Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

11219138_1645909792320548_8657552822405125888_n

Photo de Martial Sencé

Choisir n'est pas diviser , la division est uniquement l'oeuvre de la dictature libérale: répétons-répétons cet excellent constat fait en 2006 ( déjà 9 ans ) par l'Expansion "Si elle veut rester une puissance agricole,la France doit vivre une nouvelle révolutionverte.Deux voies s'offrent à ses paysans: la niche de qualitéou la chasse aux rendements.Et il n'y aura pas de place pour tout le monde" ...lire l'article 

Reporterre sur Nova : Docteur Beulin, Mister Butin

Au Salon de l’agriculture, Docteur Beulin, président de la FNSEA, prétend défendre les agriculteurs. Mais le patron de la multinationale Avril-Sofiproteol, Mister Butin, poursuit l’industrialisation de l’agriculture, qui vise la fin des paysans.

- Ecouter ici la chronique de Reporterre, par Barnabé Binctin

Crise agricole : traduire la FNSEA en justice ?

Alors que des paysans se suicident par centaines, que plus personne ne peut ignorer que le modèle productiviste est à bout de souffle, comment un syndicat agricole, la FNSEA, peut-il encore recommander aux agriculteurs d’agrandir leurs exploitations ?

En octobre 2015, l’évêque de Vannes dans la très catholique Bretagne, célébrait une messe à Sainte-Anne-d’Auray devant 600 croix blanches témoignant de suicides par centaines de paysans en France. Quelques mois plus tard, le Salon de l’agriculture accueille le président de la République sous les huées de paysans médusés, à cran et à bout, ulcérés de voir déambuler leur ministre avec le président de la FNSEA, Xavier Beulin, censé aplanir leur colère. Lire la suite

Crise agricole: le bio pourrait créer 600.000 emplois en France

Invité de BFMTV ce jeudi, Denis Demonpion a évoqué son enquête pour « l’Obs » sur l’agriculture bio. Le journaliste a rappelé que beaucoup de sols français étaient "saturés produits phytosanitaires qui ont fait la fortune de certains producteurs". Les sols auraient besoin de temps pour se reposer. Du côté des agriculteurs, ce "retour à la terre", impliquerait "du temps, de la main d'œuvre de l'abnégation", mais aussi une certaine liberté. Au sujet des prix, il a expliqué que ce qu'on finissait toujours par payer sur un autre plan ce que l’on économisait en achetant moins cher que du bio . "Sur le plan environnemental, de la santé et de l'emploi", a-t-il prévenu. Il a par ailleurs estimé que 600.000 personnes pourraient travailler grâce à une généralisation de l’agriculture bio. Lire la suite 

Les OGM peuvent-ils sauver la planète?

Non ! ... simplement parce qu'il existe de meilleures alternatives

Éric Darier, Directeur de Greenpeace au Québec 

Croire aux bienfaits de la technologie est une chose. Lui accorder aveuglément toutes les vertus en est une autre. À ce titre, l'une des plus grandes erreurs de notre époque consiste à croire qu'une technologie comme les OGM, peut résoudre, comme par miracle, le problème de la crise alimentaire mondiale. Du moins, c'est ce que voudraient nous faire croire des entreprises, comme la multinationale américaine Monsanto, qui vend des OGM et les herbicides qui les accompagnent tel que le Roundup. Ce sont ces mêmes multinationales qui prétendaient et affirment encore que les herbicides et les insecticides chimiques sont la panacée en agriculture. Les OGM ne constituent que la dernière pensée magique de l'agriculture industrielle qui nous a déjà donné les pesticides, les herbicides et les engrais chimiques, sources de nombreux problèmes en environnement et en santé. Ouvrons les yeux … lire la suite  

La crise agricole des solutions avec de vrais paysans et ......la Société Civile

Salon de l'agriculture française 2016 sur fond de crise profonde

Divers points de vue de personnalités de la filière alimentaire qualité-santé et de l'agriculture dire « d'excellence »

Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération Paysanne écouter l'émission

Paysans : "La FNSEA nous a muselés depuis vingt ans"

Bertrand Poinot, 46 ans, regarde la télévision en compagnie de son père, agriculteur à la retraite, dans la salle à manger de la ferme parentale où il habite désormais. A l'écran, un reportage sur l'ouverture de l'édition 2016 du Salon de l'agriculture, porte de Versailles, à Paris, avec une interview de Xavier Beulin, président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles).

"J'ai rien à faire là-bas. Cela ne me représente pas du tout", affirme le paysan, dont la femme est partie avec les enfants. Beaucoup de paysans sont lassés de leurs représentants politiques et, en première ligne, du patron du plus puissant syndicat agricole voir la vidéo  

Crise de l'élevage : les paysans récoltent ce que la FNSEA a semé

Stéphane Malroux, porte-parole de la Confédération paysanne du Cantal, répond aux questions de Radio Pays d'Aurillac sur les manifestations agricoles de ce début d'année 2016. 23-02-2016. voir la vidéo

FNSEA : « Qui sème le vent,… »

Mais de quoi se plaignent les agriculteurs, membres de la FNSEA, qui bloquent les routes, attaquent les établissements publics et saccagent les supermarchés – actions, par ailleurs, qu’ils sont les premiers à dénoncer quand ce sont les autres qui les commettent ?

Ce sont tout d’abord les survivants d’un système de développement agricole qui a divisé par dix le nombre d’actifs dans l’agriculture française depuis 1945. A ce titre ils peuvent se considérer comme des privilégiés.

Ce sont ensuite les représentants d’une organisation syndicale qui a été chef d’orchestre, avec les différents pouvoirs en place, de la mise en place du capitalisme agro-industriel actuel. Lire la suite  

"Il faut accepter de produire moins" : comment deux Normands ont évité la crise grâce à l'agriculture bio

Dans le département de la Manche, les frères Gosselin ont fait le pari d'une agriculture biologique, et de l'autonomie. En pleine crise agricole, ils ne le regrettent pas. lire la suite 

Changer d'alimentation - Pr Henri Joyeux Voir la vidéo

Périco Légasse : le salon de l'agriculture ou le cynisme de la FNSEA et de la grande distribution.

Périco Légasse est rédacteur en chef de la rubrique vin et gastronomie à l'hebdomadaire Marianne.

Alors que Manuel Valls achève sa visite du salon de l'agriculture, Périco Légasse revient sur un week-end sous tension. L'occasion de faire le point avec FigaroVox sur la crise du monde paysan et de rappeler que le salon est avant tout celui des grandes enseignes.

LE FIGARO. - Le salon de l'agriculture s'est déroulé sous haute tension ce week-end. Il y a quelques semaines dans FigaroVox, vous déclariez: «La Foire restera celle des grandes enseignes industrielles et commerciales dont les bénéfices se sont faits sur l'éradication d'une société qu'ils ont contribué à ruiner.» Ce salon a-t-il encore un sens?

Absolument, celui de consacrer le triomphe de l'industrie agricole par l'éradication de l'agriculture paysanne. lire la suite 

 La Confédération paysanne, syndicat pour une agriculture paysanne et la défense de ses travailleurs

La Confédération paysanne est, depuis 1987, un acteur majeur du syndicalisme agricole français qui porte des valeurs de solidarité et de partage. Lire la suite

Cette année la Fête Paysanne a eu lieu le :Dimanche 30 août 2015 chez Nils Passedat, à Lavaurette 82
Tout au long de la journée :
- Débats, en présence d'Emmanuel Aze, secrétaire national à la Confédération Paysanne :
"Quel regard sur la conf' de demain ?" " Les jeunes face à l'installation"
- Lancement du groupe des jeunes de la conf' 82.
Informations complémentaires au : 05-63-93-57-46 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le comité départemental de la Confédération Paysanne
voir le programme complet ici
Bonne suite à cette initiative, Lien en Pays d'OC est prêt à s'engager au côté de Confédération Paysanne et avec l'appui de Démocratie évolutive voir ici 

Cette filière alimentaire permettrait si elle était développée par des investissements publics&privés : la création de nombreux emplois locaux capables de s'autofinancer tout en répondant à la demande croissante de consommateurs décidés de ne plus subir l'empoisonnement de l'agro-industrie. Ces consommateurs satisfaits seraient les meilleurs ambassadeurs de cette filière.

Pourquoi l'agriculture française ( à l'image de l'Etat ) a-t-elle tant de mal à se réformer de l'intérieur pour répondre à cette croissance de la demande ?

Une agriculture basée sur l'exportation, à la merci de la chute des cours mondiaux, d'embargos décidés subitement par l'Etat ne peut prétendre nourrir la production locale en inversant en volte-face ses longues habitudes de pratiques.

Peut-elle s'appuyer sur des propagandes prétendant que les OGM et pesticides seraient innofensifs pour la santé tout en adaptant pas ses méthodes à la demande des consommateurs qui n'en veulent pas ? Peut-elle suivre la gouvernance d'un seul homme ?

Voir l'article : « Qui est Xavier Beulin, patron contesté de la FNSEA, reçu mercredi par Manuel Valls ? »

Le patron de la toute puissante fédération nationale des exploitants agricoles (FNSEA), Xavier Beulin, rencontre mercredi 17 février le premier ministre Manuel Valls pour tenter de résoudre la crise de l’élevage, en réclamant notamment une forte baisse des charges sociales. Le 2 février, il avait déjà vu François Hollande à l’Elysée sur le même sujet. Après un vaste mouvement au cours de l’été 2015, les agriculteurs reprennent la mobilisation depuis mi-janvier pour demander une meilleure rémunération.

Lire aussi   Crise agricole : « Nous vivons un drame social ; les éleveurs sont exsangues »

Paradoxe : celui qui représente aujourd’hui des petits éleveurs parfois au bord de la faillite est lui-même très loin de ce milieu. En savoir plus sur

Si la production est l'affaire des agriculteurs mais aussi des maraîchers , l'alimentation est avant tout l'affaire de tous les consommateurs qui sont plus nombreux car si nous ne produisons pas tous, nous mangeons tous.

L'agriculture ne pourra pas être sauvée par un syndicat de producteurs dans « l'entre soi » gouvernée par un chef aussi puissant soit-il mais bien par des réseaux coopératifs entre producteurs, consommateurs-internautes et intermédiaires pour réorganiser des circuits courts ( ou les plus courts possibles) afin d'éviter parcours et déchets inutiles.

Agriculture bio : votre région soutient-elle vraiment les alternatives aux pesticides ?

Atteindre 20% des terres agricoles françaises en bio en 2020 : tel était l’objectif fixé il y a presque dix ans. On en est encore très loin ! Le nombre de fermes bio augmente moins vite que la demande de produits sans pesticides. Que font les régions en la matière, alors qu’elles disposent de plusieurs budgets accordés par l’Europe et sa politique agricole commune ? L’agriculture bio se porte bien dans le sud de la France mais demeure très marginale dans le nord et le centre. Même si elle crée plus d’emplois que l’agriculture industrielle et polluante, elle est loin d’être autant soutenue, alors que l’austérité menace. Explications et cartographie. Lire la suite  

Démocratie&Economie : que peut faire la Société Civile ?

Vous n'avez pas pu assister à cette conférence , vous pouvez entendre un rapide compte-rendu suivi d'un long interview des deux intervenants sur CFM radio Caylus cliquer ici

Réseaux sociaux pour une nouvelle économie alimentaire

Pourquoi ne pas utiliser les réseaux sociaux pour coconstruire une nouvelle économie basée sr l’essentiel ? Internet, outil du consumérisme, peut être détourné de sa fonction et passer au service de l’humain.

La défense des biens communs : nouvel enjeu étroitement lié au développement durable des territoires . Écouter l'émission

Foutez la paix aux petits agriculteurs ! " avec Isabelle Saporta

Maximilien Rouer pour "Les agriculteurs à la reconquête du monde" (Ed. JC Lattès)

A l'heure où l'agriculture française est en perte de vitesse sur le marché national et européen, Maximilien Rouer, expert en stratégies agricoles, et Hubert Garaud, président de la coopérative Terrena, nous expliquent comment la révolution du monde agricole est désormais possible, et en quoi cette dernière va même nous sauver ! Écouter l'émission

En Direct du Parlement européen à Strasbourg: quelle agriculture pour l’Europe de demain?

Surproduction, effondrement des prix, L’Europe verte croule sous les surplus. Les européens sont ils capables d’apporter des solutions communes a la crise agricole. Sommes dans le règne du chacun pour soi? La politique agricole commune a t elle encore un sens? Existe t il d ‘autres solutions de production que l’agriculture intensive? Pour qu’elle qualité et à quel prix? écouter l'émission 

Regards croisés sur la gouvernance du très long terme

Comment gérés les conséquences de l'activité humaine sur le très long terme ? Les impacts envisagés portent couramment sur plusieurs centaines, milliers, voire millions d'années....Cette perspective du très long terme interroge la gestion des ressources de l'humanité. lire la suite 

Contre la crise de l’élevage, essayer l’équitable...

Par Tanguy Martin, Ingénieurs sans frontières groupe Agricultures et souveraineté alimentaire.

Un autre regard porté sur la crise que traversent les éleveurs français, par Tanguy Martin, bénévole au sein de l’association Ingénieurs sans frontières, groupe Agricultures et souveraineté alimentaire.
Trop de normes, plaide la FNSEA. Pas si sûr, répond l’auteur dans cette tribune publiée par la Mission Agrobiosciences. Avec cette proposition : et si la France, à l’instar des pays du Sud, adoptait la démarche du commerce équitable ? lire la suite 

La polyculture en rotation longue

A la ferme, nous cultivons en rotation plusieurs variétés de céréales, protéagineux, oléagineux, et parfois en cultures associées ( semences de ferme, semences paysannes) lire la suite 

Pourquoi l’agro-écologie peut sauver notre alimentation

Alors que notre agriculture subit une crise majeure et que les tracteurs de nos agriculteurs ont envahi la capitale, nous nous sommes intéressés à une culture alternative, dans tous les sens du terme. Nous avons rencontré Maxime de Rostolan, directeur de l’association Fermes d’avenir et co-fondateur de Blue Bees. Il nous parle de ses fermes modèles, des micro-fermes durables et totalement auto-suffisantes, respectueuses de l’environnement de la nature. C’est l’agroécologie. Nous avons donc parlé agriculture et avenir, dans un entretien qui nous invite à repenser entièrement notre système agricole actuel. Lire la suite

Le plan de Xavier Beulin qui va faire disparaitre les petits paysans

Modernisation, investissements, compétitivité, exportations, moratoire sur les normes environnementales… Voici la recette prônée par le patron de la FNSEA, Xavier Beulin, pour sortir de la crise de l’élevage. Reporterre a décrypté ce « plan de sauvetage » de l’élevage alors que ce jeudi 3 septembre, le syndicat agricole rassemble plus de mille tracteurs à Paris et que le gouvernement promet des annonces. lire la suite 

Xavier Beulin hué par les agriculteurs à Paris

Le gouvernement a entendu" le message des agriculteurs, a assuré jeudi 3 septembre le président de la FNSEA, Xavier Beulin, avant d'être copieusement hué par une partie des milliers d'agriculteurs massés avec plus de 1.500 tracteurs sur la place de la Nation à Paris  voir la vidéo 

Mais pour qui roule vraiment Xavier Beulin, le patron de la FNSEA?

Bon orateur, à l'aise dans les médias, Xavier Beulin a fait monter une foule d'agriculteurs mécontents à Paris ce jeudi. Pourtant, le puissant patron de la FNSEA est aussi à la tête d'un géant agro-industriel, dont les intérêts ne sont pas toujours les mêmes que ceux de la base. Lire la suite

Xavier Beulin, le céréale-killer de la FNSEA

Souvent présenté comme le «véritable ministre de l'Agriculture», le tout puissant patron du premier syndicat agricole français mobilise ses troupes aujourd'hui à Paris. Mais l'agrobusinessman est loin des préoccupations des petits éleveurs. Lire la suite

Xavier Beulin, l'« agrobusiness man », va rempiler à la tête de la FNSEA

Une élection présidentielle sans suspense. Xavier Beulin devrait être réélu, dans un fauteuil, à la tête de la FNSEA, principal syndicat agricole français, mercredi 9 avril. Un nouveau mandat décroché sans combattre puisqu'aucun adversaire ne s'est présenté sur le ring face à cet admirateur du boxeur Muhammad Ali.

L'ambiance était tout autre en décembre 2010, lorsque M. Beulin a brigué sa première investiture. L'heure était à l'affrontement. Eleveurs contre céréaliers, partisans d'une agriculture patrimoniale contre tenants de l'agrobusiness, syndicalisme de terroir contre engagement à visée économico-politique, rarement les lignes de clivage de l'agriculture française n'ont été aussi visibles. En savoir plus sur

Crise de l'élevage : les 5 mensonges de la FNSEA

Stéphane Brélivet Éleveur de porcs en Bretagne, membre du syndicat d'agriculteurs Confédération paysanne La crise de l'élevage donne lieu depuis plusieurs mois à des manifestations. Le syndicat du désespoir, la FNSEA, demande 3 milliards d'euros pour sortir de la crise et sauver l'élevage. Elle vous ment. Elle prend les éleveurs pour des ânes et les consommateurs pour des pigeons. Voici pourquoi en cinq points, à partir de l'exemple breton. lire la suite 

 

L’aveuglement de la FNSEA est responsable de la crise agricole

Michel Berhocoirigoin, ancien Président de la chambre d’agriculture alternative du Pays Basque, est un témoin privilégié de la crise agricole. Il pointe du doigt la manipulation des récentes manifestations et accuse la FNSEA d’avancer toujours plus aveuglément dans une politique responsable de cette crise. lire la suite 

*Datagriculture : quand les petits exploitants s’attaquent aux grands

Pour les agriculteurs américains, de plus en plus nombreux à se convertir au Big Data pour gérer leur exploitation, la récolte ne se mesure plus en boisseau mais en bytes. De quoi rebattre les cartes d’un secteur d’activité en pleine mutation, selon le Wall Street Journal.

1 milliard de dollars : c’est la somme dépensée par Monsanto depuis 2012 en équipements et logiciels pour l’analyse de données agricoles. Mais les géants de l’agriculture ne sont plus les seuls à miser sur les services numériques pour accroître leur rendement. lire la suite 

Depuis le 19 Juillet 2015, de nombreux barrages et actions d’éleveurs ont lieu un peu partout en France.

 Ces actions, menées par les syndicats de la FNSEA et la FDSEA font suite aux réclamations des éleveurs qui demandent des aides gouvernementales et une hausse du prix des produits d’origine animale destinés à la consommation (viande, œufs, produits laitiers). Ces syndicats ultra-capitalistes sont connus pour leurs actions violentes envers les animaux, les humain-e-s et la planète.

Nous allons relayer ici les informations qui sont très peu médiatisées. Il s’agit de faits graves que nous devons faire connaitre à tou-te-s lire la suite

Crise du porc : « La FNSEA occupe le terrain, mais c’est un leurre »

La Confédération paysanne, troisième syndicat agricole en France, n’appelle pas au rassemblement, car elle a une vision différente de la crise, comme l’explique Pierre Brosseau, éleveur en Loire-Atlantique et responsable de la commission porc à la Confédération.

Pourquoi n’êtes-vous pas à Paris pour manifester jeudi ?

Je ne vais pas à cette manifestation, car c’est la FNSEA qui l’organise et on n’est pas sur les mêmes revendications. Ils demandent des réductions de charges, la mise en place du pacte de compétitivité présenté par le gouvernement, mais c’est du court terme, et cela ne résoudra pas les fondamentaux de la crise. Les 3 milliards d’euros réclamés par le président de la FNSEA, Xavier Beulin, ne sont rien comparé aux pertes des agriculteurs. Ce qu’il faut, ce sont des régulations pour que les paysans ne puissent pas vendre leurs produits en dessous du prix de revient. Aujourd’hui, un éleveur perd entre 10 et 15 euros par cochon. Les paysans continuent de faire faillite et de se suicider. lire la suite

Agriculteurs : pourquoi la Confédération paysanne ne participe pas à la manifestation

Les cortèges d'agriculteurs qui défilent à Paris jeudi signent "un enterrement de première classe de l'agriculture" emmené par la FNSEA et son patron Xavier Beulin, a dénoncé Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne. Cette organisation, marquée à gauche, a refusé de s'associer à la démonstration de force orchestrée par le premier syndicat agricole françaislire la suite

La crise porcine, vue du cochon

Etait-ce pour nous faire oublier la canicule qui a sévi sur la France pendant plus d'un mois ? Le fait est que la télé nous a fait passer une partie de l'été dans des chambres froides. A perte de vue des carcasses de porcs alignées comme pour le défilé du 14 Juillet, et slalomant entre elles, de « charmantes consœurs » comme on dit, et des experts éminents, nous expliquant, micro à la main, que les exploitations françaises devaient être mo-der-ni-sées, c'est-à-dire agrandies, rationalisées, automatisées, avec de plus en plus de place pour les profits et de moins en moins pour les cochons.

Car il n'y a désormais plus de place pour l'animal dans cet univers de cauchemar qui tient à la fois des abattoirs de Chicago de jadis et de cette industrie de la mort inventée par les nazis pour les hommes eux-mêmes. lire la suite 

Crise du lait : la Confédération paysanne du Cantal a son mot à dire

Pour éviter l'effondrement des prix et résoudre la crise du lait, les agriculteurs réclament une régulation de la production. Jusqu'ici on a surtout entendu le syndicat majoritaire, la FNSEA. Mardi dans le Cantal, c'est la Confédération paysanne qui est montée au créneau. lire la suite

Dans le Cantal, il produit du jus de pommes bio grâce ... à des poulets !

Dans la chataigneraie cantalienne, au sud-ouest du département, Sylvain Caumon cultive des pommiers en agriculture biologique.

Il a choisi des arbres de variétés anciennes, résistantes aux maladies, mieux adaptées à une culture en bio. Et, c'est original, des poulets viennent compléter l'équilibre de son verger.

" Il y a les arbres, qui produisent des pommes sur un espace donné, et les volailles, qui permettent de déparasiter les arbres et vont aussi leur apporter une alimentation grâce à leurs fientes. lire la suite 

 

La crise agricole: la crise du porc, du lait ...quand  éclatera  celle de la farine ?

"Le prochain scandale sanitaire va venir de la farine"

Le président-fondateur du groupe MRS (Multi Restauration Services), Gilles Terzakou, part en guerre contre la malbouffe dans la restauration collective, en particulier dans les hôpitaux. Et s'en prend aux pratiques commerciales pratiquées qui, in fine, pèsent sur la qualité des repas servis suite à la page

Les Tomates de la grande distribution poussent sur de la Laine de Roche.

      • Les graines dégénérés hybrides et stériles.
      • Des Tomates Hors Sols qui poussent dans de la Laine de Roche.

      • Des minéraux qui arrivent au goutte-à-goutte. (Mais comment sont créés les minéraux?)

      • Le reportage offre une exploitation « Bio »en contre exemple pour offrir des taux de nutriments 3 fois supérieurs, alors qu’une vraie agriculture bio en Permaculture avec de bonnes graines donne 20 fois plus de nutriments.

      • Désolé pour la mauvaise qualité de la vidéo. Merci voir la vidéo 

L'industrie agricole en crise et ses dégâts, pourtant un autre modèle existe lire la page 

Producteurs: le sol vivant, sa culture, sa relation avec l'environnement, le climat , l'économie alimentaire et la santé de l'être humain lire la page 

Ce n’est pas une blague ! Les zadistes de Sivens sont relaxés par la justice

Le tribunal correctionnel d’Albi a relaxé la quasi-totalité des quinze personnes qui comparaissaient mardi 8 septembre pour « participation à un attroupement » sur la ZAD du Testet. Elles étaient accusées d’avoir opposé une résistance lors de l’évacuation du 6 mars dernier. Récit de cette audience surréaliste qui est une petite victoire et une grande surprise pour les zadistes. lire la suite

La corruption du pouvoir, le pouvoir de la corruption

Empoisonnée par les "affaires", la vie publique est surtout malade d’une faillite démocratique qui laisse le système de la corruption étendre son empire. Les journalistes Fabrice Arfi et Antoine Peillon nous expliquent comment elle est devenue insupportable. lire la suite 

Voir La dictature libérale fondée sur la liberté , nous berce d'illusions lire la page 

« Si nous nous accrochons à notre modèle de société, c'est le dépôt de bilan planétaire » Pierre Rabi

Coup d'Coeur, pour une Insurrection des Consciences lire la suite

Crise agricole. La Confédération paysanne tacle la FNSEA

Le syndicat considère que la FNSEA a sa part de responsabilité dans la crise que traverse actuellement l'agriculture. « C'est eux qui ont voulu une libéralisation des marchés. »

« Ils ont orienté le marché vers un marché mondial. C'est eux qui ont fait planter la profession. » Les mots sont durs. Ce sont ceux de Claude Bacle, porte-parole de la Confédération paysanne dans l'Orne, et sont à l'encontre de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), syndicat agricole majoritaire en France.

À l'origine de la crise selon la Confédération paysanne : le syndicat mené par Xavier Beulin. « C'est eux qui ont voulu une libéralisation des marchés et maintenant ils font des contrôles dans la restauration ou dans les grandes surfaces, sourit Claude Bacle. On ne pas peut vouloir envahir le marché intérieur des autres pays et préserver le sien. »

"Ils manipulent leurs manifestants"   lire la suite

"Crise du porc" : les productivistes sortent du bois

On s'y attendait un peu. C'est arrivé. Après une première mobilisation de l'argent public pour soulager la pression exercée par les spéculateurs de la transformation et de la grande distribution, "la solution" est avancée : "augmenter la compétitivité" !

Bien sûr avec une chosification plus grande encore de l'animal.

Bien sûr avec une augmentation de la production de viande d'ultra basse qualité.

Bien sûr, en rivalisant plus encore sur les "prix bas" à l'exportation (pour ruiner les autres).

Un ancien ministre l'a déclaré : "Visons le marché chinois !". Le marché chinois... Et les paysans chinois ? Et le coût énergétique du voyage longue distance ? Et l'alourdissement des subventions à la dégradation des campagnes et des produits ?

Il n'y a pas si longtemps, des éleveurs bretons se félicitaient de l'augmentation de leurs exportations subventionnées qui étaient en train de ruiner les éleveurs traditionnels et familiaux des pays de l'Est.

A croire que cette "crise" aurait été provoquée pour franchir un nouveau cap dans l'exploitation mortifère...

derniers extraits de Renaissance rurale Août 2015 voir le site

Périco Légasse : «Notre indépendance alimentaire est menacée»

La crise du porc se poursuit. La cotation est suspendue après le refus de deux des principaux acheteurs, Cooperl et Bigard/Socopa de payer le prix demandé par le gouvernement. Qui sont les principaux responsable de cette crise: les éleveurs, les industriels, la grande distribution, le gouvernement?  lire la suite 

Surprenant n'est-ce pas de tenir des propos contraires à ce que nous disent la plupart des médias ! - Lydia et Claude Bourguignon - "La France est incapable de nourrir sa population " voir la vidéo 

Mieux s'informer à propos de la souveraineté alimentaire voir ici 

Alimentation : "Le bon marché nous coûte trop cher"

"Notre alimentation bon marché est une illusion", écrit Sarah Van Liefferinge du Parti Pirate. "Dans le monde entier, nous sommes trompés par une poignée de grands joueurs qui manipulent les prix de l'alimentation et les conditions de travail, et même nos schémas alimentaires. Une évolution terrifiante". lire la suite 

Même les TOMATES !.. Nous mangeons de la "M.... EMPOISONNEE" !.. Pas seulement avec LES PESTICIDES et LE GLYPHOSATE/"POISONS" .. Exemple : les tomates hors-sol ont 39 mg de LYCOPENE/Tomates paysannes 139 mg !... lire la suite 

Le secret de jouvence des pommes

Dans cet extrait de l’émission "Envoyé spécial", les journalistes ont découvert l’utilisation du SmartFresh, un produit qui permet à la pomme de rester belle et ferme pendant un an ! voir la vidéo

Les 12 salopards, ces fruits et légumes blindés de pesticides

Les Douze Salopards, ce n’est pas juste le nom d’un grand classique du cinéma où des criminels sont chargés de tuer des nazis dans une mission suicide, c’est aussi un best-of annuel de fruits et légumes qui contiennent le plus de traces de pesticides… et vous devriez en être informé. lire la suite 

Effet toxique des toxines insecticides produites par les OGM sur des organismes aquatiques sentinelles de l'environnement

Une grande partie des OGM agricoles commercialisés dans le monde a pour trait principal la production de protéines insecticides modifiées (toxines Bt) pour lutter contre les insectes. Le CRIIGEN avait soutenu, il y a quelques années déjà, la recherche de Robin Mesnage et coll. sur les effets de toxines Bt sur les cellules humaines. Une nouvelle étude de leurs effets toxiques sur des organismes aquatiques sentinelles, les premiers à réagir lors d'une pollution de l'environnement, vient d'être publiée dans le "Journal of Toxicology and Environmental Health". Cette étude révèle que le relargage de toxines Bt dans l'environnement par les OGM pourrait avoir des conséquences délétères sur les populations d'invertébrés aquatiques. lire la suite 

Pour la reconnaissance des alternatives aux pesticides

L’Aspro-PNPP (ASsociation pour la PROmotion des Produits Naturels Peu Préoccupants) regroupe des associations, des journalistes, des écrivains, des chercheurs, des entreprises, des agriculteurs, des jardiniers, de simples consommateurs, des collectivités locales. Pour tous, la préservation de notre environnement est une impérieuse nécessité. lire la suite 

'L'Etat c'est nous : les consommateurs " le pouvoir ne produit rien économiquement ; il emprunte à des banques privées pour subventionner ce qui va dans le sens de se conserver lui-même . Avec la Société Civile ( ONG) nous pouvons changer la donne pour que les services publics servent les citoyens plutôt que la dictature libérale "engageons nous dans la démocratie évolutive lire la suite 

Démocratie évolutive. Comment dépolluer l'économie et les projets de circuits courts coopératifs voir la suite page d'accueil du site Lien en pays d'OC ici

ça bouge avec Liens en Pays d'Oc !

  • 1
  • 2
  • 3

Bientôt dans vos assiette…

Bientôt dans vos assiettes !  ( De gré ou de force)

A Toujouse le lundi 20 novembre à 20h30 au cinéma ABC, dans le cadre du festival Alimenterre, les Amis du Monde Diplomatique proposent une projection-débat...

Débat "OGM : du labo…

Débat "OGM : du labo à l'assiette", le samedi 25 novembre à Paris à 14h

Débat "OGM : du labo à l'assiette", le samedi 25 novembre à Paris à 14h Sciences Critiques et le Festival du livre et de la presse...

Face à l'invasion de l'in…

Face à l'invasion de l'intelligence artificielle , que faire?

Natacha Polony analyse la société de consommation « La société du spectacle et de la consommation encourage le peuple à se dessaisir du pouvoir » :...

Démocratie Participative…

 Démocratie Participative ou Evolutive? Faire le bon choix c'est possible :  actualités de Démocratie Evolutive

6 techniques pour nous enfumer sur le coût de l’État Par Ferghane Azihari. Une leçon de l’école de la liberté Découvrez quels subterfuges les politiciens et les bureaucrates...

Après la conscience de l'…

Après la conscience de l'empoisonnement alimentaire, la prise de conscience de l'empoisonnement social

Agriculteur bio : « Je sais que je n’empoisonne personne, c’est très bien pour ma conscience » par Auguste Bergot Une enquête réalisée par Le Monde retrace le...

Transition énergétique :…

 Transition énergétique : si on changeait de cap avant de ruiner le contribuable ?

Toi-Sol : l'énergie solaire sans défigurer le paysage Résumé des informations relatives à l'entreprise L’entreprise lance une proposition innovante de toiture qui récupère l’énergie solaire et ambiante...

La qualité alimentaire es…

La qualité alimentaire est possible : le 10 Décembre 2017 à Caylus 82, un programme d'ateliers coopératifs commence.

  Bonjour,  La qualité alimentaire est possible à condition qu'elle réunisse dans sa recherche et sa mise en pratique les 3 acteurs de la filière économique :...

Les avantages du développ…

Les avantages du développement de la qualité alimentaire s'appuyant sur les principes de la Démocratie Evolutive et de la Tri-organisation sociale entre producteurs, consommateurs et distributeurs -intermédiaires.

Lien en Pays d'OC propose le développement de la qualité alimentaire s'appuyant sur les principes de la Démocratie Evolutive et de la Tri-organisation sociale entre producteurs,...

Projet de création d'un g…

Projet de création d'un groupe "jardin naturel et biodiversité" sur Caylus (82) et alentours,

  Carré "blés" semés au jardin à Caylus en 2012   Projet de création d'un groupe "jardin naturel et biodiversité" sur Caylus (82) et alentours  Ce projet s'adresse à...