Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Construire un réseau coopératif démocratique et économique de qualité alimentaire nécessite une Fondation portée par la Société Civile

Démocratie évolutive "Restituer la démocratie à la société civile"   voir le site 

Cette fondation serait portée par un collectif de la société civile s'appuyant sur la relation entre producteurs -distributeurs et consommateurs permettant d'élargir le champ de vision démocratique et économique en apportant des outils coopératifs nécessaires à un développement durable: social-écologique et économique.

La prévoyance d'une sécurité coopérative sensible aux changements voir ici 

Des outils coopératifs d'information , de communication et de mise en relation sur la question fondamentale de l'aliment de qualité portés par des citoyens engagés sont déjà en place

avec le site Lien en Pays d'OC http://www.lienenpaysdoc.com/ et le blog Semons coopérativement dans nos jardins dont l'objectif est de "Relier les jardiniers-amateurs-citoyens, localement, à un projet global de qualité alimentaire avec la société civile "voir la suite http://semons-la-vie-dans-nos-jardins.fr/ 

Fondation, outils de mise en liens pour un développement durable auront par cette synergie coopérative sociale la capacité de créer des emplois dans le secteur démocratique et économique de l'aliment de qualité ,de financer des emplois de biens communs sans oublier les développeurs de réseau de la société civile dans celui de développement durable . Le développement durable associant le social, l'écologie et l'économie est indispensable à l'ouverture d'un nouveau processus dans la dynamique d'une troisième voie structurant une coopérative capable de faire émerger des propositions autres que ceux qui décident    .....

Pour mieux comprendre tous les avantages de ce projet de fondation proposé par une association de la société civile ne recevant aucune subvention publique voir à la suite les constats et les propositions.....

Quel esprit coopératif anime ce réseau? 

La coopération dans ce réseau consiste à faire émerger des entreprises et des services publics issus de la société civile. Des emplois durables fondés sur les besoins d'une qualité alimentaire demandent des développeurs de réseau issus de la société civile afin que les producteurs , les distributeurs et les consommateurs mis en relation élargissent leurs groupes . Les porteurs de projets d'entreprises engagés dans cette qualité alimentaire coopérative seront accompagnés par des services publics en pleine métamorphose. Cette coopération en recherche d'élargissement permettra de faire face aux lois des grands lobbies industriels cherchant à récupérer l'alimentation comme moyen constant de servir les intérêts personnels de leurs actionnaires.

Les avantages de ce réseau

La coopération de ce réseau ne consiste pas à réunir: associations, entreprises afin de demander prioritairement de l'aide publique pour le développement d'un village ou d'un territoire  ( notamment du financement ) à des institutions Europe, Etat , Région, Département, Communauté de communes, Municipalités....lesquelles elles mêmes utilisent ce financement pour créer des outils numériques .

Cette coopération appelle à se poser des questions pour un engagement responsable citoyen afin d'éviter la récupération constante des financiers et le développement de la dette publique qui l'accompagne .

Ces questions permettront l'expérimentation de nouvelles coopérations évitant de répéter les erreurs qui masquent la dette publique et le danger constant de récupération par des financiers qui poursuivent sans fin , leurs méthodes....

Quels financements pour quelle qualité les consommateurs et contribuables paieront les endettements ? Quelle relation entre les  financements et le développement durable et la démocratie économique alimentaire ?

Sans développeurs de réseaux issus de la Société Civile pour conduire et animer un développement en recherche de qualité et en n'adaptant pas de nouveaux outils de communication pour tous les citoyens  , la dette publique se poursuit . Cette dette publique investie sans relation vivante avec tous les habitants ne permet pas au développement durable d'un territoire d'éviter de tomber en panne socialement . 

Construire la prévoyance d'une sécurité coopérative sensible aux changements voir la suite 

Pourquoi devenir développeur de la société civile d'un réseau de développement durable ?

S'opposer aux conséquences néfastes d'un système gouverné et gouvernant d'en haut tout en lui demandant de l'aide de finance publique ne permet pas d'imaginer de nouvelles expériences capables d'un développement fondé sur les échanges, les mises en relation  indispensables à la construction d' un nouveau modèle transversal de base. 

Un développeur de réseau sur internet permet de concevoir  des outils de communication coopératifs et des réseaux transversaux pour de nouvelles expériences et l'innovation d'un nouveau modèle de société basé sur l'engagement individuel citoyen : le lien social sans attendre du collectif mais pour le servir …Face aux défis de notre temps et ils sont nombreux : développement de la violence, des catastrophes écologiques , invasion continuelle des entreprises confondant la nourriture et l'empoisonnement....les développeurs de réseaux issus de la société civile sont indispensables . 

La démocratie évolutive avec la participation de ces développeurs de réseaux peut ouvrir une troisième voie pour un organisme social tri-articulé ; tandis que la démocratie participative en empilant des institutions et des projets décidés à la tête de la même gouvernance verticale maintient le passé et l'illusion de faire du neuf avec du vieux .
Les développeurs de réseaux de développement durable pour une alimentation de qualité impulsent la dynamique d'un nouveau processus se dégageant  des habitudes du passé pour réfléchir à l'avenir ….
Cette coopération consiste à réfléchir à la circulation de l'argent dans une transition vers la gestion des Biens communs et par conséquent  à innover des services publics  répondant à la montée des inégalités, de la misère et de la violence . 
Cette coopération dans la construction de ces réseaux nécessite l'implication de développeurs de développement durable , dont la particularité prioritaire est de reconstruire le lien social déchiré avec des outils de développement durable globaux locaux et vice versa en respectant l'esprit d'origine . Voir Le bon et le mauvais sens du développement durable lire la suite 

La Bio, la qualité alimentaire pour quel financement ?

Après avoir été longtemps considérée comme le sujet de quelques individus réfractaires au progrès , la Bio intéresse aujourd'hui les actionnaires des grandes enseignes. Carrefour, Leclerc et les autres...voient aujourd'hui en « ce marché » l'opportunité de ne pas sombrer vu que les habitudes des consommateurs changent et que les temples de la grande consommation ne sont plus autant fréquentés ....

Les plans de restructuration des grandes distributions devient un moyen de compenser l'abandon des habitudes de consommation mais cependant ne manquent pas d'aborder les projets de licenciements, tandis que dans le rural les extensions des élevages intensifs envahissent nos territoires sans respect pour la biodiversité.

Si le développement du numérique peut accompagner ces deux tendances , le développement durable peut perdre son appui sur les 3 piliers : social-écologie et économie fondés sur le bon sens;  perdra-t-il son âme et son esprit ? Voir la suite

Quels sont les respects des biens communs, de la vie , de la santé et de la qualité portés par les géants de l'industrialisation ?

Favoriser le social à partir d'entreprises de biens communs et non pas à partir de l'insertion économique au profit d'actionnaires d'une économie d'exploitation soutenue par certains décideurs évitera le développement d'investissement non démocratique ….

Le développeur de réseau issu de la société civile : un médiateur entre les entreprises de biens communs , les institutions publiques et les élus-décideurs .

Quels sont les fondements que nous pouvons adopter entre citoyens pour bâtir une démocratie économique alimentaire respectant la qualité pour les consommateurs et contribuables ?

La relation directe entre producteurs , distributeurs et consommateurs : une base fondamentale pour une démocratie économique alimentaire....

Bernard Prieur présente Les Paysans des Baronnies une association qui rassemble des agriculteurs, distributeurs et consommateurs afin de promouvoir la production, la distribution et la consommation d'aliments de qualité. Voir la vidéo sur youtube 

L'idée de départ est née de l'expérience de 30 années d'agriculture de qualité et de vente directe de deux des membres fondateurs. Les membres actuels de l'association se sont ralliés à la démarche, du fait de leurs propres expériences et sensibilités. Les grandes lignes de notre démarche suite sur le site Paysans des Baronnies 

Dans notre village nous constatons que les actes des gouvernances territoriales descendant des démocraties dite participatives ne favorisent pas la communication entre  tous les habitants 

Les petits projets citoyens pourtant impliqués dans le développement durable respectant les trois piliers fondamentaux alliant social-écologie et économie ne sont pas pris en compte pour favoriser le début d'un processus social innovant ...économique et écologique.

Pour favoriser une cohésion et une organisation impliquant la société civile les élus et les administrations en place , des outils locaux de communication sont indispensables à partir de la base citoyenne afin que chaque habitant soit informé , que chaque citoyen impliqué dans un avenir humain gérant les besoins prioritaires et essentiels à partir de l'alimentation puisse travailler une nouvelle réflexion qui ne répète pas les mêmes habitudes et erreurs du même système et des mêmes pouvoirs .

Des outils de communications portés par une fondation est nécessaire pour que dans nos villages une lettre puisse circuler et vienne prolonger les réseaux locaux du net que beaucoup d'habitants et de citoyens n'utilisent pas ou ne maîtrisent pas ….une radio locale investie dans l'innovation sociale pourrait venir s'intégrer dans ce projet de communication de la vie locale démocratique&économique du territoire sans frontières pour les échanges avec le monde , l'autosuffisance peut développer beaucoup d'illusions et de contre-vérités ….

Cette fondation s'appuiera sur cette dynamique de l'information démocratique&économique évoluant et s'adaptant au mouvement des besoins essentiels et prioritaires de la vie partagée ... suite

Projet de Fondation d'une coopérative de biens communs pour répondre aux besoins essentiels-prioritaires des êtres humains et de la biodiversité

Favoriser la cohésion pour une alimentation de qualité et une lutte contre la faim dans le monde nécessite une fondation

Un sujet qui nous concerne pour coopérer l'alimentation

Favoriser la cohésion pour une alimentation de qualité et une lutte contre la faim dans le monde nécessite de rapprocher les associations , les entreprises , les institutions publiques et des élus à partir du terrain local tout en développant une vision fraternelle évolutive d'une approche démocratique et économique sur la planète entière....voir la suite 

Le partenariat consiste à favoriser concrètement les relations entre villes et campagnes avec ce projet de communication informant et pratiquant la mise en relation pour une alimentation de qualité

La relation constructive entre villes et campagnes

Nos villages ruraux vieillissent, les projets de développement portés par les institutions gouvernementales pyramidales demandent de lourds investissements , sans pour autant garantir à la base une vie économique et démocratique durable aux jeunes . Les jeunes ne peuvent assurer leurs places dans ces villages qui doivent les laisser partir vers d'autres activités, vers d'autres lieux .

Le projet coopératif proposé par Lien en Pays d'OC ( une association de la société civile ) à ses partenaires : Semences libres reproductibles &réseaux coopératifs locaux de communication consiste à

- Bâtir la convergence vers une alimentation de qualité évolutive en intégrant la Démocratie et l'Economie

- en associant les Semences libres reproductibles &les réseaux coopératifs locaux de communication s'appuyant sur un nouveau processus évolutif démocratique et économique alimentaire de qualité   et sur

la tri-articulation : Producteurs, consommateurs , distributeurs réunis .

Cette évolution évitera de poursuivre les effets dévastateurs portés par le système du pouvoir des dominants sur les dominés dans nos villes comme dans nos campagnes.

Lien en Pays d'OC favorise la communication en créant des outils

avec le site Lien en Pays d'OC ici 

avec le blog Semons la vie dans nos jardins ici

en apportant une lettre aux habitants coupés des informations coopératives de la société civile

en développant des contacts avec les réseaux LinkedIn etc...

en proposant des événements sur l'alimentation de qualité portée par la tri-articulation : Producteurs, consommateurs , distributeurs réunis

Dans cette orientation de réseau relation villes-campagnes en évolution constructive , le but sera de permettre à des jeunes des villes de venir se joindre à notre accueil pour dynamiser la vie sociale de nos villages en désertification d'entreprises .

  • Pour faire pousser des fermes avec Terre de liens

  • Pour faire pousser la coopération entre les jardins et semences libres reproductibles

  • Pour construire une prévoyance d'un sécurité coopérative sensible aux changements 

  • Dans cet esprit de construction coopérative vous pouvez à titre individuel rejoindre notre mouvement

  • Dans cet esprit de construction coopérative vous pouvez en tant que porteur de projet de biens communs rejoindre notre mouvement

  • Dans cet esprit de construction coopérative, votre association peut participer à développer ce projet en identifiant des jeunes désirant venir s'installer dans notre secteur pour travailler avec nous une alimentation qualitative évolutive pour nourrir les villes ?

  • Dans une économie qualitative alimentaire globale portée par des réseaux coopératifs de la société civile les services publics pourront évoluer

    - chaque initiative innovante respectée par une rémunération plutôt qu'un bénévolat remettra en cause le système engendrant les mêmes erreurs et les mêmes problèmes

  • des emplois pourront être créés dans la production , la distribution et la communication-information des biens communs qui viendra prolonger cette dynamique. Le développeur de réseau issu de la société civile est un médiateur entre les entreprises de biens communs , les institutions publiques et les élus-décideurs qui favorise de nouveaux emplois.

  • le travail qualitatif rémunéré en se répartissant équitablement dans une société valorisée évitera l'artificialisation des valeurs humaines et la violence qui en découle

    Ethique nouvelle de la société civile pour servir les biens communs

  • voir Les « biens communs », késako ? ici 

  • Favoriser le social à partir d'entreprises de biens communs et non à partir de l'insertion économique au profit d'actionnaires d'une économie d'exploitation soutenue par certains décideurs évitera le développement d'investissement non démocratique ….

Les emplois durables qui correspondent à un travail rémunéré sont indispensables dans une économie démocratique de qualité alimentaire à valeurs ajoutées humaines car ils sont liés au respect d'un revenu pour le développement d'un besoin essentiel et prioritaire d'une société évolutive.

Ces emplois sont issus de porteurs de projets qui s'engagent dans une économie de biens communs venant compenser les dégâts découlants d 'une économie d'exploitation sans conscience et sans respect pour le développement tripartite du développement durable .

Des emplois peuvent être créés dans la production coopérative

Vous êtes porteur de projet agricole Accédez à nos contenus…

Venir nous voir, avec Un petit plan, c’est mieux  voir la suite 

Pour manger mieux , produisons mieux-Avec Terre de Liens, faites pousser des fermes !    *****

Convoitées, surexploitées et exposées à la spéculation immobilière, les terres agricoles, socle de notre alimentation et nos paysages, se font de plus en plus rares dans l'Hexagone. Les modèles agricoles intensifs et l'usage de produits phytosanitaires remplacent une agriculture paysanne de qualité avec pour conséquences des paysages, des sols et des ressources naturelles qui se dégradent au fil des jours. Plus grave, un petit nombre d'exploitations continuent de s'agrandir en accaparant la ressource foncière, au détriment de jeunes agriculteurs qui se découragent face aux difficultés d'installation.

Comment, dans un tel contexte, permettre aux nouvelles générations d'assurer la relève agricole et la redynamisation économique dans les territoires ruraux? suite 

Bonne nouvelle, Terre de Liens a été sélectionné sur le moteur de recherche Lilo. Vous pouvez désormais nous financer gratuitement en utilisant Lilo pour vos recherches quotidiennes !

Lilo le moteur de recherche à adopter voir ici

Comment définissons-nous l’accaparement des terres?

Vers une compréhension et une définition commune de l’accaparement des terres dans le monde entier.
Aucune définition complète de l’accaparement des terres réunissant toutes les indicateurs nécessaires n’existe. Nous avons donc besoin d’en développer une et de l’accepter afin qu’elle puisse être utilisée pour toute zone géographique. Plusieurs indicateurs doivent être pris en considération: la taille, les gens, le contrôle, la légalité et l’utilisation. Il y a deux idées importantes à retenir lors de la définition, la lecture ou l’usage de cette définition. Tout d’abord, un cadre pouvant être utilisé dans n’importe quel pays ou région doit être défini pour l’accaparement des terres. Deuxièmement, aucun des cinq facteurs ne peut être utilisé individuellement pour définir l’accaparement des terres: un accaparement des terres ne repose pas seulement sur la taille ou l’utilisation, il s’agit d’une combinaison de plusieurs de ces éléments. voir la suite 

Des projets d'installation pour tous !

Vous pouvez télécharger la fiche "des projets pour tous : des agriculteurs nombreux, des territoires vivants, une alimentation qui a du sens 

Produire autrement c'est encourager l'agriculture biologique voir ici 

Le 1er guide méthodologique " agriculture biologique et développement local" un guide à destination des élus locaux et agents de collectivités : 32 fiches pour conjuguer réalité socio-économique et environnement cliquer ici

Des emplois peuvent être créés dans la distribution coopérative

Créer mon magasin Biocoop- Le mot du Président

Entreprendre autrement avec Biocoop  voir la suite 

Des emplois pourront être créés dans l'information et la mise en relation coopérative avec les développeurs de réseau issus de la société civile . La Fondation d'une coopérative de biens commun répondant aux besoins essentiels-prioritaires des êtres humains et de la biodiversité favorise la cohésion pour une alimentation de qualité et une lutte contre la faim dans le monde …et sera la structure capable d'assurer l'intermédiaire nécessaire à la production et la distribution de qualité en intégrant l'engagment de la société civile.

Informations complémentaires des partenaires pour bâtir une économie à valeurs ajoutées humaines capable de distinguer la qualité de la vie nécessaire aux besoins de l'homme et des outils pour les développer

 

Idées -projets , outils de communication et outils financiers pour une développement durable des biens communs 

  • Les deux mondes Quantité Qualité par Bernard Prieur

 L'ère industrielle a véritablement décollé après la révolution française c'est-à-dire il y a, à peu près, 200 ans (c'est hier à l'échelle de l'humanité).

Assez rapidement, dans l'économie, l'industrie a remplacé l'agriculture qui était pourtant le fondement de ce système.

De nos jours c'est l'industrie qui règne en maître sur notre planète, et c'est elle qui dicte ses lois (elle-même, d’ailleurs, remplacée par la finance)

Progressivement, elle a imposé ses visions dans un domaine qui lui est pourtant totalement étranger: l'agriculture. En effet, si l'industrie exploite et met en valeur les produits du sous-sol (matière inanimée), l'agriculture, elle, s'intéresse aux productions du sol (matière animée, vivante). Les lois ne sont pas du tout les mêmes (on passe du binaire au ternaire).

Depuis une centaine d'année, des individus, au début isolé, maintenant regroupés, ont réagi par rapport à cette intrusion.

Ces individus reconnaissent, consciemment ou inconsciemment, dans notre alimentation, la partie "matière animée" où tous les autres voient seulement de la "matière".

D'ou l'existence de deux mondes, pour l'instant sans véritable passerelle.

Avec "Paysans des Baronnies" et seulement en ce qui concerne notre alimentation, j'ai voulu créer une petite passerelle entre ces deux mondes: celui de l'industrie qui entend imposer ses règles pour la production d'aliments et celui des paysans qui savent encore grâce à leur sagesse et leur savoir-faire que remplir ne veut pas dire nourrir. suite 

Des moyens pratiques et outils financiers pour servir ces biens communs, les services publics citoyens pour une alimentation de qualité

'J'ai décidé de "dépolluer l'économie" en réinventant un système de gestion de société plus humain' Michel Laloux

Créer une économie à valeurs ajoutées humaines

Pour Michel Laloux, l'économie comme on la connait aujourd'hui est profondément malade, ce qui nous empêche de voir "qu'au fond, l'économie est quelque chose de sain, qui n'est pas contraire à l'humain". 

Il a donc décidé de penser les fondements de l'économie autrement et de trouver des outils pour agir sur ces fondements. L'idée est de penser chaque acte économique par rapport à la valeur humaine qui a été ajoutée. 

"L'économie peut être pronfondément humaine." voir la vidéo 

Depuis une vingtaine d'années, le démantèlement des services publics progresse rapidement. Est-il inéluctable?

Pourquoi les discours et propositions des défenseurs des services publics n'ont-ils pas une force suffisante pour l'enrayer? Cette question ne devrait pas être escamotée. Il est incontournable de se mettre en face de cette réalité: l'idée de services publics uniformes, sur tout le territoire et réglés par un État central, n'a plus la force interne qui ferait rempart aux partisans de la privatisation. Nous devrions donc nous poser la question: la façon dont nous avons conçu la notion de service public est-elle conforme à la démocratie? N'est-elle pas un obstacle à la réalisation même d'un idéal qui nous est cher? Poser cette question, c'est s'ouvrir à une autre façon d'envisager les services publics. C'est mettre en marche son imagination sociale vers d'autres possibles. suite

Pour un organisme social tri-articulé

99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film de cette ampleur consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie” ?
Annexe 2 : “La Tri-articulation sociale pour une vraie Europe”  
Après 14-18, naissance dans le monde ouvrier du Mouvement pour la Tri-articulation de l’organisme social. Naissance des écoles Waldorf en lien avec l’impulsion de la Tri-articulation sociale. Troisième phase : volonté de clarifer les responsabilités du déclenchement de la guerre. Tentative par Steiner d’éviter une deuxième guerre mondiale. Voir la suite

 

Le monde change , la consommation n'échappe pas à ce mouvement dynamique et perpétuel . Jusqu'ici les consommateurs ne se posaient guère de questions sur la qualité alimentaire et son lien avec la dégradation des sols, de l'environnement, de la pollution de la perte de la biodiversité et des catastrophes écologiques ... . Les systèmes de production et de distribution dirigeant d'en haut le développement d'une consommation ne donnent cependant pas en priorité cette qualité ; la plupart du temps l'investissement des publicités coûteuses : étiquettes ou autres belles présentations ...prolongées aujourd'hui par les plate-formes d'intelligence artificielle donnent l'illusion aux consommateurs que le système productiviste d'exploitation évolue sans que ceux-ci s'engagent à changer spirituellement …

Si la robotique intelligente supprime les emplois des êtres humains, ceux-ci ne peuvent-ils pas coopérer avec leurs esprits pour fonder une coopération fraternelle ? voir la suite 

 

Le changement climatique , ses risques les préventions

Les catastrophes écologiques à prendre en compte dans l'avenir social-écologique et économique des services publiques adaptés à l'évolution et aux préventions. voir la suite 

Confusion entre l'argent privé des actionnaires des grands groupes et l'argent privé investi dans des outils et moyens pratiques permettant le l'organisation et le développement des biens communs.

Après l'avoir ignorée ou combattue; les grands lobbies récupèrent et vendent la bio, la pub de la bio fait son plein : tout devient bio mais tout ne devient pas qualité. D'autre part de nombreuses associations et entreprises sont subventionnées pour vendre l'écologie sans pour autant répartir et faire circuler jusqu'en bas de la pyramide sociale l'argent public aux entreprises de biens communs travaillant sur le terrain de la mise en relation . Lorsque l'argent devient un produit qui ne circule que dans des clans minoritaires, l'économie reste virtuelle sans investir l'avenir d'une transformation de l'économie pratique et démocratique ....

L'alimentation récupérée une fois de plus par des lobbies continueront à servir les intérêts de leurs actionnaires privés et perdra sa qualité sociale-écologique et économique.

Ni les associations subventionnées demandant des adhésions en complément , ni les services publics n'ayant pas la connaissance et la volonté de concevoir des outils d'informations démocratique et économique pour tous les habitants d'un village et d'un territoire seront capables de faire circuler un argent capable de créer des emplois durables en ne rompant pas le contact : le lien social.

Les emplois durables adaptés aux biens communs et de nouveaux services publics portés par des membres engagés garantiront une sécurité de ne pas tomber dans le piège des plateformes gérées uniquement par l'intelligence artificielle.

Créer un espace réunissant des producteurs , des distributeurs et des consommateurs dans un esprit de coopératives . Exemple : les Paysans des Baronnies, les Biocoops , des mouvements de Terre de liens, mouvement Biodynamie , Nature&Progrès afin de ne pas liquéfier la qualité alimentaire dans une bio de propagande et d'intérêts de clans uniquement basés sur la vente et le rapport. L'espace de communication sera aussi un espace d'innovation sociale géré par les trois acteurs de la vie économique de qualité : producteurs , distributeurs et consommateurs réunis.

Que choisir est une association de consommateurs qui sait prendre position pour les représenter car malheureusement ils sont toujours exclus des grandes décisions prises en hauteur de la pyramide  de la gouvernance du système productiviste . Pourtant nous sommes tous consommateurs de la base transversale de l'économie. 

Rappel de l'article « Que choisir concernant les États généraux de l’alimentation  »
Quelles avancées pour les consommateurs ?
Les consommateurs, simples spectateurs des réformes
suite 

Le travail spirituel pour choisir le développement coopératif en recherche d'adaptation aux changements

Les changements de société seront de plus en plus nombreux, le numérique continuera à s'emparer du travail de l'être humain, des projets narcissiques et mégalomaniaques augmenteront la dette publique sans servir les biens communs. L'esprit de l'Homme aura donc la liberté et le choix de construire des outils coopératifs ( même minuscules ) si il veut continuer à pratiquer le lien social face aux projets servant  l'intelligence artificielle  de l'oligarchie globale & locale et face aux développements des problèmes sociaux, écologiques et économiques à venir. 

La liste croissante des pétitions , l'organisation des grèves .... , la réclamation des subventions publiques pour l'oubli de leurs répartitions dans l'économie sociale des biens communs  ne changent pas les conséquences d'un système d'exploitation  basé sur le pouvoir de la domination; et l'objectif du développement durable de réunir social-écologie et économie pourrait rester une affaire publique en panne.

Tu ne changeras jamais les choses en combattant la réalité en place . Pour changer les choses construis un modèle qui rend le modèle en place obsolète . Buckminster Fuller suite

Un autre regard sur l'argent est possible

La chasse à l'argent public peut devenir un véritable poison social lorsqu'il  sert la poursuite solidaire de projets utiles  uniquement aux  pouvoirs des "conservations éternelles de la gouvernance pour toujours plus d' avantages matériels et de profits à ceux qui les conçoivent ". L'oubli des services prioritaires et essentiels de toute la collectivité  conjugué à l' exploitation et la manipulation massive des consommateurs donne à l'argent une utilité réduite.

Un autre regard sur l'argent est possible  voir la suite

Un principe démocratique et économique porté par la société civile, l'exemple des Paysans des Baronnies

Paysans des Baronnies est une association qui rassemble depuis une dizaine d'années des agriculteurs, distributeurs et consommateurs afin de promouvoir la production, la distribution et la consommation d'aliments de qualité dans les Baronnies, un très beau pays situé au nord des premiers contreforts des Pyrénées. Son but est de mettre à la disposition du plus grand nombre de consommateurs la meilleure nourriture possible, provenant de fermes recherchant la biodiversité, dans une nouvelle économie permettant les prix les plus justes pour tous.

Au cours de rencontres ouvertes à tous (selon la démarche de l'économie associative), se déroulant sur le territoire, différents contrats sont élaborés :

  • Par ceux qui produisent;

  • Par ceux qui distribuent;

  • Par ceux qui consomment la production.

On introduit ainsi les bienfaits du commerce équitable, car les besoins des 3 types de partenaires sont satisfaits ; les intérêts s'équilibrent. Les biens circulent alors à leur juste et vrai prix. L'argent reste dans le pays. voir la suite 

En s'inspirant de ce principe de tri-articulation sociale réunissant producteurs , consommateurs et distributeurs

Un projet de la société civile :développement des Semences libres reproductibles &réseaux coopératifs locaux de communication pour une démocratie économique alimentaire de qualité évolutive .suite 

L' Association Lien en Pays d'OC propose une construction coopérative citoyenne

Fondation d'une coopérative de moyens pratiques et d'outils financiers pour servir les biens communs : les besoins essentiels et prioritaires des êtres humains et de la biodiversité .

Coopérer dans un projet favorisant la qualité alimentaire et le Patrimoine Humain dans la vie rurale et le lien avec les villes.

Le projet coopératif  proposé par l' Association Lien en Pays d'OC est de mutualiser semences reproductibles&réseau coopératif de communication pour une économie démocratique alimentaire évolutive de qualité . voir ici

La qualité alimentaire démocratique et économique : un atout pour nos villages. voir ici

Ce projet peut s'adapter au développement de tout territoire

Les villages dans le rural doivent réfléchir aux défis de la financiarisation des espaces par les grands lobbies et aux conséquences qui ne manqueront pas de se manifester .

Mutualiser dans nos villages le développement de la culture des semences libres reproductibles avec les réseaux de communication adaptés à tous les habitants pour participer à l'économie démocratique du village.

Construire une inter-connexion du numérique , d'une lettre papier pour tous les habitants du village éventuellement d'une radio libre d'entreprises de biens communs ou de tout autre projet basé sur un organisme social tri-articulé afin d'éviter l'exclusion de l'information et de la mise en relation .

Semences reproductibles et jardin naturel en Quercy Rouergue

Jardinière amateur, je cultive un jardin à Caylus, petit village du Tarn et Garonne, de façon naturelle, toujours en recherche de nouvelles techniques qui perturbent le moins possible la vie du sol. rejoindre ici 

Un projet de communication porté par la société civile dans l'esprit de Démocratie Evolutive  ….

- parce qu'il propose une participation concrète en oubliant personne dans la gestion économique et démocratique

- parce qu'il permet une respiration entre le local et le global

- parce qu'il donne à la Démocratie&l'Economie réunies leurs  véritables sens

….. peut permettre à chaque citoyen, à chaque projet de vie de se construire dans divers points de territoires différents mais complémentaires 

Cet engagement du citoyen construisant une économie démocratique de paix évite le prolongement de la guerre économique voire de la guerre tout court …..

L'association Lien en Pays d'OC pour l'émergence et le soutien d'entreprises durables par les citoyens responsables  ( la société civile) . 

Met à disposition des outils

- un site Lien en Pays d'OC pour les informations vers un avenir coopératif par une économie et une démocratie évolutives. voir ici

un blog pour la réflexion citoyenne semons la vie dans nos jardins Semons la vie dans nos jardins voir ici

Pourquoi Lien en Pays d'OC s'engage avec le développement Biocoop mais aussi avec tout commerce issu d'une économie au service des besoins essentiels unissant dans le concept de développement durable: social et culture.

- parce que le réseau Biocoop propose un accompagnement à la création d'une Biocoop locale

- parce que le réseau Biocoop demande les motivations qui font rejoindre cette démarche coopérative; ce qui évite de futurs échecs liés  aux incompétences suite

Ces démarches coopératives donneront au travail une reconnaissance par une rémunération et créeront des emplois . suite 
 

La Fondation d'une coopérative de moyens pratiques et d'outils financiers pour servir les biens communs : les besoins essentiels et prioritaires des êtres humains et de la biodiversité .

Rassemblera : associations ; entreprises , institutions administratives voulant coopérer sur le fondement d'un organisme social tri-articulé

« Aurons-nous le courage de sortir complètement de nos habitudes de penser, de sentir et d'agir, de ne pas répéter indéfiniment les mêmes schémas, les mêmes « fausses » solutions qui ne mènent à rien ?

Cordialement René Chaboy développeur de réseau pour l'information , la communication et la mise en relation gère le site Lien en Pays d'OC 

Sans réseau  issu de Démocratie évolutive,  les productions, les formations sont soumises à la concurrence voire la guerre économique 

Des rencontres sont proposées par Lien en Pays d'OC 

- Pourquoi multiplier un réseau issu de la société civile ?  ( Les principes - les avantages ) 

- Comment multiplier un réseau de la société civile ? 

- Quel type de réseau développer ? 

Vous souhaitez participer à ces rencontres coopératives 

 contact par mail:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.