Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

Des agriculteurs FDSEA du Tarn-et-Garonne défendent l’usage du Glysophate . Un débat National avec les consommateurs citoyens contribuables est indispensable pour la démocratie alimentaire .

Tarn-et-Garonne : des agriculteurs de la FDSEA se mobilisent pour défendre l'usage du glyphosate
Par Christine Ravier
Au coeur des polémiques anti-glyphosate, la chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne multiplie les initiatives pour défendre l'usage du glyphosate et débattre de sa dangerosité.
Comme les militants écologistes, des agriculteurs du Tarn-et-Garonne ont fait un test pour évaluer le taux de glyphosate dans leur corps. Ils ont pour cela effectué des prises de sang et non des analyses d'urine.

Utilisateurs de glyphosate, ils affirment qu'aucune trace du produit n'apparaît dans leurs analyses. Une donnée qui rassure l'un d'eux, Paul Savignac, agriculteur céréalier à Nègrepelisse.
Dans la vidéo jointe à l’article ces agriculteurs affirment que l’analyse de leur sang ne contient pas de glysophate
Bilan sanguin contre test urinaire deux camps s’affrontent ces agriculteurs se disent prêts au dialogue ? Mais quel dialogue ?  Avec qui et comment ce dialogue sera-t-il organisé ?

Voir l’article et la vidéo   des agriculteurs du Tarn-et-Garonne de la FDSEA  à ce lien

Proposition démocratique :construire une filière alimentaire de qualité soutenue par tous les territoires est la solution pour redynamiser l’Agroalimentaire Française en établissant  la confiance

Pour parvenir à établir cette confiance il est nécessaire  de réunir dans le Conseil d’Administration de la  filière agroalimentaire : producteurs -consommateurs et intermédiaires ( distributeurs -transformateurs et réseaux sociaux)
Vous pouvez participer
          à  "Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable
          démocratie alimentaire sur Factio.org

pour rejoindre la campagne cliquer  sur ce lien


 Contribuer avec Factio à faire bouger les lignes

L'équipe Factio communique

Quels députés travaillent pour vous ? Lesquels vous ignorent ? Le nouveau Baromètre du Lobbying citoyen est en ligne !

Aidez nous à le diffuser en le partageant largement

Participer à "Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire sur Factio.org  en cliquant ici  

Lien en Pays d’OC est partenaire des ami(e) s de la Confédération Paysanne et nous diffusons l’Invitation aux organisations pour la campagne « Décidons de notre alimentation !» le 26 novembre 2019 de 9 h 30 à 13 h (Accueil café de 9h30 à 10h) – au siège de la Confédération paysanne – 104 rue Robespierre – 93170 BAGNOLET

Bonjour,

Nous écrivons à un certain nombre d’organisations qui travaillent, ont travaillé ou œuvrent généralement dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation, ainsi qu’à des collectifs citoyens que cette question pourrait intéresser.

Depuis bientôt 2 ans, nous nous sommes engagés dans une campagne pour que les citoyens puissent se réapproprier leur alimentation. Domaine complexe puisque celle-ci se décide actuellement en amont, par des politiques publiques promouvant une agriculture intensive, par un système agro-industriel et une grande distribution adossés à ces politiques.

Notre démarche a permis d’aboutir à un document, le kit de mobilisation des Ami.e.s de la Confédération paysanne. Celui-ci a pour ambition de mobiliser les citoyens pour commencer à faire changer les politiques locales et aux niveaux national et européen de faire bouger les politiques publiques.

Nous savons qu’un certain nombre d’entre vous agissent avec des objectifs similaires. Si notre aspiration est la réussite de cette campagne, nous n’avons aucunement la prétention d’y arriver seuls.

C’est pourquoi, nous souhaiterions en discuter avec vous sans a priori, afin d’enrichir nos différentes réflexions et éventuellement organiser une campagne partagée où objectifs et stratégies seraient mis en commun, par exemple, dans la perspective des élections municipales de 2020. Nous pourrions les définir ensemble, tant au niveau national que local et disposer ainsi de plus de forces, de dynamisme et de plus d’impact.

Merci de bien vouloir répondre rapidement afin d’organiser au mieux cette journée.

Si vous êtes dans l’incapacité de venir ce jour, pouvez-vous nous indiquer si vous avez l’intention de rejoindre ce pôle de travail ?

Au plaisir d’échanger avec vous,

Le Conseil d’administration des Ami.e.s de la Confédération paysanne

En PJ : la version web du Kit de mobilisation cliquer ici

Invitation envoyée aux organisations : AFAC Agroforesterie, Agir pour l’Environnement, Alternatiba, Association Phyto-victimes, ATD Quart-Monde, ATTAC, CGT, FSU, Agronomes et Vétérinaires sans Frontières, CCFD Terre-Solidaire, CFSI – Alimenterre, Association Force ouvrière consommateurs, Bassines non merci, CFDT, CIVAM, CNT, Collectif des Associations Citoyennes, Confédération paysanne, Comité National de Liaison des Régies de Quartier, CPTG Non à Europacity, Démocratie ouverte, Des communes et des citoyens, Eau et rivières, Ecologie populaire sociale, EMMAUS, FADEAR, FCSF, FNAB, FNH, FoodWatch, France Nature Environnement,Générations futures, GreenPeace, Inf’OGM, InPact, Ingénieurs sans frontières -Agrista, IUFN, FCPE, PEEP, UNAAPE, APEL, RENETA, Les Amis de la Terre, Les faucheurs volontaires, Les pisseurs de glyphosate, Les voies de la démocratie, Lien en Pays d’Oc, LPO, Miramap, MRJC, Nature et Progrès, NDDL Poursuivre ensemble, Nous voulons des coquelicots, Nous en démocratie, OGM Dangers, On passe à l’acte, Paysan de nature, Réseau AMAP IDF, Réseau Salariat, Réseau Action Climat, Resolis, Les Restaus du Coeur, Réseau Semences Paysannes, Secours populaire, SOL, Solidaires, Terre de liens, Transrural Initiatives, UFC Que choisir, UNADEL, Un + bio, WWF.
--

 

 

Des analyses d’urine pour savoir si l’on est contaminé au glyphosate
Sur Consoglobe
Régulièrement dénoncé par les associations environnementales, le glyphosate, un herbicide très utilisé pour les cultures, a aussi un impact sur la santé humaine. Les Faucheurs Volontaires ariégeois veulent le démontrer via une campagne de prélèvements urinaires   voir plus

Les "mauvaises herbes" ne diminuent pas forcément les rendements agricoles
Par Notre-planète.info
Les adventices ou "mauvaises herbes" sont méthodiquement détruites car synonymes de chute des rendements. Et pourtant, une nouvelle étude conjointe de l'INRA et de la Scuola Superiore Sant'Anna montre que ce n'est pas toujours le cas, outre le rôle essentiel qu'elles jouent en faveur de la biodiversité et des sols.
Les "mauvaises herbes" sont, en règle générale, mal vues des agriculteurs et des jardiniers amateurs. Considérées comme des compétitrices ou simplement parce qu'elles font "sale", elles sont détruites de toutes les manières possibles : pesticides, javel, sel, eau bouillante, combustion, arrachage... Quand il s'agit de détruire, l'Homme ne manque pas d'idées.
Voir plus

Nous pouvons aussi passer le film Autonomies  et organiser un débat pour construire notre avenir en commun  voir ici

DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! » Pour une véritable démocratie

L’émission Sur France inter Restauration collective : que mangent vraiment nos enfants à la cantine ? Voir ici
fatigue certaines personnes sur Linkedin ici


Ces personnes sont fraternellement invitées à participer à la campagne  DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! » Pour une véritable démocratie

Seule la démocratie  évitera les critiques qui peuvent fatiguer certains, mais qui sont  légitimes car des enfants doivent pouvoir s’exprimer sur la qualité alimentaire de leurs repas ; pour y parvenir les consommateurs enfants pourront  être associés aux décisions prises par le Conseil d’Administration du restaurant collectif d’une part .
 D’autre part nous invitons à reprendre de l’énergie en vous joignant à notre campagne « DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! » Pour une véritable démocratie avec l’ensemble des groupes locaux et le Conseil d’administration des AMI.E.S DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE ont lancé en décembre 2017 une grande campagne (actions, débats, manifestations)

Décidons de notre alimentation. «L'alimentation et l'agriculture nous concernent toutes et tous.

On nous qualifie de consommateurs, mais c'est en tant que citoyens que nous voulons décider nous-mêmes de notre alimentation, être actifs, aux côtés des productrices et producteurs qui sont les premiers concernés, dans tous les lieux de décisions concernant les politiques alimentaires et agricoles. C'est cela que nous appelons la démocratie alimentaire. Aux côtés des paysans(nes) du syndicat, les Amis de la Confédération paysanne, avec plus de 1 millier de membres, revendiquent l'instauration d'une démocratie effective pour une alimentation de qualité, en quantité suffisante et accessible à toute la population», « DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! » Pour une véritable démocratie voir plus

Biocoop soutient les producteurs agricoles bio et affirme ainsi son engagement pour une agriculture biologique locale et de qualité.
Pour Biocoop, soutenir les groupements de production bio, c'est : Soutenir et d’accompagner les producteurs bio en conversion. Biocoop achète et distribue, au sein de son réseau, les produits issus de productions en conversion en informant le consommateur (la mention « produit en conversion» est indiquée clairement sur le produit). Voir plus

Biocoop  une gouvernance démocratique évolutionniste un modèle coopératif multi-professionnel unique
Plus qu’un réseau de distribution alimentaire biologique spécialisé, Biocoop est avant tout un projet coopératif atypique qui s’illustre par une gouvernance singulière, composée notamment de Producteurs Agricoles et de Dirigeants de Magasins.
Le Conseil d’administration
Le Conseil d’Administration de Biocoop est composé de quatre collèges.
Y siègent, au même titre, des représentants des magasins, des représentants de groupements de producteurs, un représentant des salariés et un autre des consommateurs.
Ces représentants aux intérêts divergents, ainsi réunis, sont pourtant animés par la volonté bienveillante de coopérer, pour le bénéfice de tous.
Cette organisation résolument atypique et singulière est l’illustration de l’implication de Biocoop dans la construction de liens coopératifs et durables :

    Magasins   (40% de coopératives, 60% de SARL familiales)

    Producteurs (qui représentent les membres de la section agricole)

    Salariés

    Association de consommateurs

Le comité de direction
La Direction Générale
Elle oriente et coordonne l'action du Comité de Direction. voir plus

 

Sortir de la fatigue démocratique est prioritaire car le chantier Démocratie alimentaire dans nos territoires est gigantesque notamment pour instaurer la qualité des repas parmi les plus pauvres .
C’est dans cet esprit citoyen que bénévolement et gratuitement nous proposons avec Habitat et humanisme et espace Ködörö un accompagnement pour que les personnes relogées puissent jardiner coopérativement (voir ici ) et cuisiner selon des principes nourrissants. Voir plus

Un autre service : celui d’approvisionner nos villages et territoires est indispensable à construire car les produits de qualité utilisés par les consommateurs citoyens manquent dans les commerces existants.
Une boutique en ligne avec une gamme de produits essentiels ou une Biocoop qui a introduit dans son Conseil d’    Administration la place aux consommateurs seraient des solutions pour éviter les nombreux trajets nécessaires aux approvisionnements ….

Informations complémentaires
L'économie commence avec les consommateurs responsables locaux voir la page

Michel Laloux veut réinventer un modèle économique à valeur ajoutée humaine Dans On passe à l’acte
Pour Michel Laloux, l'économie peut être humain, à moins de la repenser... À retrouver sur onpassealacte.fr

Michel Laloux est l’auteur de L’Éducation Dénationale, Torrent de Jeunesse, La Démocratie Évolutive et Dépolluer l’économie.

Plus on échoue, plus on continue !
"La folie, c'est de se comporter de la même manière et attendre un résultat différent", aurait dit Albert Einstein.

Pour éviter d’ajouter des problèmes aux problèmes construire à partir de solutions citoyennes . Une nouvelle approche ...de la Démocratie...de l’Economie ...du Travail  voir plus

Bâtir le lien social entre maires et présidents d’intercommunalité pour le respect des libertés locales avec les consommateurs citoyens responsables . Voir la page   

Pesticides: la FNSEA dit non aux arrêtés municipaux, oui au "cas par cas" voir la page

La place de l’eau dans l’agriculture
par Arnaud Daguin Le chef cuisinier  Arnaud Daguin, né en 1959 dans le Gers, grandit dans une famille de cuisiniers-restaurateurs mais choisit dans un premier temps une autre voie en suivant des études universitaires.
Ils sont de plus en plus nombreux les agriculteurs qui prouvent que l’on peut stocker énormément d’eau dans nos sols pour peu que ceux-ci soit capables d’infiltrer et de filtrer cette eau puis de la retenir.
A force de travailler intensément nos sols avec des machines très lourdes et des passages de plus en plus fréquents, nous avons, ces dernières décennies, tassé et compacté nos sols agricoles en profondeur. Voir plus

Cantines scolaires, qu'est-ce qu'on mange ?
Sur France inter
Dans notre système scolaire, deux enfants sur trois déjeunent au moins une fois par semaine à la cantine (pour la plupart, c’est évidemment beaucoup plus). Ça fait plus de 7 millions de « clients » pour la restauration scolaire.
À une époque où on sait que nos modes alimentaires ont une influence déterminante sur notre santé et sur celle de la planète, on s’intéresse logiquement de plus en plus au contenu des assiettes de nos enfants.
Le bilan est « contrasté ». Les problèmes de quantité de repas à servir et de choix économiques faits par les collectivités locales conditionnent souvent le résultat qui est toujours le fruit d’un arbitrage. Voir plus

Comment Biocoop optimise l'approvisionnement de ses magasins
Par l’usine nouvelle
Le leader de la distribution sélective de produits bio vient de revoir ses transports pour l'approvisionnement de ses magasins en France. Les 64 camions qui composent la flotte de Biocoop rouleront ainsi 76 000 km de moins sur l'année.

Responsable jusqu'au bout des roues. Biocoop, le leader de la distribution sélective de produits bio, a travaillé avec Descartes Systems pour, d'une part, digitaliser ses plans de transports et, d'autre part, les optimiser. Cette optimisation logistique s'impose d'autant plus que Biocoop enregistre chaque année une croissance forte, ouvrant de nouveaux magasins qu'il convient d'insérer dans l'organisation des flux. Ainsi, en 2017, l'enseigne a réalisé un chiffre d'affaires réseaux d'1,1 milliard d'euros et ouvert 63 nouveaux magasins, pour un réseau de 523 points de vente. voir plus

Agriculture Biologique (AB) ou BIO
Par notre-planete.info
Sommaire
    • Historique et état d'esprit
    • Définition
    • L'Agriculture biologique sous surveillance
    • Des cultures respectueuses de la nature
    • Des normes élevées de bien-être animal
    • La conversion vers l'Agriculture Biologique
    • Consommer BIO
    • Le bilan environnemental de l'Agriculture biologique
    • L'Agriculture Biologique est-elle irréprochable ?
    • Commentaires  voir plus

Nos cantines engagées pour le climat
Par  Bio consom’acteurs
Depuis février 2019, Bio consom’acteurs, Eco2 Initiative, des directrices des caisses des écoles du 9e et 10e arrondissements de Paris, des responsables des menus et des chargés de mission des équipes municipales se réunissent lors de groupes de travail dédiés visant à s’orienter vers des menus durables et responsables.
Bio consom’acteurs continue de se rendre dans des écoles, des centres de loisirs pour sensibiliser les enfants à la saisonnalité et à l’importance d’une alimentation saine, équilibrée et locale. En jouant avec notre outil pédagogique Ludobio, les enfants prennent conscience de cela, tout en s’amusant et en coopérant. voir plus

La culture citoyenne planétaire pour prolonger la mise en service pratique de solutions communautaires locales

 Anatole FRANCE (1844-1924), L’Humanité, 18 juillet 1922 image " l'histoire en citations "     voir ici


Des solutions agroalimentaires pour une transition citoyenne planétaire en tenant compte des propositions des consommateurs responsables locaux

La culture des biens communs pour le vivant

Qu’est-ce que la culture citoyenne planétaire ?
Tout commence par le développement de la conscience des changements climatiques et des risques à venir plutôt qu’une culture * sans bon sens déconnectée des réalités sociales -écologiques et économiques réunies .  
*   Lorsque la démocratie évolutive ( voir ici ) n'est pas prise en compte  le mot culture se lie à toutes les sauces
Notre planète-info a dressé une liste de conséquences liées à ce changement climatique la voici cliquer ici

Nous pouvons constater que certaines régions du globe sont plus menacées  ; mais  nous sommes tous concernés par les risques...et par l’entr’aide que nous pourrons construire…..

Des propositions citoyennes locales pour construire des services adaptés voir ici

Ces services prendront en compte la culture citoyenne planétaire en évitant les cultures des clans n’ayant aucune réflexion pour co-construire un réel développement durable démocratique des territoires

 Pourquoi imaginer la construction d’un service de distribution coopératif adapté à une consommation responsable ?
Economiser -Innover- Informer : les particularités du service. voir la suite
 

Pourquoi la prolongation du système gouverné d'en haut n'est pas adapté au respect de la santé de l'environnement et de l'économie réelle ? 

Pesticides: la FNSEA dit non aux arrêtés municipaux, oui au "cas par cas"
Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
Pesticides: la FNSEA dit non aux arrêtés municipaux, oui au "cas par cas" (Crédits Photo : © Pixabay / Erich Westendarp)

Pour protéger les riverains des pesticides, la présidente de la FNSA préfère des solutions au "cas par cas". Elle condamne ainsi l’arrêté municipal pris par le maire de Langouët que la justice vient de suspendre.
Des solutions "au cas par cas" pour protéger les riverains de fermes agricoles des épandages de pesticide. C’est ce que la FNSEA, par la voix de sa présidente Christiane Lambert, a indiqué préférer plutôt qu'une délimitation stricte par la loi qui conduirait à des pertes de revenus. Voir plus

Une institution de plus pour gérer "le cas par cas " qui s'ajoutera à la pyramide institutionnelle et aux coûts de fonctionnement payés par les taxes  à la consommation  et par les générations futures en favorisant le bénévolat ?  Une filière alimentaire respectant la santé , l'environnement et l'économie à Valeurs Ajoutées Humaines fera émerger des emplois ( avec des revenus) pour des biens communs dont une alimentation nourrissante . 

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions
Par  Barnabé Binctin (Reporterre)
Les nouvelles régions françaises et leurs exécutifs ont un an. Au sein de ceux-ci, les élus proches de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, sont nombreux. Et détiennent les leviers de commande sur les nouvelles compétences échues aux régions, comme la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural. voir plus

Les lobbys, une menace pour la démocratie ?

Par france-tvéducation
Les lobbys font fantasmer. Représentants les intérêts des grands groupes industriels, comme ceux de l'agro-alimentaires ou de l'énergie, mais aussi les intérêts des chasseurs ou encore des agriculteurs et bien d’autres encore, on les dits omniprésents, et même capables de faire changer les lois... Alors lobbys : fantasmes ou réalités ?
Commençons par définir ce qu'est un lobby. Un lobby est une personne ou un groupe agissant dans l'intérêt d'un acteur privé. L'objectif des lobbyistes est d'infléchir la position des politiques en leur faveur. Ces intérêts privés peuvent parfois aller à l'encontre de l'intérêt général.
Bruxelles est la capitale européenne du lobbying. Jusqu'à 30 000 lobbyistes travailleraient dans la ville belge, dont d'anciens hauts responsables de la Commission, et eurodéputés, qui mettent leur réseau au service d'un lucratif travail de lobbying. En 2014, la directive tabac de l'Union européenne – qui définit des règles à l'échelle de l'Union Européenne qui régissent les produits du tabac - a entraîné la mobilisation de plus de 200 lobbyistes et une opération de plus de 3 millions d'euros ! Tout ça pour faire en sorte que la directive nuise le moins possible à leur chiffre d'affaires...
Et du côté de la France ? Chez nous, le lobbying est une affaire qui marche ! Depuis les années 1990, le nombre de cabinets de lobbying a été multiplié par 5. voir plus

Pétition : mobilisons-nous contre l’impunité des multinationales !
Le CCFD-Terre Solidaire lance, avec une coalition d’organisations européennes, une grande campagne de mobilisation pour la régulation des multinationales. Ses objectifs ? Mettre fin au système de justice d’exception dont bénéficient les entreprises multinationales qui leur permettent d’attaquer des Etats. Et introduire des mécanismes juridiques les contraignant à respecter les droits humains et l’environnement. Pour signer la pétition

Une lobbyiste de la pollution au cœur de la convention pour le climat
Par Gaspard d’Allens (Reporterre) voir plus

150 citoyens tirés au sort vont-ils aider la France à prendre les mesures qui s'imposent contre le réchauffement climatique, ou cette "Convention citoyenne pour le climat" n'est-elle qu'un leurre à destination des médias et de l'opinion, condamnée d'avance par les limites qui lui sont posées ? Questions à nos deux invités : Cyril Dion, militant écologiste, réalisateur de "Demain" et "Après-demain" et garant de la Convention ; et Hervé Kempf, fondateur et rédacteur en chef du site indépendant écologiste Reporterre. Lire la suite

Libre Consentement Éclairé
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde.
En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé »
Margaret Mead
Notre Mission
L’objectif de « Libre Consentement Éclairé » est de soumettre les décisions politiques et administratives françaises et européennes au « libre consentement éclairé » des citoyens français et européens en ce qui concerne directement leur existence quotidienne et en particulier dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l’éducation, de la fiscalité et de la justice. suite

 

Loïc BLONDIAUX, Professeur des Universités au Département de science politique de la Sorbonne (Paris I), Chercheur au Centre Européen d'Etudes Sociologiques et de Science Politique de la Sorbonne (CESSP) et au Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne (CRPS)

Michel Laloux propose un autre système de démocratie (VU) Sur On passe à l’acte

Pour Michel Laloux, il faut repenser tout le système démocratique français en y ajoutant plus d'inclusions et de solutions venues du terrain. C'est ce qu'il appelle une démocratie évolutive. À retrouver sur onpassealacte.fr voir vidéo

Pour éviter d’ajouter des problèmes aux problèmes construire à partir de solutions citoyennes. Une nouvelle approche ...de la Démocratie...de l’Economie ...du Travail  voir la suite

De la Viticulture à la Morticulture dans le Bordelais
Bordeaux, France - Rédaction Bordeaux
1ère partie de l’entretien avec Valérie Murat sur l’utilisation des pesticides dans le milieu viticole bordelais, suite à la projection du film « Le Grain et l’ivraie », du cinéaste Fernando Solanas.
Alerte sur les pesticides
Valérie Murat : « Je suis porte-parole d’une association qui s’appelle Alerte aux toxiques, qui est une association d’information sur les pesticides, sur leurs dangers et sur les pratiques des firmes de l’industrie chimique, et aussi sur les freins qu’il y a ici, dans la viticulture bordelaise, pour faire avancer la viticulture, pour qu’elle devienne propre, respectueuse de la santé de l’homme et de l’environnement ».
Dégager les responsabilités
Valérie Murat : « Et si j’en suis arrivée là, c’est parce que j’ai perdu mon père en 2012 d’un cancer broncho-pulmonaire, qui a été reconnu en lien avec une exposition à l’arsénite de sodium, de 1958 à 2000. Mon père voulait, juste avant de décéder, rencontrer un avocat pour savoir si on pouvait engager une procédure, pour dégager les responsabilités dans sa maladie et dans sa mort. voir la suite

Des solutions agroalimentaires pour une transition citoyenne planétaire en tenant compte des consommateurs responsables locaux

Cueilleurs en résistance
Par Films&Documentaires
Cueilleurs en résistance part à la rencontre, en France et au Maroc, de médecins, agronomes, agriculteurs et cueilleurs qui cherchent le fragile chemin de la cohabitation entre l’homme et la nature.
La médecine à base de plantes, dite naturelle, suscite aujourd’hui un fort engouement. Le marketing déceloppe une idée simple : tout ce qui est naturel ou sauvage est forcément vertueux. Suite

Colza : les abeilles font un meilleur travail que les phytosanitaires (et surtout il est gratuit)

par Juliette Nouel
Journaliste statut sur Linkedin voir statut
Des chercheurs de l’Inra et du CNRS ( voir La pollinisation par les abeilles accroît la rentabilité des cultures de colza ici )

viennent de montrer pour la première fois que la pollinisation par les abeilles surpassait l’utilisation de produits phytopharmaceutiques dans le rendement et la rentabilité du colza. 👉 L'équipe de recherche a analysé quatre années de données collectées dans des parcelles d’agriculteurs d’une plaine agricole des Deux-Sèvres (Nouvelle Aquitaine). 👉 Cette nouvelle étude parue dans Proceedings of the Royal Society London ce 9 octobre (https://lnkd.in/gHaTdhd) suggère que l'agroécologie, en promouvant les solutions fondées sur la nature pour la production agricole, peut-être un modèle agricole alternatif « gagnant-gagnant ». Les abeilles font donc un meilleur travail qui, en plus d'être gratuit, protège l'environnement et la santé. Une évidence... qu'il fallait pourtant démontrer.
Colza : les abeilles font un meilleur travail que les phytosanitaires (et surtout il est gratuit) voir plus

Claude Bourguignon - Proteger les sols pour préserver la biodiversité
2è Assises nationales de la biodiversité 2012. voir la vidéo
Petites explications pour mieux comprendre la terre... voir la vidéo sur facebook

La place de l’eau dans l’agriculture par Arnaud Daguin

Le chef cuisinier  Arnaud Daguin, né en 1959 dans le Gers, grandit dans une famille de cuisiniers-restaurateurs mais choisit dans un premier temps une autre voie en suivant des études universitaires.
Ils sont de plus en plus nombreux les agriculteurs qui prouvent que l’on peut stocker énormément d’eau dans nos sols pour peu que ceux-ci soit capables d’infiltrer et de filtrer cette eau puis de la retenir.
A force de travailler intensément nos sols avec des machines très lourdes et des passages de plus en plus fréquents, nous avons, ces dernières décennies, tassé et compacté nos sols agricoles en profondeur. Voir plus

Quelle serait la juste place de la science dans l’agriculture ?
par Arnaud Daguin
Après plus d’un siècle de main mise de la science « dure » sur l’agronomie et donc de mise en modèles des itinéraires techniques de culture, le bilan est là : les rendements plafonnent, les coûts de production augmentent, l’érosion gagne du terrain et nous perdons de plus en plus de biodiversité.
Bref, comme pas mal de civilisations humaines partout sur Terre et tout au long de notre Histoire, nous fabriquons du désert.  Et paradoxalement, la science et les technologies progressant, nous le faisons de plus en plus vite et de plus en plus « efficacement ».
On pourrait faire un historique depuis Olivier de Serres, celui qui a commencé à théoriser l’agronomie, jusqu’aux bio-technologies les plus avancées en passant par les pionniers de la chimie, de la physique et de la génétique : Liebig, Mendel, Bosch etc… voir plus

Hors-la-loi car ils privilégient les plantes aux antibios, 1052 éleveurs publient un manifeste
Par Émilie Torgeme
Ils assument utiliser des huiles essentielles pour guérir leur bétail, alors que c’est souvent illégal. Ce «manifeste des éleveurs hors-la-loi» est un acte fort pour ouvrir le débat.
« Les antibiotiques ne marchent plus, on va tranquillement mais sûrement dans le mur », commence Eric Guihery, qui soigne ses 70 vaches laitières avec des plantes même si c'est illégal. Avec 1051 autres agriculteurs, dont beaucoup estampillés bio comme lui, cet éleveur de Mayenne a signé de son nom un manifeste des éleveurs hors-la-loi ( lire l'encadré ci-dessous ).
«Réglementation hypocrite»
Pour le vétérinaire Michel Bouy du cabinet Antikor dans la Drôme qui prescrit aussi phytothérapie et aromathérapie, « la réglementation est paradoxale et hypocrite, le même flacon sera interdit s'il y est inscrit traitement et autorisé si l'on indique parfum ». Le praticien est lui-même passé devant la chambre de discipline de l'ordre des vétérinaires. voir plus

Intelligence artificielle : combattre les biais des algorithmes
Par L'équipe de The Conversation France
L’intelligence artificielle (IA) suscite depuis quelques années un fort engouement.
On attend grâce à elle l’avènement d’une médecine personnalisée voire prédictive, et l’on s’extasie de son immense potentiel en matière d’éducation, d’égalité sociale et économique… ou encore de lutte contre les fléaux contemporains, comme la faim dans le monde ou les crises climatiques. Ces belles promesses ne doivent toutefois pas occulter les difficultés que généreront les changements provoqués par l’IA. Son avènement pose de nouveaux défis, comme l’évolution des emplois, et peut présenter une menace pour la démocratie via ses algorithmes : on connaît désormais la manipulation d’opinion qu’ils peuvent engendrer sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, des systèmes d’IA utilisés aux États-Unis par la justice ou la police en vue de prédire le risque de récidive ou de survenance de crimes, se sont révélés racistes envers les populations noires et latino-américaines voir plus

 

Agroécologie phytomagement un blog
Des réponses techniques a l'utilisation des méthodes naturelles en agriculture voir plus
 

DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! » Pour une véritable démocratie voir la suite

Des revenus et des emplois peuvent se développer à partir d'autres pratiques alimentaires saines en impliquant le consommateur responsable dans la prise de décision voir
Jardins en Quercy-Rouergue par la pratique du lien social et l'émergence possible d'emplois durables

Face au dérèglement climatique la gestion de l’eau ( comme bien commun ) prendra une place essentielle pour survivre dans l’effondrement en cours

Comment économiser l’eau au jardin voire dans les territoires  ? voir la suite

 Jardins résilients, citoyens , coopératifs ...les termes ne manquent pas pour désigner des tendances qui s’annoncent incontournables . Que mangerons-nous demain ? Avec les problèmes climatiques qui s’accentuent : sécheresse pour les uns , pluies diluviennes pour les autres certains pays sur la Planète connaissent déjà les famines . voir plus

Bâtir le lien social entre maires et présidents d’intercommunalité pour le respect des libertés locales avec les consommateurs citoyens responsables . Voir plus

Des propositions coopératives sur un territoire sans frontières entre villages , ruralités et zones urbaines.

L’orientation dans l’esprit de territoire Zéro chômeur longue durée
Voici la bande annonce de "Nouvelle cordée" qui sortira au cinéma le 20 novembre.
Bande annonce NOUVELLE CORDEE
Un film de Marie-Monique Robin
Les chômeurs créent leur entreprise grâce à l'expérimentation "Territoire zéro chômeur de longue durée", portée par ATD Quart Monde, Emmaüs, Le Pacte civique, etc. Ca se passe à Mauléon dans les Deux Sèvres! Un autre modèle économique est possible! 
voir la vidéo
Le modèle économique – Territoires zéro chômeur de longue durée
La loi prévoit que pendant les cinq années de l’expérimentation, la contribution au développement de l’emploi versée aux entreprises est financée par le Fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée, qui recueille l’ensemble des fonds consacrés au financement des entreprises conventionnées et à la mise en œuvre de l’expérimentation.

Voir plus

L'association Territoire Zéro Chômeur Longue Durée
Découvrir l’expérimentationL’association TZCLD
Le rôle et les missions de l’association
Le projet « Territoires zéro chômeur de longue durée » a été porté pour sa phase de démarrage par ATD Quart Monde en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte civique et la Fédération des acteurs de la solidarité avec, dès le départ, une volonté partagée que la conduite opérationnelle de ce projet puisse être ensuite portée par une organisation ad-hoc.
L’association « Territoires zéro chômeur de longue durée » a ainsi été créée le 7 octobre 2016 pour prendre la suite de l’action et démontrer qu’il est possible à l’échelle de petits territoires, sans surcoût significatif pour la collectivité, de proposer à tout chômeur de longue durée qui le souhaite, un emploi à durée indéterminée à temps choisi, en développant des activités utiles pour répondre aux besoins des divers acteurs du territoire.
L’association TZCLD a pour objet l’animation et le développement du projet dans ses différentes étapes. Suite à l’habilitation des 10 territoires expérimentaux par la loi du 29 février 2016, de nombreux territoires volontaires se mobilisent pour mettre en œuvre la démarche.
TZCLD a donc trois missions 
voir la suite

 

Alain Caillé: le don pour conjurer l'effondrement qui vient
Pauline Porro
Et si survivre à l'effondrement nécessitait de passer par l'entraide ? Loin de se limiter à de belles valeurs utopiques, la coopération et la solidarité pourraient s'avérer des plus efficaces dans un contexte de grande débâcle. L'approche sociologique et anthropologique d'Alain Caillé permet de nous éclairer sur cette idée contre-intuitive.
Quel regard portez-vous sur la « collapsologie » et sur les analyses nous expliquant qu’un effondrement est imminent ?
su
ite

En milieu rural de nombreuses maisons sont à vendre . Avec Habitat et humanisme , nous favorisons le lien entre ceux qui cherchent des logements et ceux qui en sont propriétaires, ainsi qu’avec les personnes intéressées par ces projets sociaux
Nous proposons au sein de l’association des accompagnements de  jardinage,  de  cuisine,  d’informatique , d’artisanat, de recyclage….aux personnes relogées .

Bâtir le lien social entre maires et présidents d’intercommunalité pour le respect des libertés locales avec les consommateurs citoyens responsables .

Bâtir le lien social entre maires et présidents d’intercommunalité  pour le respect des libertés locales avec les consommateurs citoyens responsables .
Par Lien en Pays d’OC
Organiser l’ouverture d’espaces de réflexion pour anticiper la mise en pratique  de services d’outils collaboratifs inter-générationnels.
Message envoyé sur Linkedin au groupe des maires et des présidents d’intercommunalité pour le respect des libertés locales

Bonjour , un de mes correspondants sur Linkedin m’a fait connaître votre lien