Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

L'empoisonnement est contraire à l'esprit de développement durable réel

11048648_897000626989197_5418539588926979460_n

photo de Nina Kha

Notre poison quotidien : comment l'industrie chimique empoisonne notre assiette

par Marie-Monique Robin

La journaliste s’intéresse aux substances chimiques qui font partie intégrante de notre alimentation. Elle s’interroge sur l’impact qu’ont les résidus de pesticides, les colorants, les conservateurs, les antioxydants  sur le développement du cancer, de l’obésité, du diabète et des maladies neuro-dégénératives.

Marie-Monique Robin se pose des questions sur la règlementation qui est censée nous protéger des produits chimiques, de savoir comment ils sont testés et évalués pour préserver la santé du consommateur. Lire la suite  

Les cinq méthodes de l’industrie pharmaceutique pour nous bourrer de médicaments inutiles

L’industrie pharmaceutique va bien, très bien même. Grâce aux Français, leurs plus fidèles clients au monde, mais d’abord grâce à un intense et efficace travail de l’ombre auprès des autorités politiques et sanitaires et des médecins. Si la santé des laboratoires est renforcée par ces pratiques, ce n’est pas le cas de celle des patients. lire la suite 

« Je suis empoisonné » commencent à penser des millions de consommateurs; la demande de l'alimentation saine devient toujours plus importante et des magasins Bio se créent pour répondre à cette nouvelle croissance. Conscients que l'alimentation gérée par les transnationales est devenue une production permanente de  poison , les consommateurs conscients veulent éviter de mettre en danger : leur santé personnelle et celle d'autrui tout en protégeant l'environnement . Cette demande attend l'avenir structurel d'une économie réelle puisque la demande étant bien  là, l'offre de développement durable de production agricole et maraîchage doit suivre avec le relais et l'appui des collectivités locales.

D'autre part des réseaux de biens communs portés par la société civile s'organisent pour créer des filières de la semence jusqu'au recyclage en intégrant la permaculture et autres méthodes de cultures respectueuses de la biodiverstité.

Cette démarche de société accompagnée d'une information sur la nécessité de relever le défi du réchauffement climatique n'est donc pas faite pour faire peur aux autres consommateurs n'ayant pas encore pris conscience du danger que peut avoir sur leur santé cet engagement, mais bien de les éviter de commettre des erreurs, comme celles de jardiniers amateurs mal informés « continuant à brûler du plastique , autres déchets polluants s'ajoutant aux  tailles de végétaux qui pourraient  être transformés en BRF et composts pour le repect de la santé d'eux-mêmes et de leurs voisins. Cependant le réchauffement climatique c'est ausi la conséquence des élevages intensifs qui ne sont pas pris en compte par les marchands de la croissance et de leurs serviteurs ainsi que la surproduction des denrées alimentaires :  la source  du gaspillage alimentaire .

L'agriculture bio locale organisée entre producteurs , intermédiaires, consommateurs, réseaux sociaux et PETR Pays midi Quercy ne manquent donc pas d'acteurs potentiels possibles pour mettre en œuvre un projet de développement durable réel en Pays Midi Quercy et autres territoires en liant les paroles, les écrits et les pratiques . Cette information co-constructible aura l'avantage de générer des besoins d'outils de communication coopératifs pour faire face au changement climatique , mais aussi pour jardiner et cultiver dans le bon sens  . Des broyeurs  pour le jardinage peuvent trouver un intérêt pour le développement durable réel dans l'esprit de recherche d'outils de communication pour innover dans l'art de travailler les uns avec les autres en mettant les diversités non pas en opposition mais en complémentarités . C'est aussi un moyen d'oser se poser la question qui fâche " Sommes-nous capable de penser ensemble la cause de nos problèmes"

L'alimentation low cost, "une catastrophe pour l’humanité"

La fabrication des produits alimentaires premiers prix est pointée du doigt par un ancien salarié de l'industrie agroalimentaire. Périco Légasse, critique gastronomique, dénonce les techniques trompeuses des producteurs et propose des solutions.

Miel fabriqué avec des assemblages de sirops et colorants, confiture sans fruits, viande reconstituée... Un ancien salarié de l'agroalimentaire dénonce dans un livre les techniques utilisées pour faire diminuer les prix. Périco Légasse, critique gastronomique, interrogé par BFMTV veut lutter contre ces pratiques qui tendent à tromper le consommateur.

Plus vous baissez le prix d’un produit plus vous baissez sa qualité, c’est la règle. lire la suite 

Les pommes françaises sont bien empoisonnées aux pesticides, la justice donne raison à Greenpeace

L'association nationale Pomme Poire (ANPP), qui demandait à la justice de contraindre Greenpeace de modifier le titre d'un rapport commençant par "Pommes empoisonnées", a vu sa demande rejetée mardi par le tribunal de grande instance de Paris.
Publié en juin dernier, le rapport "Pommes empoisonnées - Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l'agriculture biologique", expliquait que les producteurs de pommes continuent à utiliser des cocktails de pesticides dans de nombreux pays européens. lire la suite 

Une famille se met à manger bio, voici les effets sur sa santé

En seulement deux semaines, cette famille suédoise a vu drastiquement baisser les taux de pesticides présents dans ses urines. Une étude menée par Coop, une chaîne suédoise d’épiceries coopératives. Lire la suite

Santé: faut-il avoir peur des M&M's?
Pointés du doigt par José Bové , sur BFMTV, les dragées M&M's sont-elles dangereuses pour la santé? Comme pour tous les bonbons, on connaît leur effet négatif sur les dents mais les nanoparticules présentes dans le produit représenteraient une vraie menace. voir la suite 

Des substances inquiétantes dans 185 produits cosmétiques du quotidien En savoir plus sur 

L'intérêt de repenser une économie de bien commun  non toxique

Portail documentaire " Agriculture Biologique et Développement Local "

Par ses impacts transversaux, l’agriculture biologique est une opportunité pour le développement des territoires et réciproquement, les collectivités locales disposent des compétences et outils de planification pour développer l’agriculture bio dans le cadre de leurs politiques territoriales de développement durable.
Forte de ces constats, la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique, en partenariat avec l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques et l’Association des Maires de France, a élaboré un portail documentaire visant à promouvoir et accompagner la transversalité dans les projets de développement territorial de l’agriculture biologique, composé de : monographies de territoires, fiches outils, fiche de recommandations méthodologiques, fiches actions, et plus largement de ressources documentaires. lire la suite

Jardin partagé, ressourcerie et insertion : quand l’écologie aide aussi à mieux vivre

Comment concilier lutte contre le changement climatique et faibles revenus ? Sept journalistes citoyens de la Maison de l’emploi du Vermandois, dans l’Aisne, ont mené l’enquête, dans le cadre du projet Climat et quartiers populaires. lire la suite 

Les formations en agriculture biodynamique : bases et pratiques ici 

L'agroécologie n'est pas une approche "utopique" mais bien opérationnelle, selon le CGDD

Dans une étude consacrée au biomimétisme, le CGDD identifie les pratiques actuelles dans l'agriculture, communément regroupées sous le terme agroécologie, et estime qu'elles pourraient être mieux diffusées dans les exploitations et territoires. lire la suite

L'agroforesterie une solution globale au service des territoires : produire, protéger, diversifier, créer des emplois lire la suite 

Permaculture, une agriculture, mais pas que !

Cette video aborde divers sujets autour de la permaculture. Qu’est-ce que la permaculture ? Comment recréer le schéma fertile des forêts ? A quel concept s’applique-t-elle en dehors de l’agriculture ? Architecture, et économie d’énergie. Comment recréer une société humaine ?

Une vidéo très intéressante qui nous explique très bien que la permaculture est beaucoup plus qu’un simple modèle d’agriculture. Bravo à Julien et Marc pour leur travail respectif. Voir la vidéo

L'humus

L’humus est la couche supérieure du sol créée et entretenue par la décomposition de la matière organique, principalement par l'action combinée des animaux, des bactéries et des champignons.

L’humus est une matière souple et aérée, qui absorbe et retient bien l'eau, d'aspect foncé (brunâtre à noir), à l’odeur caractéristique (une odeur de sous-bois pour l'humus forestier).

L'humus se distingue du compost par son origine naturelle, mais partage avec lui beaucoup de propriétés, notamment sa capacité à retenir l'eau et les nutriments des plantes. lire la suite 

Jean-Marie Pelt est parti vers les étoiles

L’écologiste et botaniste Jean-Marie Pelt est décédé mercredi 23 décembre. Pionnier de la lutte contre les OGM, merveilleux vulgarisateur, il a toute sa vie raconté combien la nature est indispensable aux sociétés humaines. lire la suite

Le monde a-t-il un sens ? Conférence de Jean-Marie Pelt voir la vidéo

Pourquoi la crise écologique est-elle une crise du sens ? écouter Jean-Marie Pelt

OGM : Organismes Génétiquement Modifiés

« La découverte et la diffusion des organismes génétiquement modifiés réalisent un vieux rêve des capitalistes, celui d'éliminer la concurrence déloyale du vivant. La nature, la vie produisent et reproduisent gratuitement les plantes, les hommes, la nouuriture, l'air, l'eau, la lumière. Pour le capitaliste, la chose est intolérable. Pour lui, il ne saurait y avoir de biens publics au sens strict du terme. La gratuité lui fait horreur .» ( L'empire de la honte de Jean Ziegler ) source notre-planète info  lire la suite

Alimentation-nutrition- prévention santé lire la page 

Un empoisonnement universel

Le dernier ouvrage de Fabrice Nicolino, rescapé du massacre de Charlie Hebdo du 7 janvier dernier, dessine les liens qui existent entre les alchimistes d’antan, l’industrie chimique d’aujourd’hui et les millions de molécules qui polluent aujourd’hui la planète et ses habitants.

De l’acide nitrique aux nanotechnologies, en passant par les plastiques, le Zyklon B, les gaz de combat, l’agent orange, l’atrazine, l’amiante, les phtalates et le bisphénol, l’industrie aura synthétisé en un peu plus d’un siècle plusieurs dizaines de millions de substances chimiques différentes. Lire la suite

Quand Hubert Reeves parle de chemtrails voir la vidéo

 Un boulanger explique comment le BLÉ et le GLUTEN sont devenus TOXIQUES pour l'être humain !

 Le boulanger qui n'aimait pas le blé moderne et le pain qui est fait avec. voir la vidéo

Qu’en est-il de l’augmentation du risque de cancer liée à une consommation exagérée de viande rouge ?

Le professeur Serge Hercberg, épidémiologiste de la nutrition, Professeur de nutrition à la faculté de médecine de Paris 13, concepteur du programme national Nutrition-Santé (5 fruits et légumes par jour et trente minutes d’activité physique par jour) nous fera part de son interprétation des résultats de cette recherche menée par l’OMS qui a créé une grande effervescence dans l’opinion publique il y a quelques semaines. Les régimes végétariens ou végétaliens sont-ils dangereux pour la santé ? écouter l'émission

Les « superaliments » : baies et petits fruits

Dans de nombreux pays, certains végétaux sont consommés traditionnellement dans un but thérapeutique. Grâce à leur pouvoir régénérateur et revitalisant, ces derniers soignent de façon naturelle une grande quantité de maux tout en évitant les effets indésirables qu’entraînent les médicaments chimiques. On les qualifie de « superaliments ».

La planète regorge de ces « superaliments » ! Découvrons-en quelques-uns ensemble. lire la suite

La vigne face au défi du réchauffement climatique

Il ne se trouve plus personne pour nier la réalité du réchauffement climatique. La Croix fait le point sur les programmes de recherche. Vitisphere sonde les consommateurs. Eric Gilois dresse une liste des 13 conséquences sur la carte mondiale du vignoble. LA RVF dévoile son palmarès des 200 plus influents. Jacques Berthomeau convoque Jim Harrison. lire la suite 

Le réchauffement climatique pourrait avoir des conséquences sur le tracé de nos côtes.

Contrairement aux Néerlandais qui se préparent depuis longtemps aux inondations, la France prend à peine conscience des risques que la hausse du niveau des mers fait peser sur ses côtes. Ceux-ci sont pourtant bien réels. Publié cette année, le rapport Changement climatique et niveau de la mer : de la planète aux côtes françaises prévoit ainsi une montée des eaux sur le littoral français de 30 centimètres en moyenne d’ici à 2100. «Cette prévision se fonde sur l’hypothèse la plus favorable, à savoir un réchauffement global contenu en-dessous de 2 degrés», précise Jean Jouzel, le climatologue coordinateur du rapport et membre du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Si les températures dépassent ce seuil, la hausse pourrait atteindre 80 centimètres, voire un mètre. Pas suffisant, certes, pour plonger des régions entières sous l’eau, comme ce qui pourrait arriver aux Pays-Bas. Mais assez pour détruire des habitations construites en bord de mer, affecter des écosystèmes entiers et redessiner le trait de côte. lire la suite 

Hiver trop doux, quelles conséquences sur les plantes et le jardin ?

En cette fin de mois de décembre, les températures douces de l’hiver perturbent les plantes et la biodiversité du jardin. Suivant les régions, on observe au jardin des phénomènes exceptionnelles, certains dirons anormaux par rapport à la saison : les framboisiers produisent encore des fruits, les feuillages des tulipes (bulbes de printemps) à peine planter sont déjà sortis de terre, des pucerons sont toujours là cachés sous les feuilles des rosiers, la bourrache est encore prête à fleurir et les plantes adventices gagnent du terrain dans les massifs et le potager.

Un hiver aux allures printanières, quelles conséquences au jardin ? lire la suite 

Ces agriculteurs et ingénieurs qui veulent libérer les machines

Ils fabriquent des machines libres de droits, sans brevet. Des engins à construire soi-même, sorte de meccano géant, écologique et à moindre coût. Pour bâtir des maisons, produire de l’énergie, faire cuire des aliments, extraire des matériaux ou cultiver la terre. De quoi construire un village. Ou une civilisation. Leur objectif : éditer plans et modes d’emploi, construire des prototypes, expérimenter, partager et diffuser à tous, pour faire vivre cette révolution industrielle d’un nouveau genre. Des États-Unis à l’Isère, bienvenue dans l’univers des pionniers de « l’écologie open source ». lire la suite 

Le chanvre - cannabis : du rêve aux mille utilités.

En 1830, la France cultivait 176 000 hectares de chanvre naturel considéré comme du canabis aujourd'hui !

La France est un pays traditionnellement cultivateur de chanvre (cannabis sativa) qui représentait ,jadis, 50% du Textile et du Papier, avant l'arrivée du coton et 90% des voiles et cordes de marine avant l'arrivée du nylon, en 1938. Médecine : 2ème producteur de médicament avant l'arrivée de l'aspirine, Les graines nourrissaient nos animaux de basse-cour., etc.Merci le chanvre...! lire la suite

Ce qui se cache derrière la prohibition du cannabis

Planter du chanvre partout serait l'action qui contribuerait le plus à ce qu'on subvienne durablement à nos besoins, à ce qu'on retrouve notre liberté et notre équilibre avec la nature. Par Gabriel Luneau voir la vidéo 

site internet montauban