Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

Dépeupler les villes pour repeupler les ruralités un projet coopératif citoyen à soutenir


Paris et d’autres villes connaissent aujourd’hui des problèmes de circulation conjugués aux manifestations et grèves qui paralysent l’économie .
Les ruralités vieillissent et manquent de projets coopératifs . Le
s maisons nombreuses dans l'attente d'être vendues pourraient avec des organismes comme habitat et humanisme reloger les populations souhaitant venir en zones rurales ou tout est à entreprendre à l'endroit pour une économie durable . Actuellement , dans de nombreuses petites villes et villages les commerces aidés par les institutions publiques naissent et meurent environ les deux années suivantes , ces commerces n'abordent pas les besoins manquants et se mettent en concurrence avec ceux qui existent; le chômage est ainsi entretenu par manque d'idée coopérative en agissant à l'envers .
Voici un projet que vous pouvez soutenir et qu'ensemble nous pouvons faire évoluer car beaucoup de citadins souhaitent venir en ruralité leur regard d’innovation et leurs compétences coopératives nous permettraient de développer la résilience nécessaire à l’être humain et de créer des entreprises coopératives face aux problèmes sociaux écologiques et économiques qui s’accumulent.
Merci de soutenir la campagne Alimentation de qualité et habitat: des besoins prioritaires pour une vie sociale sur Factio. org en cliquant sur ce lien  "Décider du monde de demain" . Défendez facilement les causes qui vous sont chères et faites directement pression sur les décideurs.

Complément d'informations Alimentation de qualité et habitat: des besoins prioritaires Anna Chavepayre : « Cessons de construire des lotissements neufs et rénovons nos villages » Alimentation de qualité et habitat: des besoins prioritaires pour une vie sociale voir le projet citoyen ici
René Chaboy
Le lien social dans l'aménagement citoyen du territoire Site https://lienenpaysdoc.com/
Nous rejoindre sur Facebook 
Alimentation et habitat: besoins essentiels cliquer ici

Pour compléter Résilience alimentaire des territoires et Sécurité nationale avec Stéphane Linou son statut sur Linkedin cliquer ici

C'est cadeau ! Envie de clouer le bec à votre beau-frère climato-sceptique ou avoir de quoi répondre lorsque l'on vous rétorquera que tout est sous contrôle au niveau résilience alimentaire ? Voici mon analyse du récent vote au Sénat et c'est prometteur ! (mon analyse complète en bas et en commentaires) 👉 mon livre-enquête « Résilience alimentaire et sécurité nationale » a ses analyses reconnues par le « monde des risques » et par le gouvernement lui-même qui reconnaît que « notre système alimentaire est particulièrement vulnérable face aux menaces systémiques ». "Les risques pesant sur la sécurité alimentaire ne s’arrêtent toutefois pas aux frontières des pays défavorisés. La France, comme l’ensemble des pays industrialisés, est elle aussi directement concernée, malgré une production de denrées agricoles importante et supérieure à ses besoins. La réduction des surfaces agricoles, l’artificialisation des terres, la raréfaction des ressources hydriques, l’hyper-sophistication des chaînes d’approvisionnement et la dépendance extrême aux énergies fossiles sont autant de facteurs qui rendent notre système alimentaire particulièrement vulnérable face aux menaces systémiques." La suite dans mon article !
Résilience alimentaire et sécurité nationale: un cadeau de Noël venu du Sénat ! sur blog médiapart/ Stéphane Linou cliquer ici

Alimentation et habitat: besoins essentiels pour une vie sociale

 

Face aux problèmes sociaux et de dérèglement climatique, le système basé sur la surconsommation et le tout prêt à l’emploi est remis en cause : il ne redonne pas un revenu décent à chacun, pour se nourrir et pour se loger convenablement .

Le but de cette campagne est de former un groupe qui relie ces deux besoins essentiels s’alimenter qualitativement et se loger décemment pour garantir une vie sociale dans l’aménagement du territoire .
Anna Chavepayre : « Cessons de construire des lotissements neufs et rénovons nos villages »

L’architecte Anna Chavepayre, lauréate du prix suédois Kasper Salin, insiste sur la nécessité, face à la crise climatique, de revenir à la nature et de réinvestir les villages, plutôt que de végétaliser les villes. Elle participait à la Nuit du Monde Festival au Théâtre des Bouffes du Nord, du 5 au 6 octobre.

Deuxième femme à recevoir le prix suédois d’architecture Kasper Salin, en 2018, Anna Chavepayre est reconnue pour ses positions avant-gardistes en matière d’architecture et d’aménagement du territoire. Voir la vidéo

Le dérèglement climatique en cours risque de toucher beaucoup de personnes qui n’auront pas choisi de ne pas avoir de toits . Un organisme comme habitat et humanisme propose de nombreuses solutions pour les maisons qui attendent d’être vendues dans notre ruralité  voir ici


Le rôle du politique est d’anticiper sur le problème de loger les personnes en difficulté , et de favoriser un projet soutenant une alimentation de qualité pour l’intérêt général qui créerait des emplois ( donc des revenus) tout en évitant les dépenses inutiles non investies dans le SOCIAL


Les politiques rurales doivent accompagner les terrains mis à disposition pour des jardins partagés à ceux qui en auront besoin . Les jardiniers locaux qui possèdent leurs jardins personnels ne feront pas vivre les réseaux de jardins résilients nécessaires à une coopération sociale .Pour que les jardins mis à disposition ne soient pas des coquilles vides qui ne servent pas , il faudra que la municipalité développe avec les réseaux citoyens une politique d’accueil pour les réfugiés climatiques qui viendront d’autres lieux car ce seront eux qui pourront travailler ces jardins et espaces coopératifs.


La misère se développe ….
Les étudiants de plus en plus nombreux à aller aux Restos du cœur

Au total, en 2018, 51 % des bénéficiaires du programme de distribution de repas avaient moins de 26 ans et 39 % étaient mineurs.
Le Monde avec AFP  voir l'article

Avec Habitat et humanisme , nous favorisons le lien entre ceux qui cherchent des logements et ceux qui en sont propriétaires, ainsi qu'avec les personnes intéressées par ces projets sociaux voir Habitat et humanisme antennne de Montauban voir ici

Nous proposons au sein de l’association des accompagnements de jardinage, de cuisine, d’informatique , d’artisanat, de recyclage….aux personnes relogées . Voir plus

Le rôle du politique est d’anticiper sur le problème de loger les personnes en difficulté , et de favoriser un projet soutenant une alimentation de qualité pour l’intérêt général qui créerait des emplois ( donc des revenus) tout en évitant les dépenses inutiles non investies dans le SOCIAL .

Des expérimentations telles que Territoires zéro chômeur de longue durée le permettront .
En quoi cette démarche est-elle innovante ? Découvrir la réponse ici

Emploi : les Territoires zéro chômeur de longue durée, ça marche ! voir ici

 

Dans cette vidéo : Coline Serreau prévenait "Le système économique est conçu pour pomper les richesses du peuple au profit des multinationales". Cet appel à l'action de Coline Serreau, la magnifique réalisatrice de "Solutions Locales pour un Désordre Global" (est un documentaire produit par Cyril Dion, le réalisateur du mythique "Demain") et de "La Belle Verte". Clique sur ce lien pour en savoir plus
 

Il est tout à fait possible de s’engager individuellement si nous rejoignons un réseau coopératif qui passe à l'acte avec ceux qui produisent , ceux qui consomment , ceux qui vendent , ceux qui informent participez à "Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire pour rejoindre la campagne cliquer sur ce lien 

Le travail des biens communs « à partager » pourra être reconnu par son innovation à resserrer les liens sociaux .

Les réseaux coopératifs combinés aux réseaux sociaux permettent des échanges de savoir sur des techniques agricoles , de jardinage, sur l’alimentation, la santé en évitant le tout payant

Des réseaux coopératifs et des outils de communication sont nécessaires pour redonner une santé à une économie malade en alertant les consciences


Le réseau Factio propose d’alerter les élus .
Demain en mains est une revue qui s’appuie sur la déconsommation en consommant mieux . voir ici


Consommons moins mais mieux en commençant par une alimentation sans OGM, Glysophate, pesticides , sans élevages intensifs et en batteries .
La place de l’alimentation reste le pilier fondamental d’une économie réelle.

Que mangerons-nous demain face au dérèglement climatique ? Soutenez Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire en formant des réseaux citoyens coopératifs alimentaires sans OGM, Glysophate , autres pesticides, sans élevages intensifs et en batteries . Voir la suite
Fraternellement
René Chaboy

L'agriculture est dans une impasse : quelles solutions citoyennes ? Bon Noël coopératif .

L'agriculture est dans une impasse : quelles solutions citoyennes ?

Par notre-planete.info

Des perspectives très sombres sur l'évolution de la disponibilité des ressources alimentaires ne doivent pas nous empêcher de voir que des initiatives participatives citoyennes coresponsables, pragmatiques, à larges portées peuvent prendre le relais de l'impasse institutionnelle.
De quoi se faire peur

Si je prends en compte tous les aspects qui contraignent le devenir assez proche de la disponibilité alimentaire, je me fais réellement peur. Sans chercher à faire du sensationnel pour justifier un nouvel article - ou pire, chercher à donner dans le catastrophisme, pour annihiler tout espoir, - je me dis que je me dois –au nom des générations à venir - faire preuve de réalisme.  Suite
 


Jardins résilients, citoyens , coopératifs ...les termes ne manquent pas pour désigner des tendances qui s’annoncent incontournables . Que mangerons-nous demain ? Avec les problèmes climatiques qui s’accentuent : sécheresse pour les uns , pluies diluviennes pour les autres certains pays sur la Planète connaissent déjà les famines .

Les solutions citoyennes sont prévues dans les campagnes sur Factio.org ( plateforme qui permet d’alerter les élus de votre choix ) Vous pouvez les soutenir .
Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire au lien suivant

 


 Bon Noël sans oublier celles et ceux qui ont des besoins essentiels. Pour soutenir (et ou) partager, des solutions citoyennes sont prévues dans les campagnes sur Factio.org ( plateforme qui permet d’alerter les élus de votre choix )
Alimentation de qualité et habitat: des besoins prioritaires au lien suivant

Alimentation et habitat: besoins essentiels Face aux problèmes sociaux et de dérèglement climatique, le système basé sur la surconsommation et le tout prêt à l’emploi est remis en cause : il ne redonne pas un revenu décent à chacun, pour se nourrir et pour se loger convenablement . En créant de nombreux besoins superflus, il développe en plus de nombreux déchets : l’économie devient malade.
Le dérèglement climatique en cours risque de toucher beaucoup de personnes qui n’auront pas choisi de ne pas avoir de toits . Un organisme comme habitat et humanisme propose de nombreuses solutions pour les maisons qui attendent d’être vendues dans notre ruralité  Participer sur Factio

 Nous rejoindre sur Facebook cliquer sur le lien
 

Bon Noël coopératif

René Chaboy

 

Former des groupes coopératifs de Liberté d’expression pour humaniser l’intelligence artificielle et éviter de subir la Novlangue

Voulez vous participer à une convergence pour construire un modèle agroalimentaire écologique , économique et SOCIAL en consommant mieux et moins face à l'agribashing?

Tisser du lien pour arrêter la division et le détricotement social
Rappel : le candidat Jacques Chirac présente en 1995 la lutte contre la fracture sociale un des principaux thèmes de campagne pour l'élection présidentielle française, élu Président , cette fracture en 2 019  depuis n’a cessé de s’ élargir.
Que peut faire la société civile autrement dit les citoyens ?

Construire un modèle agroalimentaire écologique , économique et SOCIAL  avec les plateformes et les réseaux sociaux

La plateforme Factio.org permet de nous retrouver , entre ceux qui échangent par mails , ceux qui utilisent facebook et ceux qui utilisent Linkedin voire d’autres plateformes pour construire un autre modèle entre ceux qui produisent , ceux qui achètent , ceux qui vendent et ceux qui informent . Factio permet d’alerter des élus,  certains  sont convaincus que les pesticides sont dangereux pour la santé et l'environnement  mais beaucoup d’autres,  ils sont nombreux ,  suivent le courant du pouvoir de la pétrochimie . Des revenus décents peuvent dépendre d'emplois qui se créeront dans l'agroalimentaire de qualité avec une croissance de la demande des consommateurs responsables et des financements possibles d'assurances pour des retraites solidaires.  voir suite

Certains administrateurs considèrent sur Facebook que certains articles  ne respectent pas une vision positive de l’intérêt pour une ville ou un village et ne peuvent être diffusés dans leurs groupes . Quel sens donner au positif ? Est – ce qu’aborder autre chose que la fête, divertissement ou réception est négatif ?. Est-ce qu’aborder les dépenses publiques est négatif ?
Certains s’infiltrent dans des groupes pour je cite « Rêver d’un vouloir d'achat réduit pour les gens ». Peut-on rêver la réduction d’un vouloir d’achat pour toutes et tous ? Certaines personnes sont réellement dans la pauvreté voire la misère et ont tout à gagner d’un vouloir d’achat qu’elles n’ont pas pour leurs besoins essentiels comme une alimentation de qualité et un logement décent.
Pour ouvrir la réflexion à la liberté d’expression constructive au respect du point de vue de l’autre , de son histoire et de ses conditions matérielles nous avons besoin de nous libérer d’idées toutes faites . Si le tout prêt à l’emploi et le tout emballé découlant du système dominant de sur-consommation se sont développés ; nous avons avec l’intelligence artificielle le tout prêt à penser qui prend le relais . Le positif pour l’un n’est pas forcément celui de l’autre et s’intéresser à ces questions permet d’humaniser l’intelligence artificielle .