Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

L'Europe a faim, comment en est-elle arrivée là?

  

L’Europe a faim. C’est une enquête réalisée en Grande-Bretagne qui vient rappeler que la crise est toujours bien présente dans de nombreux pays.

Une lettre envoyée la semaine dernière au «British Medical Journal» par une association de médecins fait état de l’accroissement alarmant du nombre de personnes hospitalisées pour malnutrition lire la suite

Comment l'Europe en est-elle arrivée là ?

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, le modèle agricole productiviste français s'est construit au sein de l'Europe pour devenir, d'après les spécialistes, un des plus performants de la planète. Voici 70 ans que ce modèle rivalise avec les agricultures mondiales pour produire toujours plus et plus vite tout en nécessitant une évolution de matériel toujours plus sophistiqué.

 De ce point de vue, l'agriculture française a permis la vente considérable d'engins agricoles, de transports et de conservation alimentaire ( réfrigération, congélation et irradiation) conjuguée à une consommation croissante d'énergie fossile et nucléaire dans une chaîne alimentaire de plus en plus longue et multiple ( transports routiers, maritimes et aériens) .

  La politique de nos élites a toujours été fière de présenter ce modèle de techniciens , d'ingénieurs , et de chercheurs conseillant  les exploitants agricoles de France, en le subventionnant largement au sein de la CE . La science matérialiste est devenue cette nouvelle religion qui malheureusement n'a pas protégé notre pays des grands géants d'exploitations de la planète ( Chine, Brésil, Argentine …) lesquels aujourd'hui commencent à faire plier un modèle devenu archaïque par manque de créativité politique.

 Ces nouvelles divinités d'une science tout puissante au service des lobbies industriels et de la production de matériel sont bien incapables de remplir le  contrat d' «éradiquer la faim dans le monde ».

 Cependant cette science toute puissante ne manque pas de moyens de propagande pour diriger la consommation populaire en la leurrant constamment . Du point de vue des intérêts des grandes firmes industrielles, la réussite est totale, mais du point de vue des producteurs, commerces et consommateurs, ce modèle est un échec , puisqu'il conduit les trois pôles de l'économie réelle à l'esclavagisme.

Les cultes de conseil nutritionnel masque cet échec en vendant une publicité payée par tous les contribuables, et malgré une mort .annoncée depuis des dizaines d'années le système politico-économique agricole continue à perdurer.

"Manger mal et manquer de nourriture" est devenu aujourd'hui le résultat mesurable d'une oeuvre d'un modèle vénéré depuis des dizaines d'années par des élites  politiques sans que nous ayons réussi à coopérer pour l'inverser et reprendre nos droits des peuples à se nourrir, à se loger et se cultiver.

 La question du choix :

  • Elle se pose entre une alimentation respectant la biodiversité de la vie ou

une alimentation modifiée génétiquement oubliant l'être humain. La misère frappant aux portes de l' Europe confirme qu'elle n'est plus  l'exclusivité des pays du Tiers monde .

 Cette question du choix nous interpelle à devenir citoyens du Monde en plus de citoyens Locaux pour résister à la convoitise d'une science sans conscience qui pointe les manipulations génétiques comme fatalité d'une solution finale qui s'avèrerait tragique .

L'alimentation devient plus que jamais une culture de l'être humain au centre d'une conscience élargie à l'univers complexe dont nous ne sommes que des enfants apprenant à mieux le connaître . Le  respect de la vie dans sa biodiversité et celui  des cultures des peuples deviennent  incontournables, si nous voulons ensemble, éviter de sombrer dans un mirage d'une science sans conscience voulant tout expliquer par des formules binaires.

 

Faut-il financer les recherches d' une science sans conscience ou la culture de la  biodiversité ?

Les humains ne sont pas des rats de 70kg

Chaque jour, plus de 220 hectares de terres agricoles disparaissent en France, soit l’équivalent de 4 exploitations cliquer ici

Pollué, labouré, oublié : le sol français est en train de disparaître cliquer ici

A cela s'ajoute le parcours du combattant du producteur ne souhaitant pas participer à l'empoisonnement massif des consommateurs 30 000 euros d'amende pour avoir refusé de polluer !cliquer ici

Même les écologistes ont voté la loi sur les contrefaçons ici, de ce fait ils ne participent pas à une écologie pratique citoyenne. 

La disparition du patrimoine français lié à la gastronomie alimentaire se rénovant  à partir d' une production en biodiversité ne trouve  aucun soutien des élus , partis politiques et de la presse nationale subventionnée ( 1 milliard d'euros source ojim) pour une transition de bon sens et courageuse. Cette disparition est-elle devenue fatale ? Le développement continuel du chômage et de la précarité avec l'effondrement de l'économie basée sur les circuits longs polluants est-il devenu insurmontable ?

Les partis politiques au service d'une presse devenue l'outil des grands lobbies trahissent en permanence une classe paysanne espérant  encore qu'un système incapable de se réformer et porté par ceux qui nous ont conduit à l'impasse puisse les sauver. En  oubliant que le changement ne peut se faire sans les médias numériques engagés travaillant gratuitement pour le respect de la vie,  la classe paysanne continue de disparaître régulièrement . La bonne cause alimentaire,  celle de servir les consommateurs de plus en plus nombreux : soucieux de l'avenir de leur pays , de la terre et de leurs enfants doit dépasser une réussite strictement personnelle et ne peut être centralisée uniquement par une corporation de producteurs et de partis célèbres subventionnés , cette bonne cause s'ouvre à tous citoyens de bonnes volontés ajoutant leurs savoirs et savoir-faire diversifiés à une économie qui se cherche pour coopérer à la transition de la spéculation vers la conscience .

La presse nationale devenue l'amuseur public n°1 ne manque pas d'idées pour servir les lobbies minoritaires au détriment de la cause commune économique de nos territoires. Rien d'étonnant d' observer une France en plein naufrage dirigée par des minorités d'intérêts personnels donnant des jeux à la foule en oubliant les biens communs d'existence reliant le maximum d'êtres humains au droit à bien se nourrir, se loger et se cultiver.

Servir une économie réelle ou une science sans conscience ?

Voir la grande kermesse du téléthon ici

Téléthon = vivisection ici

A Pamiers, le curé dit non au Téléthon

"Je suis émerveillé par cette solidarité qui se déploie autour du Téléthon, je n'ai aucune réserve sur la générosité des personnes et les encourage sur cette voie. Ma seule réserve se fait au niveau des recherches faites dans le cadre de la lutte contre les myopathies avec la notion de manipulation génétique. En tant qu'homme d'église, je ne peux pas participer ou cautionner cette récolte de fonds qui vise à financer des études qui impliquent la manipulation de cellules vivantes en laboratoire. J'ai présenté mes convictions à Jeanine Bousquet, je lui ai expliqué pourquoi je ne souhaite plus que la manifestation « Un chœur pour le Téléthon » se déroule dans une des églises du diocèse de Pamiers. Je ne remets pas en cause la beauté du geste, les manifestations organisées pour le Téléthon sont magnifiques mais je pense que nous devons nous poser des questions sur les recherches qui sont faites sur les embryons.lire la suite

Les humains ne sont pas des rats de 70kg

Quand il faut évaluer la toxicité des médicaments, les humains ne sont pas des rats de 70 kilos ! Il est temps de dépasser le paradigme actuel d’évaluation de la toxicité des médicaments. La première étape serait de supprimer les exigences réglementaires pour des tests sur des animaux et remplacer ces tests par des méthodes scientifiques du 21ème siècle lire la suite 

ONG : enquête sur le business des donateurs cliquer ici

Faisons évoluer les médias ensemble

Aux amoureux de l’info

Notre nouvel appel : "Faisons évoluer les médias ensemble!" présente un état des lieux après deux années d’existence des Indignés du PAF sur notre champ d’intervention : la qualité de l’information, tous supports confondus. L’étendue des manquements au principe de base du journalisme part d'un constat : les faits ne sont plus sacrés. Il est temps de revenir aux fondamentaux du métier: vérification des faits, diversité des opinions et rectification si nécessaire lire la suite en signant la pétition  

 

1477800_554563547952671_1110406102_n

photo de Marre de la bouffe gaspillée pendant que d'autres meurent de faim.

Album photos cliquer ici 

La mort des salaires au 10 de chaque mois augmente tout en faisant vivre ceux du 1er au 31 qui tendent à devenir "anormaux" la suite  

Un discours enflammé de l'eurodéputé Goodfrey Bloom au parlement européen " Les gens vont vous pendre et ils auront raison "voir la vidéo 

En ce 65 ème anniversaire des droits de l'Homme,  Frédéric Bosqué expérimente le chemin de son propre bonheur dans le respect de l'être humain et de la nature...lire la suite 

suivez les actualités des médias libres pour les biens communs en page d'accueil du site http://www.lienenpaysdoc.com/

site internet montauban