Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Que peut apporter l'association Lien en Pays d'OC à Caylus, au territoire Pays Midi Quercy voire à d'autres territoires ?

 

Au rond-point à la sortie de Caylus en direction de Caussade ce panneau  fait poser des questions. Pourquoi tant de suicides ? A qui profite le travail des agriculteurs qui n'ont qu'un faible revenu ? Aux spéculateurs financiers ? Pourquoi les organisateurs et conseillers ne peuvent-ils pas concevoir un nouvel organisme agroalimentaire ?

" Ne jamais repousser au lendemain ce que l'on peut faire le jour même, avec l'association Lien en Pays d'OC le durable a commencé"

Que pourrait apporter l'association Lien en Pays avec un plan de financement coopératif durable ?

Que pourrait apporter l'association Lien en Pays avec un plan de financement coopératif durable pour un organisme économique alimentaire démocratique durable sans frontières avec les autres besoins essentiels du territoire rural Pays midi Quercy et ceux de proximité ?

Une évolution possible en s'appuyant sur l'économie réelle et les besoins des citoyens identifiés par un changement de comportement de la consommation. Une consommation responsable qui anticipe les problèmes liés aux maladies, aux catastrophes climatiques....conséquences d'une agro-industrie alimentaire qui répète des plans successifs de non suppression de pesticides tout en donnant l'illusion aux consommateurs mal informés que tout se fait dans le meilleur des mondes.

L’Europe envisage d’instaurer des seuils de pesticides dans l’agriculture bio

A partir du 6 janvier prochain, la réglementation européenne concernant l’application des produits phytosanitaires en France arrive à son terme. La Commission, le Parlement et le Conseil européen se réunissent, en ce moment, à huis clos pour établir un nouveau règlement d’ici la fin de l’année. Cette nouvelle réforme inquiète les associations environnementales.Il y a peu de temps encore, l’Europe avait envisagé d'assouplir ses critères pour l’obtention d’un label bio. L’agriculture biologique risque de perdre la qualité sanitaire et l'intégrité de ses produits. ( lire la suite

Le droit au financement de nouvelles expérimentations lorsque " refaire du neuf  avec du vieux décidé d'en haut " répète les échecs successifs en alourdissant la dette publique! 

Introduction :

Dès 1994, l'association Lien en Pays d'OC s'est constituée afin de proposer une réflexion à partir d'une vision globale de l'économie et une organisation de la souveraineté alimentaire.

Dans ce contexte, l'intermédiaire doit retrouver, comme l'agriculteur-paysan et le maraîcher, sa juste place dans une filière alimentaire de haute qualité biologique capable de répondre aux exigences de santé que veulent les consommateurs.

Voici 70 ans, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale nous assistons à la progression constante de « la malbouffe » gérée par des intermédiaires sous le contrôle de la haute finance spéculative. Ces intermédiaires ont développé l'art du gigantisme pour «  écraser » selon eux, les prix de la production à la transformation jusqu'à la distribution. La conservation a inventé des procédés tels que l'irradiation des aliments,le développement de la congélation insérée dans la chaîne de conservation du froid et...des quantités d'emballages aux coûts exorbitants tout en exploitant la main d'œuvre à bas prix d'autres pays ….Cette longue chaîne matérielle de l'industrialisation fait vendre de plus en plus d'outils, mais la qualité nutritive des aliments est exclue. « Même une partie de l'alimentation BIO en a perdu sa logique »* . Les transports consomment une énergie croissante à laquelle vient s'ajouter le besoin de recyclage massif , alors qu'une régulation à la source peut innover d'autres formes de conservation liées à des productions plus locales et plus adaptées à la demande réelle .

Voir le site et son moteur de recherche pour toutes informations concernant les problèmes des scandales alimentaires http://www.lienenpaysdoc.com/

Refaire de l'énergie à partir des détritus, est-ce vraiment l'unique solution lorsque les petites productions , les micro-entreprises de transformation et de distribution en coopératives avec des consommateurs peuvent s'organiser en replaçant l'humain au centre de la gestion de la souveraineté alimentaire de qualité ? Replacer l'humain au centre de l'économie alimentaire a le pouvoir de redonner un revenu décent aux acteurs de la filière économique afin de sortir du gigantisme matérialiste financier spéculatif excluant tous les jours un peu plus les intérêts des trois acteurs de la souveraineté alimentaire et notamment par une croissance du chômage quoi qu'en disent les chiffres dans la bataille aux contradictions. Le producteur, l'intermédiaire et le consommateur réunis doivent trouver les solutions pour sortir du piège de la malbouffe et de ses acteurs directs et indirects soumis au système proposant comme seule solution aux engagés de la société civile : un bénévolat à vie et des subventions non ciblées incapables de régler la gestion des problèmes à la source, continuant ainsi de les ajouter les uns aux autres dans une répétition perpétuelle. « Refaire du neuf avec du vieux » ne peut répondre à un développement durable s'appuyant sur « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». 

Le développement durable un projet de 2015-2020 du territoire Pays Midi Quercy auquel est lié un projet alimentaire.

L'association Lien en Pays d'OC qui s'est dotée de moyens : un site relié aux correspondants investis sur les réseaux du net , permet de suivre l'actualité et s'inscrit dans l'objectif du Plan d'Equilibre Territorial Rural du Pays Midi Quercy. ( lire la suite

La journée de transition organisée chaque année avec les cessions de formation viennent s'ajouter aux moyens existants tout en construisant une méthodologie innovante : pour sortir des habitudes issues d'une pensée formatée à suivre ce qui nous tombe d'en haut comme seule fatalité possible, sans laisser les moyens démocratique&économique à la base s'affirmer pour expérimenter d'autres voies possibles et indispensables.

La culture de la communication issue des réseaux coopératifs présents sur le net tout en s'impliquant concrètement dans la gestion économique sociale et écologique de la vie locale ont la capacité de lier les intérêts de la société civile à ceux des collectivités et des entreprises du territoire tout en redonnant aux services publics une nouvelle dynamique à innover des pistes citoyennes ou celle de participer à faire obstacle au chômage de longue durée.

Le secteur proprement dit de Caylus et conformément à son histoire et à sa position géographique d'axe passant sur la route de Montauban à Villefranche de Rouergue à la croisée des chemins du Lot et du Tarn  rassemble toutes les conditions pour un essor économique local basé sur la conception de micro-entreprises coopératives de transformation et de distribution . Ces projets sont des opportunités pour l'avenir démocratique et économique du village et du territoire avec l'implication déjà en cours de l'association Lien en Pays d'OC .

*Dans les années 2000 nous avons contesté le BIO Danone « non issu de l'agriculture biologique » , aujourd'hui le BIO issu de l'agriculture biologique est inscrit sur les étiquettes, mais qu'en est-il d'un développement prenant en compte la qualité biologique de la semence jusqu'à l'assiette dans un marché mondialisé lorsque l'origine des produits reste sous le contrôle de la même finance spéculative ?

  • Le bio dans tous ses états !

On dit le bio, pour certains, ou la bio pour d’autres, ceux qui préfèrent désigner ainsi l’agriculture biologique, la production, la consommation de produits bio, dans le respect de la biodiversité ! Écouter l'émission sur France-culture 

Les avantages de la structure Lien en Pays d'OC :

  • est d'agir aussitôt sur le désespoir et le suicide des agriculteurs en proposant une reconversion vers l'agroalimentaire de haute qualité biologique

  • de pratiquer  une réelle économie participative : en évitant de consommer des subventions publiques pour des plans à répétition coûteux et inefficaces notamment dans la gestion des pesticides. ( il ne suffit pas de décréter des lois encore faut-il que l'application suive )

  • de faire bénéficier des services coopératifs en réseaux par la diffusion de l'information et de la mise en relation avec les consommateurs en ouvrant des entreprises coopératives locales ( de transformation et de distribution)

  • de favoriser le droit à l'expérience pour de nouvelles solutions quand les anciennes à répétitions ne fonctionnent pas .

  • Le capital coopératif investi selon la reconnaissance de l'Economie à Valeurs Ajoutées Humaines ( tout travail engagé dans le service de biens communs mérite un revenu)  ( lire la suite)  a besoin de développer une monnaie d'échange non spéculative https://www.coopek.fr/ . Ce sont les objectifs de l'association Lien en Pays d'OC pour replacer l'être humain au centre du développement durable sans frontières à Caylus, en Pays Midi-Quercy voire dans d'autres territoires.

    René Chaboy

    Pdt de l'association Lien en Pays d'OC

    Membre du Conseil de Développement de Territoire Pays Midi Quercy


    Contact tél : 05 63 67 02 36 mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Site : http://www.lienenpaysdoc.com/

  • LinkedIn https://www.linkedin.com/in/chaboy-ren%C3%A9-464b751a

    Facebook : https://www.facebook.com/rene.chaboy

     

    " Vivre de l'agriculture aujourd'hui" 

    Comment mettre en place une agriculture durable et rentable permettant de maintenir un maximum d’exploitations agricoles dans nos terroirs ?

     

    Les difficultés subies par de nombreuses exploitations aujourd’hui ne sont pas une fatalité.

    La dépendance du monde paysan à la concurrence internationale des cours des productions agricoles majeures (lait, viande, céréales, etc…) renforcée par la stratégie mondialisée du commerce des semences et des cocktails phytosanitaires conduit une partie significative de la profession à disparaître ou à des actes toujours plus fréquents de désespoir.

    La dépendance de nombreuses fermes aux achats répétés d’intrants (engrais, semences, produits phytosanitaires) ne permet souvent plus aux exploitants de tirer de leur travail un revenu suffisant.

    Comment un monde agricole éclairé a-t-il pu en à peine un demi-siècle tomber sous la dépendance meurtrière d’une technocratie et d’une finance mondialisées.

    Et si d’autres choix étaient possibles ?

    Fondées à la fois sur une meilleure connaissance des sols, sur une autonomie des pratiques de fertilisation (suppression des intrants) et sur une gestion raisonnée de l’alimentation des cheptels, des techniques « d’indépendance active » du fonctionnement de l’exploitation agricole peuvent être mise peu à peu en place permettant de réduire les dépenses inutiles liées à la seule approche technique des sols, des plantes cultivées et des modes d’alimentation et de complémentation des cheptels.

    Des journées gratuites de vulgarisation à une approche globale du choix de pratiques respectueuses des écosystèmes agricoles seront proposées sur le Canton de Caylus et aborderont principalement les points de base suivants :

  • le fonctionnement de l’activité microbienne d’un sol ;

  • l’aide au diagnostic des principaux déséquilibres observés sur une exploitation agricole ;

  • les moyens autonomes de fertilisation des cultures et des prairies :

    • le compostage lent des fumiers ;

    • la gestion simplifiée des effluents d’élevage comme fertilisants de base ;

    • la gestion revisitée des prairies naturelles comme richesse nutritive (biodiversité alimentaire) ;

  • une approche de l’alimentation animale liée aux besoins réels du bétail et non à des techniques nutritionnelles trop onéreuses pour l’éleveur donc dépassées.

  • L’étude d’une distribution plus locale et saisonnière des productions des fermes par regroupement des efforts de commercialisation en circuit court.

  • Les productions agricoles qui résulteront de la mise en place de ces pratiques déjà utilisées par de nombreux exploitants indépendants en France visent à rentabiliser réellement le travail agricole ainsi qu’à permettre à la population d’accéder à une alimentation respectueuse de leur santé.

    Jean-Claude POËNCET

    (Octobre 2016)

     

    Ces formations seront données bénévolement à tous ceux qui veulent s’informer afin de reprendre en main notre capacité de produire localement une partie de nos besoins alimentaires sur des fermes de taille humaine.

    De nouveaux moyens d’échange locaux pourront être proposés permettant de solidariser producteurs et consommateurs afin que chacun puisse bénéficier de prix justes.

     

    Réflexion pour un plan de financement coopératif de l'association Lien en Pays d'OC présenté par René Chaboy 

    En tant que citoyen je me suis engagé depuis plus de 20 ans en ayant constaté par mon métier de cuisinier que le système en place prenait les producteurs , les intermédiaires et les consommateurs pour des esclaves de la malbouffe. C'est à partir de ce constat que nous avons avec les trois piliers d'une filière alimentaire : producteurs- intermédiaires -consommateurs réunis fait évoluer l'association Lien en Pays d'OC pour aménager une structure citoyenne respectant la santé , l'écologie et l'être humain au centre de l'économie face au rouleau-compresseur de la haute finance.

    Lors de l'Assemblée Générale du Dimanche 25 Septembre, Jean-Luc Becquaert

    a proposé des cessions de formations dans le but de croiser nos expériences et compétences liées à nos engagements citoyens .

    Cette proposition a été retenue par le Conseil d'Administration .

    Je voulais en tant que Président de l'association rappeler rapidement les objectifs et les engagements pris par Lien en pays d'OC avec des partenaires

    La méthode de fonctionnement de Lien en Pays d'OC s'appuie :

  • sur un projet alimentaire s'inscrivant dans le cadre du projet alimentaire du Plan d'Equilibre du Territoire Rural de Pays Midi Quercy

    http://www.paysmidiquercy.fr/Presentation-de-la-nouvelle-recrue.html

     

  • N’hésitez pas à consulter et à découvrir la démarche : ici Et si vous voulez contribuer, c’est : ici

  • sur l'organisation d'une journée de transition citoyenne la première s'est réalisée le 24 Septembre 2016 et des contacts ont été pris avec Berenice Dondeyne co/présidente de Adepes ( Agence de développement et de promotion de l’économie solidaire en Midi-Pyrénées ) . En Septembre 2017 : ​une Journée de la transition citoyenne est prévue avec Michel Laloux, sur des sujets tels que la souveraineté alimentaire, l'économie solidaire, les monnaies complémentaires.... URGENCI, membre du RIPESS Europe Réseau Intercontinental, de promotion de l'Economie Sociale et Solidaire, Socio Eco avec Françoise Wauthier, Josette Combes, Mouvement pour l'économie solidaire pourraient intervenir

    Michel Laloux attend que nous fixions une date pour sa venue

  • Contrairement à d'autres associations nous n'avons pas fixé l'objectif des cotisations comme condition pour devenir membre de l'association mais plutôt d'adhérer au projet coopératif avec les engagements des citoyens pouvant s'investir avec leurs projets personnels en respectant la charte éthique

  • Nous espérons sur la participation des nouveaux arrivants pour préparer l'organisation 2017.

     

  • Nous gèrons un site et de nombreux groupes sur internet ( la diffusion de l'information et la mise en relation permettent le développement du réseau.)

  • Le fonctionnement de l'association Lien en Pays d'OC a un coût que nous portons actuellement avec Christiane Roques ( trésorière de l'association ) et moi-même .

    Un plan de financement citoyen pour une vie sociale, écologique et économique du territoire portée par la société civile reposera sur un crowfunding avec la NEF ( pour la journée de transition 2017) et nous comptons sur l'utilisation de la monnaie COOPEK des membres et amis de l'association pour participer au financement coopératif du coût de fonctionnement de l'association de Lien en Pays d'OC.

  • D'autre part notre association Lien en Pays d'OC s'engage dans la voie de contribuer à soigner cette épidémie qu'est devenu le chômage et les conséquences catastrophiques qui en découlent dans le corps social et économique. Le projet alimentaire de haute qualité biologique permettra la création d'emplois et servir la santé des biens communs.

  • Pour de nouvelles activités utiles, créatrices d’emploi en Midi-Quercy un Comité Local pour l’Emploi Expérimentation Territoriale Contre le Chômage Longue Durée s'est constitué , je participe à ce comité dans l'idée que l'association Lien en Pays d'OC s'y engage. Les cessions de formations peuvent contribuer à nouvelles activités utiles, créatrices d’emploi en Midi-Quercy.

  • Voir Le Pays Midi Quercy s’engage dans l’expérimentation territoriale Contre le Chômage de Longue Durée.

  • C’est une loi votée à l’unanimité par le parlement en février 2016(Loi n°2016-231 d’expérimentation territoriale visant à résorber le chômage de longue

  • durée et décret n° 2016-1027 un décret d’application paru en juillet 2016, un appel à candidature national pour 10 territoires expérimentaux de 5000 à 10000 habitants vient d'être envoyé par le Pays midi Quercy

  • http://www.paysmidiquercy.fr/Des-ateliers-de-reflexion-et-d.html

  • je peux vous le faire parvenir sur demande 

  • Le travail des membres de Lien en Pays d'OC a besoin d'être mis en relation avec une finance coopérative , correspondant à l'esprit de mise en relation que l'association a construit. Ne pas faire payer des adhésions aux porteurs de projets ( parfois les plus démunis) est un fondement de la solidarité.

  • Contribuer à la mise en relation entre les modules de formations proposés ( par les cessions qui viennent d'être mises en place) et les porteurs de petites entreprises orientés vers l'alimentation de proximité , l'artisanat local et l'innovation.

    Ce centre de formations permettra aux projets innovants et à une agriculture d'une haute qualité biologique de se mutualiser pour développer une Economie à Valeurs Ajoutées Humaines

  • Reste à développer l'innovation d' un plan de financement coopératif pour un travail de biens communs prenant en compte : écologie, social et économie .

    Une carte heuristique des moyens et  des idées, des associations et autres structures pour définir un plan de financement coopératif du projet de Lien en Pays d'OC et Cie sera réaliése 

  • Si certains d'entre vous veulent rejoindre le Conseil d'Administration pour travailler ce plan de financement coopératif faites vous connaître.

    Cordialement René Chaboy

    Pdt de l'association Lien en Pays d'OC

    Membre du Conseil de Développement Pays Midi-Quercy

    Activateur de la monnaie COOPEK

    Membre de IéS 82

    Rappel de la 1ère cession de Formation

    Le Samedi 5 Novembre 2016 à Caylus 82 de 9h30/12h30 et de  13h30/16h30 à la salle des associations 15 avenue du Pére Huc  ( avenue principale entrée médiathèque)

    "Construire collectivement des stratégies de développement” avec l'intervention de Jean-Luc Becquaert 

     

    La journée permettra aux acteurs de la société civile du Tarn&Garonne de se rencontrer mais cette formation s'adressera en général à tous les acteurs du développement durable.

     

    Cette journée s’articulera autour de 3 points :

    1- Comprendre son environnement

    2- Identifier les enjeux

    3- Décider collectivement des objectifs.

    Cette démarche va de la réflexion à l’action, elle intègre plusieurs outils simples qui cependant sont particulièrement adaptés à nos environnements hyper-complexes. 

    Première étape : le fonctionnement des systèmes

    Deuxième étape : identifier les enjeux en croisant les opportunités, les menaces, les forces et les faiblesses..

    Troisième étape : en appliquant les filtres des valeurs qu’on défend, choix des objectifs stratégiques et des actions à mener

    La méthode interactive pratiquée par l'intervenant permet aux participants de s'approprier ces outils en les adaptant à leur pratique. 

    Cette formation est présentée sur cette page : https://korero.xyz/formation/

    Jean-LucBecquaert

      cv-jlb

    https://korero.xyz/jean-luc_becquaert/

    Repas partagé de midi : un repas tiré du panier , sans oublier assiettes , couverts .... 

     

site internet montauban