Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Liberté-Inégalité-Fraternité ou Liberté -Egalité-Fraternité ? Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive

La devise "Liberté, Égalité, Fraternité" sur la façade de l'ENA.

Pourquoi la devise de la France est-elle "Liberté, Égalité, Fraternité"? voir la suite

En vidéo : « On n’arrivera pas à changer les choses si on ne remet pas en cause l’inégalité »

Hervé Kempf - Tout est prêt pour que tout empire Voir la vidéo

Suite au Congrès des maires de France  ( voir ici) , la proposition de la société civile éthique et équitable évolutive est d'apporter une vigilance à la demande d'aide financière de l'association des maires de France à l'Etat . Cette aide publique ne doit pas servir des élus opportunistes oubliant les projets essentiels et existentiels qui seront indispensables face à l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ...

La tradition française  fondée sur les 3 idéaux Liberté -Egalité-Fraternité ne pourrait plus évoluer sans cette dynamique de l'Egalité.

Appel aux maires de France voulant travailler avec la société civile éthique équitable et évolutive la réflexion de la diminution de la dette publique favorable au développement de l'Egalité comme facteur de croissance sociale, écologique et économique.

S.O.S. MAIRES- Autonomie et résilience des communes rurales *****

Les maires ont des intérêts aux  valeurs tangibles proposées par la société civile. Pourquoi ? voir ici

Aujourd'hui, la confusion entre le développement durable et celui de la dette prolonge la fracture sociale entre les preneurs de décisions et les autres ...

Seule l'émergence consciente d'une société éthique et équitable évolutive peut construire un pont pour que les idéaux Liberté-Egalité-Fraternité ( Culture - Juridique – Economique) se concrétisent avec la participation possible d'un nombre croissant d'habitants-consommateurs.

Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive

Les aides sociales ne seraient ni coûteuses, ni inutiles. Parole d'experts.

À en croire le discours ambiant, les aides sociales ruineraient la France sans réellement bénéficier à qui que ce soit. Il fallait vérifier ça.

Par Axel Leclercq

« Les aides sociales coûtent super cher et ce n’est même pas efficace. » Sûr, vraiment sûr ? Rebondissant sur les déclarations d’Emmanuel Macron (le fameux « pognon de dingue ») Franceinfo s’est posé la question et a mené son enquête, histoire de vérifier cette évidence qui n’en est pas vraiment une.

Ceux qui défendent l’idée que la France dépense trop d’argent dans la protection sociale aiment à rappeler que ces sommes représentent 32% du PIB, soit plus que dans tous les autres pays d’Europe. Ce chiffre est incontestable mais, comme chacun sait, les chiffres, on peut leur faire dire n’importe quoi. La preuve, celui-ci englobe essentiellement l’assurance maladie et les retraites. Si on ne retient que les dépenses destinées à lutter contre la pauvreté, ce chiffre descend soudainement à… 2,5% du PIB. Voici, entre autres choses, ce que nous apprennent les journalistes de franceinfo, paroles d’experts à l’appui. Regardez :

Comment tout peut s'effondrer
Petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes

Co-auteur :Pablo Servigne

Co-auteur :Raphaël Stevens

Postface de : Yves Cochet

Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d’auteurs, de scientifiques et d’institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si difficile d’éviter un tel scénario ?

Dans ce livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens décortiquent les ressorts d’un possible effondrement et proposent un tour d’horizon interdisciplinaire de ce sujet - fort inconfortable - qu’ils nomment la "collapsologie". En mettant des mots sur des intuitions partagées par beaucoup d’entre nous, ce livre redonne de l’intelligibilité aux phénomènes de "crises" que nous vivons, et surtout, redonne du sens à notre époque. Car aujourd’hui, l’utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. L’effondrement est l’horizon de notre génération, c’est le début de son avenir. Qu’y aura-t-il après ? Tout cela reste à penser, à imaginer, et à vivre…

Pablo Servigne est ingénieur agronome et docteur en biologie. Spécialiste des questions d’effondrement, de transition, d’agroécologie et des mécanismes de l’entraide, il est l’auteur de Nourrir l’Europe en temps de crise (Nature & Progrès, 2014).

Raphaël Stevens est éco-conseiller. Expert en résilience des systèmes socioécologiques, il est cofondateur du bureau de consultance Greenloop.

Postface d'Yves Cochet, ancien ministre de l'Environnement et président de l'Institut Momentum. Voir la suite

Pablo Servigne

Chercheur in-terre-dépendant, auteur et conférencier Ses livres

Bruno Latour : "Enfin les questions de territoire deviennent de grandes questions politiques" écouter l'émission

Anthropologue un jour, Anthropologue toujours avec Bruno Latour !

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences. Il s'est penché sur le climat et la politique, Laure Adler s'est donc penché sur lui... écouter l'émission

Bruno Latour : « Défendre la nature : on bâille. Défendre les territoires : on se bouge »

Entretien avec Bruno Latour

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences.

Quel monde commun voulons-nous habiter ? Dans son dernier livre, « Où atterrir ? », le penseur Bruno Latour pose la question, en mettant au premier plan les questions politique et écologique. Reporterre s’est entretenu avec lui. Suite

La société civile le 3 ème pouvoir

Ce livre est le fruit de plusieurs décennies d’un travail intense sur le terrain, où Nicanor Perlas a forgé ses concepts au fil de son action sur le plan local, national et international.
Loin de dicter le chemin, ce livre est un outil de compréhension du processus mondial en cours. Car tout reste encore à inventer...

Analyse du GATT et de la mondialisation libérale par Nicanor Perlas lire ici 

Quelle approche pour une transformation radicale de l’Etat-Nation par Nicanor Perlas

Quelques Réflexions sur les Dangers d'une Approche Purement Politique. Les Prémices d'une Nouvelle Stratégie. Le Rôle Essentiel de la Triarticulation Sociale dans cette Nouvelle Stratégie.  La suite

Voir le site Démocratie Evolutive ici

La faillite annoncée de la société industrielle suivi de :  « Histoire économique et politique du 21ème siècle »

Christian Laurut – mars 2018 – 156 pages

La société industrielle représente une étape mineure et éphémère de la trajectoire humaine. Sévissant depuis 200 ans à peine sur une abscisse temporelle de 3 millions d’années, elle va très bientôt se trouver confrontée à la raréfaction inéluctable des ressources naturelles qu’elle utilise, à la dégradation de l’énergie qu’elle fabrique, et à un solde cumulé du déficit de son compte d’exploitation devenu impossible à rembourser. Cette triple perspective est bien celle d’une « faillite annoncée ». Cette étude est suivie d’un essai d’histoire-fiction intitulé « Histoire économique et politique du 21ème siècle », qui restitue le compte rendu imaginaire d’un cours donné à Paris Sorbonne le 5 janvier 2100 par un professeur d’économie politique de la société post-croissance. lire la suite

Pourquoi la France est en déficit depuis 1975 ?

Par Daniel Moinier

Ecrivain, expert économie pour : Economie Matin, Lyon Entreprises, Politicnews; Conférencier.Tests Psycho Recrutement

Le présent volume réunit les récents travaux de recherche menés par l’auteur. Une analyse richement documentée de l'histoire économique et politique de la France depuis 1975 a été effectuée. Elle retrace les grandes étapes allant des « Trente Glorieuses » aux « Trente Peureuses » en passant par les « Trente Piteuses ».

La corrélation entre augmentation de la durée de vie et diminution du temps de travail a conduit au niveau de catastrophe que l’on connait aujourd’hui. Face à ces effets dévastateurs pour l'avenir du pays, il est appelé à la mise en œuvre de réformes radicales. Les mesures entreprises misent en place jusqu'ici par les gouvernements successifs ne sont pas parvenues à résoudre la situation de crise.

Il est proposé des solutions concrètes telles que la suppression des aides superflues ou encore l'allongement du temps de travail pour relancer la croissance et revenir à une France au minimum sans déficit. Voir la suite

L'Économique, le Juridique, le Spirituel-Pour un organisme social tri-articulé

Le premier épisode de la série est en accès libre (gratuit)
99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film de cette ampleur consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie” ?
Première partie : L’argent et l’économie” 
Qu’est-ce que vraiment l’argent ? Voir la vidéo

André Bellon, "Ceci n’est pas une dictature", Mille et une nuits, 2011

De nombreux ouvrages soulignent les traits dramatiques de notre époque. Celui d’André Bellon a pour mérite de mettre en évidence l’un des plus durs d’entre eux : le reniement des principes démocratiques orchestré par la classe dirigeante. Une dictature se mettrait-elle en place ? se demande l’auteur, par ailleurs ancien parlementaire. Voir la suite

Voir La dictature de la minorité  lire article 

 Soigner l’Homme, Sauver la Terre (910 mn)

Coffret 5 DVD - congrès d'Aix-les-Bains, février 2018

Promotion du 1er au 30 Juillet : les coffret est au prix de 40 € au lieu de 55 € voir ici

 

Réfléchir à cette contradiction qui évite l'engagement individuel à l'ouverture sociale au début du processus d'un nouveau modèle . ..

Les Français aiment bien la liberté, mais ils préfèrent que l’État s’occupe de tout. Décryptage.

Par Nathalie MP.

Les Français aiment bien la liberté, mais ils préfèrent que l’État s’occupe de tout : tel est l’enseignement lapidaire et sans bavure qui ressort du 4ème baromètre sur « Les Français et le libéralisme » publié cette semaine par l’Ifop à la demande du journal L’Opinion et du think-tank Génération Libre de Gaspard Koenig. Suite

Transitions économiques . En finir avec les alternatives dérisoires .

N’avons-nous pas le sentiment que nous n’en finissons pas de reproduire l’économie que nous croyons combattre ? Que notre créativité, nos audaces, nos sacrifices ne cessent paradoxalement de redonner vigueur et jeunesse à cette économie qui nous domine ?


Qu’elle nous enferme dans des luttes sans fin et des inégalités de plus en plus blessantes ? Comment éviter que sa domination en vienne à se perpétuer aussi grâce à « nos alternatives » ? Quelle transition engager vers une tout autre économie et comment la mener ?
Les auteurs décortiquent d’abord les logiques et pratiques qui nous épuisent dans le « non-changement ». Ensuite ils prennent position : seules les luttes concrètes qui s’attaquent délibérément aux fondements de l’économie dominante échappent à la dérision et ouvrent véritablement une nouvelle ère. Ce faisant, ils explorent la perspective d’une économie qui vise l’utilité pour la société et généralise la « prévenance ». Ils remettent ainsi l’économie au cœur du champ politique.
L’ouvrage ne propose ni recette ni modèle ni prophétie et s’émancipe du clivage gauche-droite. Il met à la portée de tous des questions concrètes, directes et claires qui font le pari de l’intelligence collective.

Philippe De Leener est professeur d’économie politique à l’Université Catholique de Louvain (UCL) et co-président d’une fédération belge d’entreprises d’économie sociale (SAW-B). Marc Totté, géographe, est depuis plus de 10 ans consultant-chercheur au sein d’Inter-Mondes Belgique, une association spécialisée dans l’accompagnement de processus de transformation des sociétés contemporaines. voir la suite

La carte des projets inutiles

par vslonskamalvaud 

Reporterre.net est le quotidien de l'écologie. Retrouvez nos articles sur https://reporterre.net

Pour une information libre et indépendante, soutenez Reporterre.

Les projets abandonnés suite à une lutte locale

Les projets en cours

Les symboles de la lutte contre les projets inutiles

Les projets réalisés  voir la suite

 

Hommage aux 16 résistants : espoir aux petits porteurs de projets sociaux qui prolongeront cet exemple

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ». Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

voir la bande annonce du  film Les Jours Heureux de Gilles Perret «  Quand l'utopie des résistants devint réalité »  ici

L'image d'une nation qui gagne au football ne donnera pas des revenus pour tous lire la suite