentaires de qualité entre producteurs , consommateurs et distributeurs .
Les consommateurs peuvent ainsi participer à financer des terres agricoles en contre partie de pouvoir exprimer leur demande , ce qui est impossible avec le système d’exploitation dans lequel la production prend la place dominante.  Le problème est systémique et dépend du dérèglement climatique ; il concerne les élus locaux qui voudront bien en prendre conscience .
Les réseaux sociaux Facebook et Linkedin sont des moyens de construire une voie démocratique qui prolonge celle mise en place par le temps des civiliens avec son site et ses rencontres régulières sur le web .
Des réseaux comme Facebook , Linkedin sont des moyens de créer la communication avec celles et ceux qui ne sont pas forcément heureux de leurs conditions sociales mais qui n’abordent pas encore la réflexion d’imaginer et de construire un autre  système . Nous pouvons constater que des groupes s’organisent pour l’autonomie alimentaire sans pour autant remettre en cause l’idée que nous avons de l’État sans  changer vraiment de modèle , un modèle incompatible avec une véritable démocratie, celle de la société civile
 Voici des articles qui peuvent décliner de  ce qui est essentiel pour la vie sur terre .

Hervé Kempf • 1er Rédacteur en chef de Reporterre, le quotidien de l'écologie
Auteur de : "Que crève le capitalisme" (Seuil) 1 sem. • Marée de chaleur au Canada, feux de forêt en Californie, inondations au Japon, plus de 50°C en Irak, incendie de pétrole dans le golfe du Mexique.... L'insécurité, aujourd'hui, est écologique. Le reste du bruit médiatique est un paravent pour détourner l'attention. voir les commentaires sur Linkedin à ce lien
 Hervé Kempf • 1er Rédacteur en chef de Reporterre, le quotidien de l'écologie Auteur de : "Que crève le capitalisme" (Seuil) 3 sem. •
Un très fort taux d'abstention signifie que les élus ne sont pas légitimes.
Voir les commentaires sur Linkedin à ce lien
 

Reporterre publie, comme chaque année, ses comptes. Ils font apparaître pour 2020 la poursuite de la progression de l’activité, et l’atteinte de l’indépendance totale.
Par Hervé Kempf (Reporterre)
En 2020, Reporterre a continué sa progression et a atteint en 2020 une indépendance totale, en ne dépendant plus que des dons de ses lectrices et de ses lecteurs. Et cela à travers un modèle exceptionnel : le quotidien de l’écologie est en accès libre, sans publicité, sans actionnaire. Nous pouvons ainsi apporter une information de qualité sur l’enjeu prioritaire de notre temps, l’écologie, à toutes et à tous, gratuitement, parce que nous considérons que l’information est un bien commun. Et nul milliardaire, aucun de ces Bolloré, Arnault, Pinault, et autres oligarques qui ont réduit à la servilité la majorité des médias ne peut nous dicter une seule virgule. Nulle compagnie d’aviation, de pétrole, d’informatique ne peut exercer sur Reporterre la moindre pression.
Il faut souligner que cette presse oligarchique, qui répand des thèses néo-libérales, de droite, souvent xénophobes et climato-sceptiques, est soutenue par des subventions d’Etat. La presse indépendante sur Internet, à commencer par Reporterre, mais aussi des titres comme Mediapart ou Arrêt sur images, pour ne citer que ceux-là, n’en bénéficient pas. On prétend souvent que « l’opinion en France est de plus en plus à droite » : en fait, c’est parce que les médias de l’oligarchie colportent massivement ces idées que l’opinion en est largement influencée. Si la presse était libre dans ce pays, les choses évolueraient tout autrement. Et c’est pourquoi il est essentiel de soutenir et de lire les médias indépendants.  suite
 

Bien sûr Hervé Kempf a écrit "Que crève le capitalisme" en mettant en pratique un capitalisme coopératif possible avec ses lecteurs pour une indépendance de l’information . D’autres expérimentations d’indépendance sont possibles dans de nombreux domaines  en s’appuyant  sur les concepts civiliens «  Démocratie évolutive  » et « Dépolluer l’économie » de Michel Laloux . Cependant nous ne pouvons pas nier que le capitalisme néo libéral est la cause du développement des problèmes écologiques et sociaux par les inégalités qu’il engendre et par son fonctionnement illégitime  .

Dans les régions, pourquoi voter pour des institutions devenues inaccessibles ?
Par Fabien Granier sur Reporterre
 L’abstention record du premier tour des régionales révèle une catastrophe institutionnelle, selon l’auteur de cette tribune. Pourquoi voter pour des institutions auxquelles les citoyens n’ont plus accès depuis la nouvelle organisation du territoire en pôles régionaux ? Fabien Granier vit et travaille dans le Bocage bourbonnais, au nord-ouest de l’Allier, un endroit dont les habitants disent souvent qu’il est « au milieu de tout, mais au centre de rien ». Rythmée par les fêtes, les rencontres et les éblouissements, sa vie — qui oscille entre culture et agriculture — n’a rien du lieu commun sur la ruralité. Il est l’auteur du roman La Pire espèce. Suite

Commentaire de Jose Babot relation de 1er niveau 1er Retired Geologist sur Linkedin
PETR, les TEPCV, SROS, SCOT, PLUi, Territoires de Santé, Opérations Centre Bourg Des mots, des crédits, des décisions soi-disant concertées... Mais quand au non du TEPCV votre voisin construit des hangars à toit photovoltaïque dont l'eau de pluie se déverse chez vous au lieu d'être canalisée vers le fossé, personne ne répond dans les services : ce n'est pas moi, je ne suis pas au courant, ma chef va rappeler... Vous voulez qu'on parle handicapés ? réponse MDPH, CAMSP, et concrètement 3kg de paperasse et une journée par mois... Oui je suis en colère, quelque part...

Pour participer à la réflexion sur Linkedin cliquer sur ce lien

Exprimer d'autres projets portés par la société civile afin de ne pas subir l’exclusivité de ceux développés par la Région Occitanie et la pyramide institutionnelle qui ajoute régulièrement des administrations pour la mise en place des projets découlant du tourisme . Ces fonctionnements ont un coût qui favorise les centres bourgs en oubliant les périphéries sans pour autant favoriser la création de services commerciaux et sociaux pour l’ensemble du village et des personnes qui vivent toute l’année.

Dans les villes ou les villages le centre peut devenir une cité de jeux et de divertissements programmés par la culture malade néolibérale , l’entretien de la périphérie est oubliée , la nature est exploitée .
.Les économistes néolibéraux permettent et développent des incompétences avec l’économie en accord avec la nature pour faire face au dérèglement climatique qui s’accentue.  Leur gouvernance pyramidale centralisée dirige et illusionne de nombreux décideurs en prolongeant la fracture du système entre ceux de droite et ceux de gauche sans pour autant mettre en œuvre un développement cohérent et durable du lien social . Tous ces systèmes centralisés se sont effondrés avec des problèmes ( voire des catastrophes ) écologiques qui ont dépassé le sens de leurs grandeurs de culte au patrimoine coupé du lien de services auprès des populations d'hier et d'aujourd'hui.

Et si nous travaillions ensemble en accord avec l’économie de la nature , avec ce qu’elle nous offre gratuitement ? suite à ce lien

Le problème est systémique et dépend du dérèglement climatique ; il concerne les élus locaux qui voudront bien en prendre conscience .
Peut-on envisager de faire converger les initiatives "civiliennes" visant la souveraineté alimentaire ?

Pour rejoindre la réflexion sur le site du temps des civiliens cliquer sur ce lien
En photo le chemin non entretenu de Antoine De Lacontrie à Caylus emprunté par les personnes qui n’habitent pas le centre bourg 

  .                                                                                                                                    

 

Construire une Europe pour et avec les enfants cliquer ici

1966800_10151954390691977_1961496162_n

Temple Éducatif  voir les commentaires sur facebook

Ecole Steiner une école pas comme les autres lire la suite 

"Le savoir est la seule matière qui s'accroit quand on la partage"  Socrate

L’éducation nationale ou l’apprentissage de la soumission

Le système détient dans « l’éducation nationale », une puissante machine à soumettre les volontés. Du positionnement de dominant à dominé adopté par le personnel, jusqu’aux programmes scolaires truffés d’inexactitudes : tout tend à obtenir de l’enfant l’asservissement et la soumission dont il devra faire preuve dans sa vie d’adulte. Le but étant bien qu’il prenne sa place, entre dans le rang et participe à l’effort national, comme les autres. lire la suite

  44726_712464478767462_640292698_n8952_389174987915454_6897275125445177128_n

 

Philippe Aghion : Changer de modèle: "Relancer la croissance par l’innovation"

Invité sur France Inter pour présenter son nouveau livre Changer de modèle (avec Elie Cohen et Gilbert Cette, éditions Odile Jacob), l’économiste Philippe Aghion, enseignant à Harvard et à l'école d'économie de Paris, prône une réforme fiscale associée à une réduction des dépenses publiques pour relancer la croissance. cliquer ici

972150_10151627172382458_261725290_n cliquer sur l'image 

ça bouge avec Liens en Pays d'Oc !

  • 1
  • 2
  • 3

Complément d’informations…

Complément d’informations pour que l’administrateur d’un petit groupe local qui discute de la démocratie ne considère pas le Droit à l’expérimentation pour construire un futur...