Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Le domaine flou et inéquitable des subventions


petit_livre_noir Il est sorti cliquer ici

Les subventions de l'Etat sont-elles bénéfiques au marché de l'emploi ?

Les subventions sont habituellement défendues par la plupart des politiciens, car elles apparaissent comme le moyen de sauver des emplois et d'assurer la prospérité économique...

Imaginons qu'un agriculteur envisage de cultiver des cocotiers en serre et de commercialiser ses noix de cocos au prix de 8 $ l'unité. Devrions-nous investir notre argent dans son projet alors qu'il est manifestement non rentable ? Lire la suite

Les subventions sont-elles héréditaires ?

Une anecdote témoigne  que les subventions ne sont pas forcément destinées aux plus innovateurs mais certainement plus aux copains héréditaires de ceux qui les accordent.

Il faut en effet revoir de fond en comble ce système de subventions sur lequel s'empilent des couches d'opacités sadifiantes. lire la suite

Comment les subventions sont-elles réparties ?

Une enveloppe en hausse de 2,47 %. « Nous avons réussi à faire en sorte que les subventions ne baissent pas », a commenté le maire qui, lors du conseil municipal de janvier, avait pourtant laissé entendre qu'elle risquait de diminuer en raison du contexte économique et financier. lire la suite

Analyse des pratiques et recommandations sur les instruments de soutien à la finance agricole

Fournir des services financiers pérennes aux populations rurales des pays en développement a toujours posé de grandes difficultés. Les récentes réformes et les montants colossaux engloutis dans les programmes de subvention destinés à développer les institutions financières n’ont pas beaucoup changé la donne. Aux conditions défavorables du contexte rural, au premier rang desquelles les coûts de communication et de transport, s’ajoutent les risques spécifiques aux activités agricoles.lire la suite

Moins d'impôts et de dépenses publiques avec la démocratie directe cliquer ici

 

Combien coûtent les subventions de la PAC aux agriculteurs BIO?

Le gouvernement avait promis, lors du Grenelle de l’environnement, de multiplier par 3 la surface de champs cultivés en bio, pour grimper à 6%. Pour encourager les agriculteurs à lâcher le pulvérisateur et le sac d’engrais chimiques, il est même prévu une aide financière. Pas vraiment du luxe, car celui qui se convertit au bio […]lire la suite

Les subventions accordées à l'agriculture et aux hyper associations de l'environnement pour faire face à la dictature alimentaire et énergétique  menée par les lobbies industriels ?

La répartition solidaire entre ceux qui travaillent pour un revenu et ceux qui travaillent sans revenu est la base de la transformation de notre Société Civile Responsable. Les réseaux coopératifs gèrent quotidiennement les informations, les diffusent , ce travail quotidien est bénévole, de plus ces travailleurs doivent financer seuls des sites pour des biens communs. Ces sites coopératifs insérés dans les réseaux associatifs de la Société Civile, non subventionnés mais travaillant pour la résistance et l'avenir des biens communs: indépendance énergétique et alimentaire, font appel à la solidarité des producteurs, aux "professionnels de l'environnement subventionnés " pour  résister   au pouvoir dominant de la spéculation. Ce travail est indispensable pour  innover un modèle équitable. N'oublions donc pas les travailleurs intermédiaires, ceux qui travaillent dans LE DON, mais le DON ne doit pas rester éternel si nous voulons que   la démocratie évolue et que la République française continue à réguler une solidarité nationale entre les territoires. Merci de penser à la participation libre de leur financement et à au  coût très modeste qui permettrait de changer simplement le monde en soutenant les nouveaux métiers de l'information responsable. ...

Presse nationale : trop de subventions

En 2013, l'Etat versera plus de 500 millions d'euros de subventions directes à la presse . Aides directes et indirectes représenteront un total d' 1 , 1 milliards d'euros soit 10% du chiffre d'affaire des médias.lire la suite

Médias : Laurent Mauduy pose les bonnes questions

Selon lui les médias, rachetés par des grands groupes financiers, sont devenus entièrement soumis à eux. Ils n’invitent ainsi que des économistes, « acteurs et commentateurs de la crise » qui délivrent un message unique consistant à répéter sur tous les tons que notre système économique est encore le meilleur qui se puisse imaginer et que de toute façon, il n’y a pas d’alternative (le fameux TINA de Margaret Thatcher, credo des libéraux : « There is no alternative »).

Selon lui toujours, les journalistes ne se risquent plus à attaquer les puissants, comme Bernard Arnault car « investiguer sur ce type de personnes est la certitude pour le média de connaître de graves problèmes comme la suspension des publicités ». lire la suite

 

Pour compléter la réflexion et la mise en place concrète de l'autogestion coopérative de l'information responsable.

L'autogestion coopérative de l'information responsable: le moyen de réduire la dette, de remplacer les subventions publiques imposées par les hautes sphères du pouvoir détruisant les services publics cliquer ici