Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Entre insécurité alimentaire, obésité et famine : grandir en Humanité

L'empaquetage ne suffit pas pour garantir une sécurité alimentaire .

De plus il produit des tonnes de détritus cliquer ici .qu'il faut recyler avec tous les dangers sanitaires auxquels sont exposés les employés à ces traitements voir ici , déchets infos actualités voir ici  Autant favoriser la consommation d' empaquetages bio dégradables et la création d'emplois plus sécurisés ici. et instaurer la pollutaxe ici .

483144_147744628714727_1717150807_n

Le gaspillage ferait perdre 30 à 50 % de la production alimentaire mondiale cliquer ici

Si la production de déchets et consommation d'énergie augmentent  , chômage , précarité, misère, famines et maladies menacent nos vies. 

Réduire la consommation d'énergie fossile et électrique ( conservation, congélation, irradiation, réfrigération, incinération des déchets ).

La production des aliments que nous mettons dans notre assiette implique tout une chaîne de production complexe alimentée par l’énergie solaire via la photosynthèse des végétaux, mais aussi par d’autres sources d’énergie qui sont souvent d’origine fossile . Voir la suite

1174913_554317371293267_1368538974_n

L’Europe a faim. C’est une enquête réalisée en Grande-Bretagne qui vient rappeler que la crise est toujours bien présente dans de nombreux pays.

Une lettre envoyée la semaine dernière au «British Medical Journal» par une association de médecins fait état de l’accroissement alarmant du nombre de personnes hospitalisées pour malnutrition lire la suite

Le FMI revient à la charge avec des mesures qui provoquent des émeutes de la faim cliquer ici

Dangers alimentaires plus d'informations ici 

arton794-584d2L'Europe a faim comment en est-elle arrivée là?

blog pour réagir à l'article cliquer ici

Des solutions sociales et alimentaires sont proposées par les lanceurs d'alertes.

Impossible de dissocier la question sociale de la question alimentaire, les deux sont étroitement liées. Cependant la CE et l'Etat français en soutenant les intérêts des grands lobbys industriels s'éloignent de l'enjeu majeur des peuples : leurs besoins existentiels fondamentaux.

Lorsque la CE et l'Etat français s'obstinent à ne pas légiférer pour prendre en compte les programmes des acteurs de l'alimentation respectant la biodiversité et la santé des citoyens tels que les lanceurs d'alerte le préconisent en s'alliant au programme de « Agroécologie paysanne » , la famine et les maladies envahissent notre vie. Les solutions sociales et alimentaires sont les bases même de l'économie proposées par les lanceurs d'alerte dont la Société Nouvelle Faternelle a besoin pour reprendre en mains son existence, hors des intérêts spéculatifs producteurs d'une malbouffe continuant à nous empoisonner les uns et les autres.

en-tetelogoblanc-biso4 cliquer ici

Qu'est-ce qu'une alimentation durable ?

L’alimentation industrialisée se caractérise par une forte transformation des produits consommés, des distances importantes entre producteur/transformateur et consommateur (en France la distance moyenne parcourue par un consommateur vers son lieu d’approvisionnement est de 25 km), un régime alimentaire généralement riche en produits raffinés, sucres rapides, graisses saturées, sel, viandes, pauvre en aliments de base non transformés, en céréales complètes, fruits et légumes, souvent carencé en en fibres et micronutriments essentiels (sels minéraux, vitamines), et un fort gaspillage des aliments (40 % sont jetés)...

Directement liée à des modes de production agricole et de commercialisation durables, une "alimentation durable" est une alimentation viable sur le plan économique et social, qui préserve l’environnement, la santé et la diversité culturelle. lire la suite

L'Ecosociotaxe la taxe coopérative? cliquer ici

 

Comme le dit souvent dans ses conférences Pierre Rabbi ( agro-écologiste fondateur de Terre et humanisme ) : «bientôt, en passant à table, plutôt que de se souhaiter bon appétit, il faudra se souhaiter bonne chance » . ici 

Chaque jour depuis des dizaines d'années, les scandales alimentaires sont révélés, sans que le système productiviste soit remis en cause par «nos  dirigeants ».

La malbouffe industrielle mondialisée a construit son histoire en lien étroit avec le monde spéculatif économique et de ce fait laisse peu de liberté aux consommateurs dans sa monstrueuse chaîne construite pour eux ( c'est ce qu'elle nous dit) mais sans leurs avis .

Combien d'opposants à ce système n'ont été ni entendu , ni écouté  depuis l'émergence de ces scandales . Dans un monde inondé d'informations et de contre-informations, le fil de l'existence individuelle peut vite se perdre et oublier ce qui est essentiel pour tous . Cet essentiel peut se résumer dans un avenir peu rassurant : la famine ou la mort par empoisonnement progressif avec une alimentation douteuse et dangereuse pour l'être humain.

Il faut dire que le système dominant est fort pour endormir les consommateurs. La publicité martèle continuellement des contre-vérités : « votre magasin avec vos conseillers vous attend ». La publicité enferme le citoyen dans un rêve évaporant la réalité , laissant la fatalité comme seule possibilité : «  je vois bien que ce système n'est pas bon pour moi mais que puis-je y faire ? , il faut bien mourir de quelque chose ».

Comment rebâtir une nouvelle société de consommation car c'est bien ce dont il s 'agit de faire si nous voulons changer les bases en lien étroit avec nos besoins individuels ? Nous pouvons mesurer combien nos organismes sont différents, ce qui est bien pour l'un peut être un poison pour l'autre. De plus un poison peut apparaître dans une consommation excessive d'un même produit, raison de plus , lorsque tous les produits sont gorgés de pesticides , d'engrais et bientôt d'OGMs. Si nous ne résistons pas continuellement à la servitude tissée par la chaîne industrielle alimentaire devenue experte dans l'art de nous rendre fataliste et dépendant de sa dictature : les problèmes continueront à se développer engendrant : précarité et chômage, car ce système ne convient plus à nos besoins de liberté : individuels et sociaux.

Rebâtir une société nouvelle à partir de la culture alimentaire est non seulement possible mais indispensable si nous voulons nous en sortir individuellement et collectivement .

 

L'alimentation est la base même de notre économie citoyenne et populaire: la reprise en mains de notre liberté passe par ce casse-tête , mais ne vaut-il pas mieux un casse-tête coopératif que subir une soumission permanente au système de la malbouffe .

 

Je suis cuisinier professionnel depuis 1967. Voici plus de trente ans, j'ai vécu l'expérience de cuisinier dans une grande chaîne industrielle de restauration collective. J'ai été témoin dans le ventre du monstre de nombreuses méthodes mensongères et dangereuses dans son fonctionnement, cela m'a conduit à démissionner. En 1984 j'ai démissionné alors que j'étais monté au grade de gérant dans cette chaîne de restauration collective pour créer un magasin de vente de produits bio dans lequel j'ai confectionné des plats cuisinés avec des produits les plus locaux possibles. L'expérience a duré 10 années.

Depuis , je ne cesse de travailler sur la mise en réseau d'une coopération entre consommateurs , producteurs et médias libres sur cette question alimentaire . Un espace d'échanges permet de travailler avec les femmes et les hommes responsables pour ce besoin de société nouvelle que nous souhaitons, si bien entendu nous voulons nous libérer progressivement ensemble de la chaîne industrielle de la malbouffe : base du développement de la pollution, de la maladie, de la précarité, du chômage et de la misère.

La base de construction repose sur la volonté des consommateurs, des producteurs et des lanceurs d'alerte à coopérer dans leurs engagement au-delà de la seule vente de produits qui n'auraient pas été pensés pour et avec le besoin des uns et des autres (différence de leurs organismes, de leur morphologie , de leurs connaissances , expériences et savoir-faire).


L'Europe a faim, comment en est-elle arrivée-là ? N'hésitez pas à réagir à l'article cliquer ici

Vous pouvez rejoindre dans ce groupe https://www.facebook.com/groups/421004381276693/ et le site http://www.lienenpaysdoc.com/ merci de le faire connaître à vos amis.


L'association Lien en pays d'OC vous attend , l'assemblée Générale est prévue le Samedi 31 mai 2014 .

A bientôt.

René Chaboy pour un autre monde possible et indispensable par et avec la nourriture de l'être humain.

 

Peut-on grandir en Humanité sans aborder la question alimentaire pour chaque citoyen de la Planète à l'heure des grands profits personnalisés  ?

Apprendre la coopération même pour les plus riches n'est-ce pas la solution sociale à envisager pour relever  un défi climatique menaçant toute  la Planète  ?

1461765_394895600612830_1240542895_n1545663_689282444425479_2048559942_nvoir photo de 1SmsAnonyme.Info  

 

Cet enjeu, ne peut se réaliser qu'en s'élevant au-dessus de l'idée d'être le plus puissant en s'isolant toujours plus de la société  en courant toujours plus vite après cette illusion  d'être individuellement le plus fort demain.

Le succès du best sellaire de Rina Nissim introduit l'idée que l'enjeu est social et culturel . Il ne peut se faire sans prendre en compte la consommation  d'une production alimentaire saine simple, s'élevant au-dessus de l'empoisonnement et du suicide collectif dans lequel nous nous enlisons, d'où le titre de son livre le manuel de savoir ( mieux vivre )

Cinquième réédition, la naturopathe Rina Nissim offre une nouvelle jaquette à son livre Mamamélis, manuel de gynécologie naturopathique à l’usage des femmes. De nouveaux habits pour fêter un succès éditorial, car connaissez-vous beaucoup d’ouvrages édités en Suisse romande, traduits en sept langues et vendus à plus de 250'000 exemplaires ? cliquer ici

Portrait de Rina Nissim : écouter l'émission sur France Culture cliquer ici

Le pouvoir du citoyen peut inverser la tendance actuelle  par un engagement personnel à consommer mieux ( pour mieux vivre).

Il a besoin pour y parvenir de s'informer, de se cultiver sur l'art de la manipulation employé par les réseaux au service des multinationales d'une  production alimentaire en pleine dérive organisée vers une  malbouffe qui envahit en permanence  nos assiettes. La consommation, la production et l'information accompagnée des lanceurs d'alerte sont donc indispensables pour reprendre coopérativement  une Société Nouvelle : culturelle , économique et écologique partagée par tous les êtres humains de bonnes volontés .

Ici et ailleurs, la terre est ôtée à ceux qui en ont le plus besoin pour vivre. Les paysans sont déconsidérés. Les habitants des villes sont nourris par l'agriculture industrialisée. Les multinationales, les politiques, le FMI ont un programme de contrôle de la nourriture. Contrôler la nourriture c'est contrôler les peuples.

1521727_767371473277788_2075908539_n1457626_10202546045308264_981561147_n 

Un boeuf monstrueux modifié aux OGM .....pour vos assiettes cliquer ici  

Exprimez vous sur le sujet  cliquer ici

  

Les protéines animales sont-elles vraiment indispensables à notre santé ? cliquer ici 

"Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans corrompre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins."

Chaque être humain peut prendre sa part à l'ouvrage . Si vous vous sentez trop minuscule face aux monstrueuses multionales toutes puissantes,  lisez plutôt ces phrases qui accompagnent  la mise en action d'une  culture individuelle vers une nouvelle organisation économique coopérative.

1455985_467978809980260_2070427738_n

 

Le consommateur peut -il continuer à ignorer ce qu'il digère ? Les souffrances animales sont-elles

bénéfiques pour son organisme ? cliquer ici 


Passer progressivement de la viande au végétal ici

 

Le monde des céréales dans l'alimentation ici

 

Plantes sauvages , comestibles et médicinales

Dans un passé pas si lointain, les plantes médicinales étaient encore des « simples » avec lesquels nos grands-mères préparaient des tisanes de santé qui soulageaient les maux du quotidien. Plus récemment, grâce aux méthodes modernes d’analyse, elles se sont transformées en supports de principes actifs aux noms incompréhensibles. Indistinctement soupçonnées d’être trop dangereuses pour le profane, un certain discours voudrait les réserver aux professionnels et aux industriels…. Qu’en est-il vraiment ? lire la suite

1333536849      La cuisine des plantes sauvages

Meret Bissegger, qui étudie et cuisine les plantes sauvages avec passion depuis plusieurs décennies, dresse dans cet ouvrage le portrait d’une soixantaine de plantes sauvages que l’on rencontre fréquemment dans la nature : caractéristiques, risques de confusion, cueillette et usages culinaires, le tout illustré par les superbes photos de Hans-Peter Siffert.
Elle nous propose plus de 130 recettes simples à réaliser, classées par plante, qui vous permettront de découvrir les saveurs variées et raffinées des plantes sauvages. lire la suite

Voir des vidéos pour la cuisine des plantes sauvages ici

Tous les animaux jeûnent instinctivement dès qu'ils se sentent mal. Ils cessent de manger afin de faciliter le travail d'auto-guérison de leur organisme. D'ailleurs la plupart des maladies aiguës s'accompagnent d'une perte de l'appétit, c'est-à-dire d'un besoin instinctif de jeûner.

Des travaux scientifiques ont démontré que la pratique annuelle d'un jeûne d'une semaine permettrait de diminuer de façon stupéfiante le nombre des cancers. Il suffit en effet de quelques jours de jeûne pour purger le corps d'une quantité importante de toxines.

Voir Jeûne: comment se préparer pour le commencer et en sortir ici 

Les vertus du jeûne – Comment définir le jeûne ?

L'avis de Valérie Vidal, bionutritionnisteL'avis de Valérie Vidal, bionutritionniste

Se détoxiquer

Le jeûne est une méthode ancestrale dont les bienfaits préventifs et thérapeutiques sont aujourd’hui scientifiquement reconnus. Objectifs : reposer, détoxiquer et régénérer l’organisme. Mais sa pratique, qui nécessite de prendre quelques précautions, présente dans certains cas des contre-indications. lire la suite 

site internet montauban